Histoire vécue Psychologie > Rêves - Interprétations      (176 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils parlait seul dans un langage incompréhensible

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 378 lectures | ratingStar_223467_1ratingStar_223467_2ratingStar_223467_3ratingStar_223467_4
Depuis quelques temps, je fais des rêves bizarres. J'en ai posté deux ici, deux qui me font comprendre que je dois changer quelque chose dans ma vie. J'ai vraiment analyser cela cette nuit et ça m'a mis les larmes aux yeux en repensant à un cauchemard que je faisais l'année dernière. Pendant tout un mois entier, chaque nuit ça revenait, au point de redouter de m'endormir. C'est lorsque j'ai emmenager avec mon conjoint et que j'ai changé de travail pour être dans son entreprise. En gros, je rentrais chez moi, il faisait noir avec quelques lueurs par ci par là. Je monte a l'étage pour retrouver mon fils et il dormait. Alors, je vais mon coucher. Mon conjoint dort déjà profondément. Je me glisse dans les draps tres froids et m'endors quand d'un seul coup, j'entend des cris, des paroles suspecte dans la chambre de mon fils. Je sors du lit et marche sur la pointe des pieds en direction de sa chambre. Sous la porte, je distingue des lueurs bien plus forte que lorsque je suis rentrée. J'ouvre sa porte et je le vois, assis sur son lit, en train de parler seul dans un language incompréhensible. Je lui dit de se coucher, qu'il faut dormir, et là, il tourne sa tête vers moi, ses yeux sont noirs et il me dit de le laisser tranquille, que S.... (dsl, j'arrive pas à écrire son nom, bref, le diable) n'a pas d'ordre à recevoir de moi, que c'est plutôt à moi de lui obéir. Et là, à chaque fois, je me réveillais en pleurant toutes les larmes de mon corps. Rien qu'en repensant à ce rêve, je pleure seule, j'ai des frissons à plein. Depuis, j'ai quand même déménager. Et c'est d'ailleur à ce moment là que ce rêve à cessé. Ou j'habitais encore avant, c'était pire. C'était pas dans les rêves que je me sentais pas à mon aise, mais c'était la journée. J'étais mère au foyer dans une très grande maison à la campagne, sans moyen de locomotion et dans cette maison, je me sentais épiée. Des ombres bougeaient sur la mezzanine et le pire, c'était quand mon fils rigolait aux éclats en regardant le mur vierge. Il passait ses journées à regarder l'un des murs du salon (celui juste sous la mezzanine) et il n'y avait rien, ni personne et pourtant mon fils rigolaient aux éclats. Vous allez me prendre pour une folle, car moi-même en lisant ces mots, je me dis que je dois être cinglée. Ma question du départ est la suivante : comment savoir si on doit prendre en compte un rêve? Comment savoir s'il signifie quelque chose ou non?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


223467
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je fais beaucoup de rêves que je n'interprète pas forcément

image

je répondrais à cette missive le courrier suivant : Bienvenue dans un monde où l'on ne compte pas pour soi mais l'autre nous est cher. Bienvenue dans une oasis ou la soif d'apprendre des autres étanche toutes les mers. Bienvenue sur une planète...Lire la suite

Les rêves de poursuites sont dues au stress

image

Tu sais le rêve de poursuite est assez courant dans la vie de nous tous... on continue à vouloir être un enfant qui écoutait le conte de fée de sa mère le soir avant de s'endormir... quand les méchants dragons nous poursuivaient et qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages