Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tout d'abord, j'aime ton pseudo ainsi que ton avatar qi invite a respirer.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 20/06/10 | Mis en ligne le 28/07/12
Mail  
| 135 lectures | ratingStar_281855_1ratingStar_281855_2ratingStar_281855_3ratingStar_281855_4
Bonjour yin yang. Tout d'abord, j'aime ton pseudo ainsi que ton avatar qi invite a respirer. Chacun doit trouver sa solution mais par le partage, on peut trouver des pistes qui peuvent nous aider et on se sent moins seul sur le chemin du rétablissement et c'est aussi un plaisir de partager. Citation : En effet, le problème principal de ce mal qui nous ronge est notre totale absence de confiance en nous. Ça me parle. Citation : A n'importe quel moment et dans n'importe quel endroit, cela pouvait se déclarer. Au départ de chez ma ma maman, j'ai fait un début d'anorexie, des crises de spamophilie… Citation : J'ai décidé de me prendre en main pour cesser de paniquer autant pour des choses si banales pour les autres. Ma psy me dit responsable mais pas coupable, ma meilleur ami me dis de pas pas me culpabiliser, qu'on me connait comme ça, que j'ai évolué depuis qu'on se connait. Ne pas se juger pour être comme ça n'est pas facile mais vivre au quotidien de cette façon implique beaucoup de souffrance et c'est épuisant. Je pourais pas vivre toute une vie si j'arrive pas a faire encore évoluer les choses. Citation : Nous sommes tout d'abord des êtres hypersensibles qui n'arrivont pas avoir le détachement que les autres ont face aux évènements dits banals du quotidien. P. Citation : Nous passons notre temps à créer des situations de dépendance et à penser que nous ne sommes pas capable de nous débrouiller seul (e). Re. Citation : Est-ce que ce tableau dépeint bien ta personnalité ? J'aimerais me porter seul mais seul, je m'en sens pas capable, j'essaie d'être moin dans la dépendance ou la co-dépendance mais cette aspect reste trés présent. Citation : Pour ma part, j'étais dans ce cas et j'ai trouvé une sérénité de plusieurs manières : le déclic a été lorsqu'une voisine m'a dit clairement que j'étais un parasite car je passais mon temps à "me" plaindre, à broyer du noir et surtout que je n'écoutais jamais les autres, considérant que ma situation était forcément la plus dramatique… Et elle avait raison !!! Je me juge de pleurnicheuse, les gens voit autre choses en moi mais certain ont eu besoin de prendre du recul car il se sente impuissant et on besoin de chercher du positif dont je manque. Pour l'écoute, ça s'est amélioré mais j'en manque cruellement encore, trop enfermée dans ma souffrance. Citation : Ensuite, cette dépression qui m'a montré que je me suicidais à petit feu et que personne de mon entourage ne s'en rendait compte. Il fallait donc que je me prenne en main seule. Je me détruis, les gens s'en aperçoivent en partie mais ils sont impuissant. Citation : Ma psychothérapie m'a permis de me rendre compte et de détruire ce désir inconscient de vouloir plaire à tout le monde et d'en vouloir aux autres personnes, notamment ma mère, de ce qui m'arrivait. Par ma psychothérapie, j'ai cassé en partie mon trouble alimentaire qui était un appel a l'aide. Je travaille sur l'affirmation de moi mais ça reste timide. Citation : J'ai déménagé, comme pour renaître, et j'ai trouvé un endroit plus conforme à ce que je suis et ce que j'aime. Puis, je me suis prise en main, j'ai fait du yoga, j'ai pris soin de moi et je me suis découverte telle que j'étais réellement. La lecture de Psychologies Magazine a fini par me transformer petit à petit lorsque j'ai découvert dans les articles ou témoignages que je n'étais pas parfaite, mais que je devais m'aimer telle que j'étais pour pouvoir être aimée des autres. J'ai donc accepté mes TPA non plus en les combattant, mais en les faisant devenir partie intégrante de moi (plus de honte, plus de volonté de distinction, etc.). J'ai donc petit à petit et seule fini par devenir "normale" et tu n'imagines pas le bonheur que cela représente d'agir et de réagir enfin "normalement" face aux différents évènements du quotidien… Pour les maux de tous les jours et mes petits problèmes de nature psychique, je prends également de l'homéopathie (tout dans la douceur et surtout pas de dépendance). Souviens-toi toujours que nous sommes les seuls acteurs de notre bonheur et que nous seuls pouvons changer nos vies. J'espère que mon témoignage t'apportera un peu de réconfort. Je suis interdite de yoga que j'ai pratiqué pendant 4ans. Je vois pas mal de similutude dans nos parcours. J'ai choisis de faire mon chemin en restant prés de ma famille. Ton partage me confirme que c'est possible bien que je me demande comment accepter mes dysfonctionnements et arréter de me battre contre moi méme. Mon futur prof reste incertain du a mes problémes de dos, chaque journée travailler et une victoire mais les douleurs sont intenses et j'ai du mal a tenir et je sais pas si je vais pouvoir y arriver. J'ai été arréte deux mois et j'ai nullement envie de revivre cette situation. C'est des contractures musculaires, ma psy me dis que méme si j'étais zen aujourd'hui, la douleurs et les contractures ne disparaitraient pas, qu'un long travail était nécessaire. Ça fait trois ans et tout le monde confirme que ça serra long. J'ai perdue ma passion la rando et j'ai du mal a rebondir. Que ce soit au niveau psy ou physique, c'est énorme le chemin restant et parfois ça me démoralise. Bravo a toi pour le chemin parcouru, respect car ça a pas du être facile respect. Merci de ton partage positif. Bon courage.[/quotemsg]
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


281855
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages