Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une saison en enfer : "temoignage" de l'autre bout du tunel (?)

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 09/08/11 | Mis en ligne le 29/04/12
Mail  
| 179 lectures | ratingStar_248040_1ratingStar_248040_2ratingStar_248040_3ratingStar_248040_4
Bonjour. Il y a un an j'avais posté des messages (déprimés) en sortant d'hospitalisation pour dépression. (sujet 122_1 notamment). Avant ça dejà je cherchaient dans ce genre de forum une sorte de soutien pour survivre, pour comprendre. J'ai fait un peu de chemin depuis. Je me dis qu'un "temoignage" (façon de parler) pourra peut être intéresser des gens. Ce n'est que mon propre parcours, chacun etant unique. Je ne suis absolument pas du tout sortie de ma tambouille, simplement, j'ai eu longtemps la tete sous l'eau, et là je respire un peu. Que pourrais je vous dire d'utile de mon "experience" (grand mot car j'ai encore très peu de recule et ne suis qu'en cours de traversée de tunel). Je ne sais plus qui a dit "tomber sept fois, se relever huit " . Mais ce n'est pas pour rien qu'il n'a pas dit "tomber une fois, se relever une, et c'est réglé". Dans une dépression, il y a des rechutes (la plupart du temps je pense). On en chie. Mais on s'en sort. C'est possible en tout cas. Je n'y croyais pas, maintenant j'y crois. Parce que d'autres, aussi noyés que nous s'en sont sortit. C'est possible donc. (*1). Chaque dépression est unique. La depression, c'est des fils qui se sont emmêlés depuis qu'on est gosse. Personne n'a les même noeuds, on ne peu pas suivre un mode d'emploi écrit par quelqu'un qui serait dejà passé par là. Chacun doit les identifier (grace aux questions du psy) puis les démêler. Un à un. On ne comprend pas, on ne peut pas prédire son évolution, en partie inconsciente, faite de trucs qui murissent, de déclics etc… On passe des mois à voir son psy et on va toujours aussi mal sans comprendre. Et puis un jour on réalise, hey mais je vais ‘moins mal' depuis quelques temps. Et puis on rechute, mais un peu moins bas que la fois d'avant, et on a comprit et aquis des choses depuis alors on remonte ‘moins lentement'. "mais ça va te prendre 10ans de therapie" m'avait balancé la psy de la clinique. (Seulement on ne va pas aussi mal pendant les 10ans). Quand on est au fond on est hermétiques à tout espoir et les encouragements extérieurs semblent être inappropriés car ce n'est PAS qu'une question de volonté. Contrairement à ce que pensent les gens exterieurs qui n'ont jamais été en dépression. Il faut accepter je crois, que ça prenne 10ans. S'y résigner. Et coopérer (avec le psy). Patiemment. Et alors ça finira par marcher. Tenir, pour voir, si au cas où dans 10ans, en effet, ça ira mieux. Et les idées passer l'arme à gauche reviendront de moins en moins souvent. Il faut beaucoup de courage, de patience, de tenacité… C'est un putain d'enfer qui vous bouffe de l'interieur. " Ce n'est qu'un long et horrible moment à passer " dirait Lucky Luck (mais pas dans le même contexte (et oui je ne cite pas Nietzches mais Lucky Luck, et alors. ). Mais en y regardant de loin, je pense que quand on en ressort, on a quelquechose en plus. On apprend beaucoup de choses en therapie et/ou analyse, des coffres qu'on est obligés d'ouvrir pour défaire le noeud dedans. C'est "interessant" en quelques sortes, on apprend et comprend des choses sur soi même et la vie qu'on aurait laissé rangé dans un coin de notre cerveau si on avait pas sombré là dedans. L'important je crois est de trouver un bon psy qui nous est adapté et à qui on fait confiance. Et d'accepter de passer du temps à travailler sur soi. Personne ne crois jamais que c'est possible de se sortir de ce merdier. Mais pourtant des tats de gens en sont sortis. (*1) Il n'y a pas de livres magiques, (contrairement à ce que voudraient faire croire certains auteurs de developpent personnel.) Mais il y a des temoignages de gens qui sont allés en enfer (comme nous) ; et qui s'en sont sortis. Et ils racontent les deux. - Les mots pour le dire de Marie Cardinal. (résumé : ) vraiment très bien. - j'ai commencé par un joint, Helene. (). Il y a des films aussi peut être, mais moins : - Girl, Interrupted (Une vie volée, en francais) de James Mangold (1999). [- Last Days, de Gus Van Sant, lui il ne remonte pas le moral, mais parce qu'on (je en tout cas) peut tellement se retrouver dans le vacillement de Kurt Cobain, le neant… (un realisateur super fort je trouve) ] Bref, je ne sais pas si ça vous donne une poussière d'espoir, j'espere. Mais je sais que chacun d'entre nous ira mieux, avec du temps et un suivi. Sachez que vous n'etes pas seuls. Bon courage à tous. (Cette pute de vie n'aura pas notre peau.).
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


248040
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages