Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

On y arrive, enfin!

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 18/06/11 | Mis en ligne le 01/04/12
Mail  
| 194 lectures | ratingStar_235410_1ratingStar_235410_2ratingStar_235410_3ratingStar_235410_4
Histoire de mettre une petite note positive. Merci d'ailleurs à celles qui m'ont ouvert les yeux sur certains traits de la relation entre ma belle-mère et mon compagnon (les tentatives de cette dernière du moins). Je suis allée voir un psychologue, lui ai expliqué notre histoire et il m'a bien fait comprendre que mon rôle n'était pas de "soigner" ma belle-mère (en effet borderline) mais de marquer mes limites et me défendre moi avant tout, protéger notre enfant à venir également, et tant pis si je dois pour cela passer par des moyens autres que ceux de la "bonne communication" (qui me semblent impossible avec elle) , me montrer ferme. Il m'a fait part du conflit de loyauté que pouvait rencontrer mon homme mais qu'il fallait l'amener à marquer aussi ses limites, lui laisser prendre ses responsabilités à ce niveau, ce qu'il fait depuis qu'il commence à vraiment ouvrir les yeux sur les comportements de sa mère. Le psychologue a aussi noté le fait que revient constamment la notion d'intrusion, dans notre intimité mais aussi dans la vie de mon compagnon bien avant moi (fouiller ses historiques, ouvrir son courrier…) , que je ne me fais pas des idées et que c'est anormal. Cela fait du bien de vider son sac à un professionnel et rassure aussi, d'une certaine façon, sur le fait qu'on ne se plante pas dans nos impressions, qu'on ne vire pas parano ou qu'on n'est pas trop susceptible. J'ai parlé avec mon compagnon, lui ai parlé de relation incestuelle, qu'il semble reconnaître comme réelle (faut dire qu'il en a bavé) et donc commence petit à petit à mettre les limites pour qu'il soit respecté en tant qu'individu dans son intimité, ainsi que moi et le couple que nous formons. Le psy m'a également conseillé de faire éventuellement une thérapie de couple "préventive", ce qu'accepte mon compagnon si cela se révélait nécessaire. De mon côté, je vais peut-être revoir le psy une fois ou deux car ça m'a fait du bien de pouvoir parler et d'ouvrir les yeux sur certaines choses qui ne m'avaient pas vraiment sauté aux yeux, comme le fait que cela me fasse souffrir que mon homme ait connu cette forme de maltraitance, ma crainte que ma belle-mère fasse souffrir notre fille d'une manière ou d'une autre aussi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


235410
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages