Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Test de précocité pour une enfant de 4 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 09/03/11 | Mis en ligne le 25/03/12
Mail  
| 212 lectures | ratingStar_232092_1ratingStar_232092_2ratingStar_232092_3ratingStar_232092_4
Bonjour, je suis maman de deux enfants précoces, et ex-enfant précoce moi-même. Je suis dubitative quant à l'intérêt de tests si jeunes, en l'absence de tout problème particulier. A cet âge-là, les tests ne sont pas très fiables, pour plusieurs raisons : - les enfants progressent par "bonds" dans leurs acquisitions, et à un moment T, le décalage peut être important, et moins quelques mois plus tard… par ailleurs, un environnement favorable peut modifier substantiellement les résultats, et c'est encore plus vrai chez les tout jeunes enfants. Les résultats d'un test de QI sont réputés stables à partir de 6 ans, pas avant. - les tests pour les plus jeunes comportent peu d'items (on peut se contenter de 4 épreuves pour un enfant de 3 ou 4 ans, alors que chez un enfant de plus de 6 ans, on fera passer 15 épreuves différentes : vous imaginez bien que le test de 15 épreuves est plus précis, plus fin que celui qui n'en comprend que quatre ! ). - Les plus jeunes enfants ne se prêtent pas toujours au "jeu", sont plus fatigables… ça peut influer sur les résultats. C'est vrai aussi pour les plus âgés, mais c'est franchement courant chez les petits. Exemple personnel : mon loulou était en grande souffrance scolaire en MS (début de phobie scolaire à 4 ans et trois mois). Nous avons vu une psychologue qui, face au tableau (enfant lecteur, soeur aînée HQI, maman HQI) a voulu le tester. Soit, pourquoi pas ? Si ça peut l'aider à comprendre… Donc, il a été testé. Pas de surprise : loulou précoce (en même temps, quand un gamin apprend à lire seul à trois ans, a-t-on vraiment besoin d'un test pour le savoir ? ). Cela dit, il a saboté une partie du test, en jouant à "questions idiotes, réponses idiotes". Donc, en vocabulaire ou en informations, il a nargué la psy… qui s'en est rendue compte, sans savoir exactement à quel moment il savait mais ne voulait pas dire, et à quel moment il ne savait pas. Bref… Les résultats du test ne sont pas très fiables. Il apparaît avoir un QI étonnamment homogène, mais c'est trompeur, puisqu'il a sous-performé volontairement à une partie du test qui lui "pompait l'air". On n'a donc pas appris grand chose avec ce test, puisque les données qui en sont sorties sont en partie fausses. Cela dit, le reste du travail de la psy a été bon, puisque maintenant, j'ai un bonhomme qui adore l'école Peut-être même que le test a créé une situation qui lui a permis de comprendre d'autres choses sur lui que son fonctionnement cognitif (comment il réagit face à la facilité, face à l'échec, comment il aborde un problème…) Mais on doit pouvoir appréhender ça autrement. Bon, là, je parle d'une psy privée que nous avions choisie pour résoudre un problème aigu. Le psy sco, lui, se contente de tester, n'est pas là pour suivre les enfants, ou fournir une aide psychologique. En plus, la plupart sont mal formés à la passation de ces tests (il y a des exceptions, mais on ne choisit pas son psy sco, et on ne sait pas si celui dont on dépend fait partie des exceptions). Donc, quitte à faire tester mes gamins, je passe par des gens habitués à ça, et à fréquenter des gamins précoces (ils sont champions pour embobiner les adultes, ces loulous là ! ). Mon aînée a été testée à 6 ans, dans le cadre d'un bilan visant à expliquer ses angoisses. Ça ne lui a pas retiré ses angoisses… en revanche, elle a pu mettre un mot sur son sentiment d'étrangeté (elle a semblé soulagée aussi d'appartenir à un groupe, de savoir qu'il y avait plein d'enfants comme elle, même s'ils ne sont pas majoritaires) , et ça a permis de mettre les points sur les i concernant les talents des uns et des autres, le fait qu'avoir un cerveau qui fonctionne bien est un atout, mais pas un gage de réussite, et patati et patata… Mais franchement, côté parents, quand on vous dit "avec un QI comme ça, il faudra qu'elle saute deux classes avant la fin de la primaire", on ne peut pas dire que le test soit réconfortant. Personnellement, un énorme sentiment de panique m'a envahie… Elle est en CM2, n'a sauté qu'une classe (certes, elle se balade et se baladerait encore en si elle était en 6ème : je suis prof de collège, je peux donc en juger) , et elle n'a qu'une envie pour le collège : que personne ne sache qu'elle a un an de moins, l'an prochain. Un enfant ou un élève ne se résume pas à ses capacités et ses connaissances. C'est aussi un être social. Et la maternelle est là pour mettre en place les compétences sociales nécessaires pour la suite de la vie en collectivité de l'individu, à l'école, puis dans le monde du travail. Beaucoup d'enfants pourraient sauter une classe de maternelle (franchement, dans mon quartier assez favorisé, 50% des enfants pourraient zapper la PS ou la MS, côté apprentissages "académiques") , mais c'est rarement souhaitable, tout simplement parce que les apprentissages académiques sont peu importants au regard des apprentissages sociaux, en maternelle. Sinon, pour un saut de classe, le test de QI n'est absolument pas obligatoire.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


232092
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages