Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Peut-on adoucir son surmoi ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 318 lectures | ratingStar_216718_1ratingStar_216718_2ratingStar_216718_3ratingStar_216718_4

Je crois que oui, on peut adoucir le niveau d'exigence qu'on se fixe, la brutalité de nos jugements sur nous-mêmes, qu'on peut lutter contre nos tendances à nous rabrouer et dévaloriser sans cesse. Pour moi, cela s'est passé en plusieurs étapes pour le moment (je n'estime pas avoir fini, loin de là) : - premier travail avec ma psy, elle m'a aidée à entendre mes propres émotions, d'enfant et d'adulte, à valider mes besoins, mes réactions, à accepter de ne pas être "parfaite". Elle m'a beaucoup aidée à comprendre que se donner le droit à l'erreur et à l'imperfection est essentiel, que c'est le fait de ne pas l'avoir dans mon enfance qui était à l'origine de pas mal de mes malheurs. Du coup, je m'étais déjà un peu convaincue que mon surmoi abusait "grave", qu'il était contre-productif à force de me juger et de me censurer, il m'empêchait tout simplement de vivre, d'avoir la moindre spontanéité. - enusite, j'ai appris à lutter concrètement, pied à pied, contre les manifestations de ce surmoi si sévère. Un livre qui m'a veaucoup aidée à cela est celui sur la manipulation perverse, etc (je ne sais plus le titre exact, parce que j'en ai lus deux sur le sujet, avec des titres proches). Tiens, si tu veux y jeter un coup d'oeil, il est sur ce blog d'une fille du forum (freeforever) : http://www.blog-gratuit.com/Tatooa/page2/ Dans ce livre, ils expliquaient que quand on a eu des parents très sévères, très critiques, à la limite de la manipulation (voire carrément manipulateurs) , on pratiquait un auto-harcèlement, à base de discours intérieur très dévalorisant, très inhibant, qui nous critique sans cesse… et comme ensuite, l'auteur explique comment lutter contre ce conditionnement-là, je l'ai fait. Notamment en décidant que ces paroles-là n'ont rien de constructif à m'aporter, donc, au bout de 5 minutes à les entendre radoter dans ma tête, je réalise clairement qu'elles ne m'apporent rien d'intéressant, donc je dis "stop". Et dès qu'elles reviennent je répête "stop". Aussi longtemps qu'il le faut. Je décoide de ne plus les écouter, de ne plus les laisser parler dans l'espoir qu'elles me disent un truc intéressant. Parfois aussi je le tourne en dérision. Je pousse jusqu'au bout son raisonnement, pour bien mettre en évidence qu'il me demande des choses absolument surhumaines, impossible, que personne n'est capable de faire… quand j'arrive à me moquer de lui, à le trouver ridicule, ça me libère bien aussi. J'ai aussi mis en place des stratégies pour compenser les paroles négatives de ce surmoi féroce. J'ai par exemple pris l'habitude le soir de prendre 5 minutes (ou plus si envie) pour faire la liste des choses faites dans la journée dont je suis contente, fière… et de prendre un peu le temps de m'en féliciter de m'en réjouir, de voir les belles choses que ça dit sur moi. Voilà, dis-moi si ça te parle, si tu en as déjà tenté, toi, des façons de calmer ton surmoi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


216718
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages