Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une avocate était là exprès, pour "défendre mes enfants", "qui fugueraient", etc.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 17/12/10 | Mis en ligne le 13/07/12
Mail  
| 138 lectures | ratingStar_274682_1ratingStar_274682_2ratingStar_274682_3ratingStar_274682_4
Ben tu sais, couper les ponts, ce fut d'abord obligé, puisque je n'avais droit à zéro contact, et ceci a duré sept ans. Puis j'ai recouvré mon droit à les revoir, puisque le pénal était bouclé, mais j'ai voulu envoyer un message fort : une avocate était là exprès, pour "défendre mes enfants", "qui fugueraient", etc. J'ai dit, vous fatiguez pas madame, je renonce à mon droit de garde et de visite. Cela voulais dire : "vous avez choisi votre camp, restez-y". A l'époque, je pensais que tout venait de leur maman chérie. Et comme j'imaginais qu'elle enfonçait le clou au quotidien, je me disais : pourquoi reprendre contact avec des gens qui ne veulent pas me revoir, et vont me cracher à la gueule ? Tenter de dire la vérité à des gens manipulés, conditionnés, gagnés à la cause de leur mère ? Merci, j'ai déjà assez pris de gnons comme ça. Maintenant, j'apprends que tout vient de la gamine. Me dis : oufff… Dangereuse, celle-là. Bien pire que ce que je croyais. A manipuler avec des précautions de démineur. J'avais coupé les ponts. Je me disais, plus tard, une me reviendra, et on avisera. Déjà, si elle se pointe du style "je t'ai pardonné", elle se fera cueillir au vol : pardonner quoi, je n'ai rien fait ? Me suis juré que ceux qui viennent me brancher du style : vous vous en êtes bien tiré, vous avez fait le coup, je les enverrais chier avec pertes et fracas. Il y a quelque temps, j'avais demandé une enquête psy sur la mère et les enfants. Suis tombé sur une allumée qui me l'a joué comme ça, elle avait l'air de croire que j'étais responsable. Quand elle m'a sorti son baratin, j'ai dit : si vous pensez que j'ai fait le coup, terminé l'entretien, je me casse, je ne vous adresse plus la parole. Et ça a pas mal calmé le jeu. Récemment, ma fille m'a appris que cette espèce de connasse a elle-même été abusée, gamine. Et qu'elle a tout fait, quand ma gosse est allée la voir, pour accréditer la thèse du viol. Comme quoi, les experts psys ne sont pas si experts que ça, et certains sont même des dangers publics. C'est à cause de cette abrutie diplômée et accréditée que j'ai failli aller en taule. A mon avis, ça en dit long sur le système judiciaire, non ? Ces cuistres qui s'imaginent omniscients et prennent les gens de haut… Bande de branlotins… Comment, après tout ça, ne pas se replier sur soi, comment ne pas penser que l'humanité est pourrie ? Ubik.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


274682
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages