Histoire vécue Psychologie > Rêves - Interprétations      (176 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai rêvé que mon défunt père me bénissait

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 345 lectures | ratingStar_228731_1ratingStar_228731_2ratingStar_228731_3ratingStar_228731_4
Je te mets ci-dessous les quelques pistes qui me viennent à l'esprit : - ton père salue tout le monde sauf toi. Là il faut que tu nous dises si tu souffrais d'un rejet de sa part, quelles étaient les relations avec ton père. - il te rejette également quand c'est toi qui va vers lui. donc il refuse 2 fois d'entrer en contact, une fois passivement, une fois activement. Il se comporte donc avec toi autrement qu'avec les autres personnes du groupe. - puis quand tu es assise (et non plus levée pour venir vers lui) et que tu commences à chanter un chant religieux (stp peux-tu préciser ce que tu entends par "mon coeur entonne"... ?), là il te bénit. Donc il vient vers toi au moment où tu ne cherches plus activement à aller vers lui, et là encore il se comporte autrement qu'avec les autres personnes du groupe - Ce qui me frappe, pour conclure, c'est l'opposition entre la partie où tu es active (tu te lèves) et recherche un contact (embrasser), que ton père refuse, et la partie où tu es passive (assise) mais où tu émets un chant religieux, donc qqch d'assez désincarné, qui pourrait représenter un amour plus élevé, plus vaste, moins possessif, et à ce moment là il vient vers toi mais sans te toucher, non pour t'embrasser mais pour te bénir. Je ne sais pas depuis combien de temps ton père est décédé, mais il me semble que ce rêve pourrait parler d'une prise de distance, te disant qu'il faut renoncer à rechercher un amour possessif, avec un contact (puisque quand qqn est décédé on souffre de ne plus pouvoir le toucher, l'embrasser - c'est une réaction naturelle), et accepter qqch de plus distant, mais aussi de plus profond, comme une bénédiction... Je trouve que c'est un très beau rêve, mais de là à penser qu'il t'attend ou t'envoie un signe de l'au-delà, hum... c'est toi qui voit... Merci à toi zoélalune ainsi qu'à psychoreve et Reverbere d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre... Tout d'abord, j'ai fait une erreur en tapant, ce n'est pas moi qui chante ce chant religieux mais mon père; il chante en se promenant dans ce couloir et arrivé à moi, il met sa main au-dessus de ma tête et me bénit avec douceur... Il est décédé en 1990 et maman en 1997... J'ai beaucoup souffert et culpabilisé à sa mort, parce qu'il était entré à l'hôpital pour des examens (scanner cérébral, le médecin craignait une tumeur au cerveau car il ne tenait plus debout et marchait penché et comme un pantin désarticulé. Il s'était réveillé un matin dans cet état. Au lieu de lui faire l'examen rapidement (il est entré un jeudi après-midi), le rendez-vous aété pris pour le lundi. Le samedi, maman et moi sommes allés le voir et il délirait de temps en temps en disant que ses soeurs décédées, sa mère et même la Vierge Marie (alors que nous ne sommes pas de confession catholique) étaient venues lui rendre visite. Il a ajouté que la vierge lui avait offert une image sainte... A d'autres moments, il avait toutes ses facultés et me suppliait de le faire rentre chez lui. Je lui ai expliqué que lundi, dès l'examen sera fait, il sortirait... Je n'ai pas compris qu'il savait qu'il était sur le départ... A 2 heures du matin on nous a appelés et nous n'avons pas pu lui dire au revoir. A l'infirmière à qui j'ai demandé ce qui s'était passé m'a répondu sèchement: "une chute de tension et si vous avez des doutes, demandez une autopsie"... Je ne sais pas ce que je lui aurai fait!! J'ai pensé pendant longtemps que j'aurais dû comprendre son désir et qu'il serait mort chez lui... Petit à petit, en réfléchissant et avec l'aide d'amis et de personnes compétentes, j'ai réalisé que s'il était mort chez lui, je me serais sentie tout de même coupable, pensant qu'à l'hôpital on aurait pu le sauver... Quant avec ma mère, malgré toute l'affection et l'aide qu'elle m'a toujours apportées, j'ai regretté de ne pas avoir plus de contacts avec elle, plus de conversations, car elle travaillait beaucoup pour que mon frère et moi ne manquions de rien; et puis, elle n'était pas démonstrative... Il faut dire aussi qu'elle a eu toujours un faible pour mon frère et je l'ai ressenti plus fortement dans ses derniers mois où elle a eu un début de maladie d'Alzelmeir: c'était mon mari et moi qui nous occupions d'elle et elle m'avait pris en grippe et ne tarissait pas d'éloges sur mon frère qui habite Nice et qui lui téléphonait tous les jours... Téléphoner tous les jours, c'était bien mais s'occuper d'elle ne comptait apparemment pas à ses yeux... Lorsqu'elle est décédée, je me suis mis en tête qu'elle était partie en ne m'aimant plus et en m'en voulant (nous avions été obligé pendant six mois de la mettre en maison de retraite car nous étions épuisés mon mari et moi, tous deux atteints d'une maladie génétique "orpheline" )... Puis elle est revenue chez nous où elle y est morte. En prenant de l'âge, je pense encore plus fort à elle et je me souviens des deux mois où elle s'est arrêtée de travailler pour me soigner lorsque j'ai eu la typhoïde. J'avais 13 ans. Pardonnez-moi si j'ai été trop longue; j'espère que ça n'a pas été trop fastidieux pour vous de me lire...
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


228731
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je fais beaucoup de rêves que je n'interprète pas forcément

image

je répondrais à cette missive le courrier suivant : Bienvenue dans un monde où l'on ne compte pas pour soi mais l'autre nous est cher. Bienvenue dans une oasis ou la soif d'apprendre des autres étanche toutes les mers. Bienvenue sur une planète...Lire la suite

Les rêves de poursuites sont dues au stress

image

Tu sais le rêve de poursuite est assez courant dans la vie de nous tous... on continue à vouloir être un enfant qui écoutait le conte de fée de sa mère le soir avant de s'endormir... quand les méchants dragons nous poursuivaient et qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages