Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon psy est-il allé trop loin ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 33 ans
Mail  
| 1011 lectures | ratingStar_122308_1ratingStar_122308_2ratingStar_122308_3ratingStar_122308_4

Sur les 4 que j'ai eu en 15 ans je dois dire que plus j'avançais plus je recherchais cette apparente froideur car trop de douceur m'encombrait et limitait mon travail… avec le temps j'appréciais de plus en plus qu'il se taise, me laisse toute la place que j'avais enfin réussie à prendre. Le dernier je me souviens lui avoir dit plusieurs fois "taisez-vous, je paye pour parler et je décide de ce que je veux dans ma séance ! " Il a tout à fait été d'accord et moi j'ai été très surprise de mon audace et de mon affirmation face à cet homme qui au début m'impressionnait. Mais là est tout le but de l'analyse, pas de la psychothérapie qui est différente puisqu'on cherche un soutien momentané (même si ça dure 2/3 ans…). Le jour où je me suis sentie complètement capable d'être autonome, de gérer enfin ma vie, mon histoire et mes émotions, je lui ai dit haut et fort que j'estimais que mon analyse était terminée. Il y a eu une sorte de "bras de fer" pendant quelques mois, et je n'ai pas cédé. Il a tout essayé pour me "provoquer" et me faire croire que je devais continuer… je lui ai dit qu'il pourrait dire ou faire ce qu'il veut je n'étais absolument plus influençable d'aucune sorte, ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas ouverte à ce qu'on me dit ou me propose. Il a même lors de l'avant dernière séance "piqué une petite colère" en me disant que j'avais rien compris, que ce n'était pas fini… " Hoo la la… moi aussi j'ai piqué ma colère et je lui ai dit que je n'allais pas passer ma vie dans un cabinet de psy, que ça faisait 15 ans et que ça suffisait, que j'avais repris des études de psycho pour être moi-même psy, que je faisais depuis des années un travail parallèle dans une quête spirituelle (Reiki, fleurs de Bach, méditation…) et que maintenant j'étais prête à passe à autre chose, même si pour moi l'analyse a été salvatrice à bien des niveaux. Lors de la dernière séance que j'avais programmée je lui ai dit que je n'avais pas du tout compris sa réaction la dernière fois et que je désapprouvais cette attitude autoritaire et agressive bien inutile puisque ça me concerne, moi et ma vie, et que j'entendais bien décider de l'orientation à lui donner. Il s'est excusé, m'a souhaité bonne route et bonne continuation et que si je le voulais, un jour ou l'autre, il était à ma disposition. En fait, j'avais hésité deux semaines et un jour, après l'avoir prévenu au moins trois fois de l'échéance que j'avais décidé, je lui ai dit en fin de séance. Et bien voilà c'était notre dernière séance, je vous remercie de votre écoute, soutien et si un jour j'en ressentais le besoin, si la vie faisait que je défaillais, je vous recontacterais.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122308
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages