Histoire vécue Psychologie > Rêves - Interprétations      (176 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je fais des rêves avec des scènes de mort très violentes

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 25/01/10 | Mis en ligne le 18/03/12
Mail  
| 668 lectures | ratingStar_230139_1ratingStar_230139_2ratingStar_230139_3ratingStar_230139_4
C'est la première fois que je poste sur ce forum et je me délecte de tous les sujets et la manières dont ils sont traités. Je suis une jeune femme de 23 ans et je viens vous parler de quelques-uns des derniers rêves que j'ai faits. Ils comportent tous quelque chose de très violent et pourtant, à part un en particulier, je les appelle "mauvais rêves" parce que je ne me suis pas réveillée mal ou perturbée. J'étais simplement dubitative et je crois que mon inconscient voulait exprimer autant que se débarrasser de quelque chose. 1. J'ai rêvé de ma tante décédée en mars 2009, elle était dans le jardin de la maison dans laquelle elle m'a élevée ainsi que mon grand-frère et mon cousin durant 4 ans. Je la savais morte, elle avait la tête baissée. Puis je me retrouvais avec son cadavre sur mon corps allongé, comme s'il me tombait dessus. J'imagine qu'il y a tout un tas de symboles, une symbolique très forte... Peut-être tellement que je n'arrive pas à comprendre et je me demande s'il le faut, d'ailleurs. Il faut savoir que je ne connais pas les circonstances exactes de sa mort (arrêt cardiaque dû à une trop forte absorption de cachets depuis des années mais était-ce volontaire? A-t-elle voulu se suicider ce jour-là ou son corps n'a-t-il simplement plus pu supporter cela à ce moment-là?), j'ignore si une autopsie a eu lieu, je n'étais pas à la crémation et cette mort reste ainsi quelque chose de très abstrait que je m'approprie difficilement. Là où ça se complique c'est que nous avions une relation la fois forte et compliquée et ces années passées chez elle corresponde à la période la plus difficile et triste de ma vie. 2. J'ai rêvé qu'on venait m'exécuter dans mon lit, un soldat, qui voulait me tuer d'un coup de balle dans la tête et je me cachais sous la couette. Je me trouvais dans le lit où je dormais chez ma tante. A un moment, alors que je suis crispée, l'homme dit "c'est bon", j'ai été tuée semble-t-il et j'ai envie de pleurer mais n'ai rien senti. 3. J'ai rêvé en 2 semaines de la fin du monde, tout disparaissait (d'autant plus troublant avec ce qui s'est passé à Haïti, je précise que le premier rêve a lieu avant ou peu avant le premier séisme tout comme le premier rêve) sous l'eau. Il m'était difficile de réaliser qu'aucune de nos affaires n'allait pouvoir être sauvée, mais j'avais conscience de devoir dire au revoir à tout le monde. Adieu même. Je courrais avec une de mes cousines à mes côtés, qui me tenait la main. A un moment j'avais ma mère au téléphone, je crois que nous avions du mal à nous comprendre puis elle apparaissait subitement devant moi. Il me semble que je m'échappais du bâtiment (HLM) où habitait mon père avant. Le deuxième rêve de ce type ressemble au premier et c'est d'ailleurs plutôt dans celui-ci que l'idée que nos possessions (nos biens matériels) doivent disparaître est difficile à admettre, à réaliser. Dans ce rêve, je dis également adieu à mes parents mais impossible, comme dans l'autre de savoir où se trouve mon copain. 4. J'ai fait un rêve dans lequel je voyais des corps calcinés, décharnés, dans une sorte de cachot, un endroit lugubre et j'étais dans une pièce à côté un autre de ces corps, encore à moitié en train de me consumer, tout au moins des parties de mon corps. Nous étions tous modestement vêtus d'une sorte de blouse blanche et régnait une atmosphère de désarroi et de solitude. Nous étions comme "punis", torturés parce nous étions qui nous étions. Je précise que je fais souvent des rêves très forts, je me souviens très souvent de tous les détails, les impressions... Je les rattache assez facilement à des choses de mon passé ou de ma vie actuelle mais il est toujours intéressant d'avoir des avis, des réflexions d'autres personnes. Je rêve souvent que je suis déportée (je ne suis pourtant pas juive), exécutée, pourchassée... Mon arrière-grand-père maternel était à la tête d'un réseau de résistance durant la seconde guerre mondiale. Il était cheminot et faisait dérailler les trains... Il s'est suicidé pour ne pas dénoncer ces camarades lorsqu'il a été attrapé par la Gestapo. J'ai toujours "su" que j'étais liée d'une manière ou d'une autre à cette tragédie et j'ai toujours été sensible à tout ce qui touche à la Seconde Guerre Mondiale, les camps de concentration etc. Je reviendrai pour raconter d'autres rêves et aurai l'occasion d'approfondir beaucoup de choses sur différents forums j'imagine.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


230139
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je fais beaucoup de rêves que je n'interprète pas forcément

image

je répondrais à cette missive le courrier suivant : Bienvenue dans un monde où l'on ne compte pas pour soi mais l'autre nous est cher. Bienvenue dans une oasis ou la soif d'apprendre des autres étanche toutes les mers. Bienvenue sur une planète...Lire la suite

Les rêves de poursuites sont dues au stress

image

Tu sais le rêve de poursuite est assez courant dans la vie de nous tous... on continue à vouloir être un enfant qui écoutait le conte de fée de sa mère le soir avant de s'endormir... quand les méchants dragons nous poursuivaient et qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages