Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma vie a basculé depuis la mort de mon père

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 730 lectures | ratingStar_225804_1ratingStar_225804_2ratingStar_225804_3ratingStar_225804_4
J'aimerais avoir votre avis et peut etre des conseils,car bien qu'ayant fait une thérapie pendant plus de 15 ans, lu des livres, etc, savoir ce vous pensez m'aiderait par rapport au travail que je continue à faire sur moi meme, seule . Voilà j'ai 46 ans je suis celibataire sans enfant, peu de famille, et trop seule c'est à dire personne dans ma vie et pas assez d'amies bien que je fasse tout pour que ça change . Je précise que je ne souffre pas du fait de ne pas avoir d'enfant, par contre je souffre de ma solitude affective : que ce soit en amour ou en amitié . J'ai perdu mon père à 14 ans . Il s'est suicidé car il avait un cancer généralisé et se savait condamné ( mais moi je ne le savais pas ), et ne supportait pas de se voir devenir une ' loque ' . Donc forcément il ne m'a pas dit adieu ( il n'allait pas me dire qu'il allait se suicider ! ). Sur le coup je ne me suis pas dit qu'il m'avait abandonnée, je le comprenais, mais maintenant tant d'années après je le pense et je lui en veux !! Jusqu'à mes 20 ans je n'ai pas pu parler de mon père à qui que ce soi ( en plus je suis fille unique ) . Et puis à 20 ans j'ai fait une dépression et commencé une therapie qui a duré plus de 15 ans mais meme si on a tout décortiqué j'ai toujours dit que je n'en voulais pas à mon pére . Et voilà que des années apres et ma therapie terminée depuis quelques années je me dis que je lui en veux, qu'il m'a abandonnée en fin de compte, que tout ce que je vis de négatif est de sa faute et que c'est de sa faute si ma vie est nulle !! Je ne comprends rien ...j'ai quand meme 46 ans maintenant !! Je suis en fait une 'dépressive chronique' puisque je n'ai jamais pu arreter les médicaments . Si je les baisse, je rechute, donc il semblerait que je doive les prendre à vie, meme mon psy me l'a dit . Je ne suis pas heureuse car trop seule et je souffre d'une peur terrible de ne pas etre aimée vraiment, qu'on se lasse de moi meme quand tout se passe bien, j'ai toujours l'impression de donner beaucoup plus que ce qu'on me donne .. J'ai tout le temps peur de faire quelque chose qui deplait, qui va 'peser' sur la personne car j'ai ete 'pesante' pour des gens à une certaine époque meme si je ne m'en rendais pas compte . Je me confiais trop rapidement, j'étais trop en attente, en meme temps j'etais le 'psy' des autres sans doute parce que ça me valorisait, enfin les personnes que je connaissais ne sentaient pas 'libres' et je devais aussi beaucoup trop radoter !! J'ai reussi à comprendre et à arreter d'avoir ce comportement . Je connais de nouvelles personnes mais j'ai encore peur !! Peur de ne pas etre l'amie qu'elles attendent .. Quand j'aime quelqu'un j'ai besoin de 'preuves' pour me rassurer, non pas qu'on me dise forcement qu'on m'aime ( quoi que ça me plairait !) mais au moins avoir des signes, des choses qui montrent qu'on s'interesse vraiment à moi, à ma vie, qu'on n'a pas envie de me 'quitter' meme si ça se passe bien . Or ça n'arrive pas forcément et je me pose des tas de questions tout le temps ! Maintenant bien sur quand je fais la connaissance de nouvelles personnes, je ne parle pas de ma peur d'etre aimée, je ne me confie plus comme avant, je me tais !! Je fais un gros travail sur moi pour ne rien dire et laisser les gens libres, je laisse les choses venir naturellement mais le probleme c'est que je souffre beaucoup tellement j'ai peur !! Une amie ne m'appelle pas souvent ? C'est qu'elle ne m'aime pas vraiment ! Elle ne réponds pas à un texto ? Elle ne m'aime pas ou j'ai dit quelque chose qui l'enervait ! Elle n'a pas autant envie de me voir que moi ? C'est qu'elle est indifferente ! etc...etc...un enfer en fin de compte .. Je parle d'amies au feminin car je n'ai pas d'homme dans ma vie . Mais quand je suis avec quelqu'un j'ai aussi besoin d'etre rassurée mais il y a des hommes qui me rassurent alors qu'une amie ne me rassure jamais !! En fait je souffre tout le temps car à la moindre chose qu'on ne fait pas je me dis que ça y est, j'ai fait ou dit quelque chose que je ne devais pas dire ou faire et que tout va s'arreter là . C'est insupportable mais personne n'a pu m'aider et je dois vivre avec ça sans en parler, que puis je faire d'autre ? Alors ce que j'aimerais savoir, c'est est ce que vous pensez que c'est parce que mon père s'est suicidé en 'm'abandonnant' en quelque sorte que je suis comme ça ou est ce que ça peut etre pour d'autres raisons ? Je precise que je suis fille unique, que j'ai vecu une enfance très heureuse jusqu'à la mort de mon père mais que je savais que mes parents m'aimaient, je n'ai jamais eu de doutes là dessus, j'étais super heureuse . Mais tout s'est effondré à 14 ans . J'ai fait une therapie, j'ai vu d'autres psys et je vois un psy maintenant juste pour mes médicaments . Aucun psy ne m'a aidée vraiment pour ce problème de peur de ne pas etre aimée, rien de rien , alors les psys, ras le bol !! Donc je vis avec mon problème et n'en parlant pas ! J'aimerais savoir si vous pensez qu'il est du à 'labandon' de mon père ou pas forcément ? A partir de là il y a peut etre des livres que je pourrais lire qui pourraient m'aider, des choses à faire à part voir un psy ?!!
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


225804
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages