Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Peurs

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 279 lectures | ratingStar_262938_1ratingStar_262938_2ratingStar_262938_3ratingStar_262938_4
Ok… Je ne sais pas de ce qu'il en est de certaines analyses, pour ma part j'ai été accompagnée d'un jungien et l'analyse s'est faite en face a face et avec des retours constants, même si je parlais beaucoup plus que lui et que j'avais une oreille formidable en face, une véritable présence de sa part, (jamais, jamais il n'avait oublié quelque chose que j'avais dite, jamais je n'ai du répéter quelque chose autrement que si j'en avais besoin, jamais il ne m'a posée une question alors que j'en avais parlé quelques minutes avant-ce que j'ai pu vivre avec un autre psychiatre avant par ex, d'ou son manque de présence évident ! Et inconcevable pour moi… dans une thérapie ou dans une analyse). Bien sur il a su voir des choses que je ne voyais absolument pas- Chez moi c'est passé par le reve, et mon reve récurrent était l'homme idéal, sous de multiples formes… Au bout de quelques mois, il m'a dit : bon et alors cet homme idéal ? Le chemin commençait. Moi j'étais très sure que ma recherche de cet homme idéal, était normale, il n'en fut rien. Tout c'est brisé, je me suis effondrée, mon couple a été détruit, il y avait des jeux de miroir épouvantables, si je peux dire, mais nécessaires a une compréhension beaucoup plus profonde de ce qu'était l'amour (et je ne suis pas en bout de chemin, mais le plus douloureux est derrière). J'ai aussi sorti un nombre considérable d'émotions et de comportements insupportables… et je les ai bien regardé en face a face… en somme ça m'a donné le courage de tout sortir, sans me juger, et paradoxalement sans être jugée. Mon compagnon du moment, n'a pas laché, alors que n'importe qui aurait foutu le camp, parceque vraiment j'étais "dingue"et infernale. Je crois que ça a été possible, parceque dans la foulée je devenais consciente, je pouvais expliquer ce qui m'arrivait, j'étais sincère etc etc etc… ça mettait de la Conscience sur ce qui se passait et ça c'était quelque part irresistible pour l'inconscient de "l'autre"… Si je te parle de mon expérience, c'est pour deux raisons, cela me permet de mettre tout cela au clair, bien que ce soit deja très clair pour moi, mais c'est surtout pour montrer par quel type de chemin cela peut passer, par l'intensité de cela, etc etc… Tout ce que ça peut révéler, même si forcément ton chemin a toi, sera différent, est différent. Je ne sais pas ce qu'en pense les autres analysants, comment ils ont vécu leur analyse, si ils ont été laché comme cela, comme tu le décris, et si ça leur a fait du bien, ou pas ! Pour ma part, je n'aurais pas pu. Je me sentais deja si seule et j'avais été tellement isolée déjà, ça n'aurait fait que grandir cette angoisse la. J'en aurais été incapable… Le problème quand on traverse ce que tu traverses est que oui pour notre morale tout ceci est inacceptable, c'est la raison majeure du refoulement dans l'inconscient, qui se mele aux traumatismes subis etc etc, cela crèe un chaos infernal, des noeuds, dont on a le sentiment de ne pas en sortir. On a alors besoin d'être. 1) accepté avec tout cela. 2) que l'analyste n'en aie pas peur, il sait ce qui se cache derrière, quelque chose de lumineux, il ne sait pas quelles potentialités, quelles capacités, quelles qualités, par contre il voit que cela est enfermé dans quelque chose qui a fait souffrir ! 3) Il n'a pas peur de traverser cette étape avec nous, car il l'a fait pour lui même et il sait de source sure que derrière il y a la santé ! 4) il nous y mène, ou plutot, il nous accompagne a travers ce chemin, afin que nous puissions retrouver ce qui est, au dela de ce coté monstrueux, auquel on s'identifie dans un premier temps, mais qui n'est qu'un noeud de peines, de colères, d'incompréhensions, de chaos, de douleurs… mais qui n'est pas ce que l'on est. 5) il voit ce que l'on ne voit pas, il pose alors la bonne question, au bon moment. 6) il n'est pas un Dieu, il évolue aussi avec nous. 7) il y a quelque chose de l'ordre de l'amour qui se développe au fil du temps, qui est peut-être deja en place dans l'analyste au départ, puisqu'il se connait et est centré deja dans cette part de lui, d'ou son empathie, sa compassion et son intelligence fort développée… 8) il nous mène au fil du temps a redécouvrir cette part de nous, la le sentiment amoureux parfois se révèle, un bon psy a tot fait de transformer cela, il n'entre pas dans le sentiment amoureux, il sait qu'il y a transfert, projection de notre Soi, sur son Soi, il nous rend libre alors ! Et il en connait les rouages. 9) il est totalement impliqué, mais aussi détaché, ce que nous sommes dans le fond. Il y a surement d'autres points qui ne me viennent pas a l'esprit maintenant. Si tu te sens de plus en plus mal, tu peux peut-être changer d'analyste, je sais que c'est très difficile a faire, d'autant quand on s'est impliqué autant d'années et qu'on y a mis tous ses espoirs. Mais il arrive que cela doive se faire, moi même et changé de psy en cours de chemin, ou plutot la vie m'a fait le faire (déménagement) je n'étais pas en analyse dans un premier temps, c'est peut-être plus aisé, surement même… Si tu te sens confrontée a l'inacceptable, c'est que tu l'as été… tu as besoin d'aide, tu as le droit de la recevoir. On a pas a resté seul, dans le lieu ou on a deja du l'être enfant, avec toute notre impuissance d'enfant ! Ton psy doit comprendre cela, si il ne le comprend pas, c'est qu'il ne le fait pas avec lui même… Tu peux aussi parler de ton histoire ici, ces lieux m'ont beaucoup aidée, de par l'empathie, la compassion, l'intelligence que l'on peut y trouver. Ceci est un avis personnel, bien sur… Saches que derrière ta souffrance, il y a la santé, enfouie, nouée, enfermée dedans et c'est ce que tu cherches et tu as bien raison ! Bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


262938
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages