Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Messieurs,les hommes tous le même fonctionnement?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 12/03/10 | Mis en ligne le 27/04/12
Mail  
| 179 lectures | ratingStar_247326_1ratingStar_247326_2ratingStar_247326_3ratingStar_247326_4
Oliv91. >> Oui, mais ça, ce sont vos attentes : qu'en est-il de celles de votre homme ? C'est un peu comme sur ce post : vous trouvez ma réponse "froide", mais devait-elle être "chaude" ? Ai-je obligation de vous apporter du réconfort ou bien disposé-je du droit de vous répondre à ma manière ? Eh bien votre partenaire, c'est la même chose. Il y a la conception que vous avez de lui, le prisme de vos attentes et puis il y a ce qu'il est réellement, dans toute son altérité. L'enjeu d'une relation de couple étant la réalisation de compromis satisfaisants pour l'un (e) et l'autre, pas la soumission de l'un (e) aux attentes de l'autre. >> J'avais bien compris, d'où ma mise en garde contre le solipsisme : si vous partez du principe que votre partenaire doit penser, ressentir et agir comme vous aimeriez qu'il le fasse, dans mon expérience, vous êtes mal barrée. Car c'est une réaction d'enfant qui attend après son parent, ou de cliente qui attend après son psy, pas une réaction d'adulte face à un autre adulte. Et en amont, c'est un beau déni de l'altérité : votre compagnon n'est pas vous, c'est une personne à part entière, avec ses modalités propres d'existence. Par exemple, puisque vous en parlez, votre compagnon ne communique pas forcément de la même façon que vous, ça ne veut pas dire pour autant qu'il n'en a rien à foutre quand vous allez mal. >> Vous savez, je suis quelqu'un de pragmatique. Je vous lis et je vois que vous exprimez une insatisfaction. A partir de là, pour moi, vous avez deux possibilités : vous pouvez en effet chercher à "comprendre", c'est-à-dire vous mettre en quête d'un discours, voire d'une doctrine, qui justifie votre insatisfaction (et vous trouverez facilement, car si notre époque se caractérise par quelque chose, c'est bien par ce triomphe de l'idéologie victimaire, mais chacun la sienne : les femmes, les Noirs, les LGBT et j'en passe, tout cela concourant sans surprise à la guerre de tous contre tous chère à Hobbes) ou bien vous pouvez vous mettre en quête d'une solution, dans une logique de proactivité. A vous de voir.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


247326
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages