Histoire vécue Psychologie > Rêves - Interprétations      (176 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quelques manières d'expliquer le rêve

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 25/03/10 | Mis en ligne le 26/12/11
Mail  
| 461 lectures | ratingStar_225351_1ratingStar_225351_2ratingStar_225351_3ratingStar_225351_4
ROLE SOCIAL DU REVE. Nous défendons ici la thèse que le rêve est l’équivalent d’un A.D.N. comportemental. Outre votre capacité à pouvoir demeurer réceptif à une telle proposition d’apparence incongrue, je crois que l’extrême difficulté de cette gageure tiendra au fait qu’en une ou deux pages dactylographiées il me faut en résumer quelques centaines qui baliseraient plus pédagogiquement une approche progressive. Il me faut aussi y parler clairement d’un langage crypté, et renverser quelques piliers psycho-culturels sans que la cabane s’écroule sur moi-même qui a prétention de la redresser. Le tout dans un subtil climat de désenchantement qui baigne tout interlocuteur lorsqu’on lui parle du rêve ; obstacle sournois suffisant à éteindre l’intérêt pour ce débat. D’une part, l’on peut considérer l’homme comme étant la cellule de base dont est constitué tout tissu social. Une telle dynamique, comme tout autre système complexe, sera nécessairement régulée de façon redondante. A cet égard la société met en place tout un appareillage législatif, judiciaire, de contrôle... qui ne sait pas rendre compte de l’adhésion qu’il présuppose. Or quelle est l’origine de la, ou des forces de cohésion qui tendent à nous rassembler ‘ Notre attitude humaine n’est, telle qu’elle est, ni par l’injonction (dont fait partie l’éducation), ni par la coercition, ni par choix, sans que ces moyens soient vains pour autant. D’autre part il convient de reconnaître que l’homme est issu de la nature. De cette nature où rien n’est fortuit, où rien n’est gratuit - Rêve compris - L’étude physiologique du sommeil nous détaille une permanence du rêve qui pose question impérieusement. Si l’on déplore parfois le maigre rendement de notre cerveau qui n’utiliserait en veille que 10 à 15 % de sa capacité (chiffres démentis par l’actuelle imagerie médicale), l’on est parfois étonné que le sommeil nous livre la solution de problèmes touffus* ; au cours d’une nuit dont le bon sens populaire affirme qu’elle porte conseil. Et qui la dit paisible pour qui dort du sommeil du juste. Combien de fois le rêve a-t-il dépassé les limites de notre propre imagination ‘ où plutôt ce que nous imaginons restrictivement être notre propre imagination ‘ Si notre cerveau, de façon souterraine, est le maître d’’uvre efficace de notre équilibre biologique ‘ ou homéostasie ‘ est-il crédible de se limiter à penser que pour le domaine relationnel/psychologique il ne puisse accomplir le même ouvrage ‘ Ce serait un comble. De plus, si rien n’est gratuit, 85 à 90 % de cervelle ne servirait que de remplissage ou bourrage de crâne ‘ Que non ! L’adaptation au réel se fait normalement en temps réel, car nous vivons ici et maintenant, mais en cas de décalage, le rêve (celui qui laisse une trace mnésique) agit comme un juge en appel qui tend à infléchir le jugement conscient initial qui a mal pris en compte tous les attendus clairement à sa portée. Et là il embrasse un vaste panorama où les choses et les gens tiennent leur juste place. Les uns par rapport aux autres, et donc par rapport à leur position et devoirs sociaux par exemple. Le rêve est majoritairement normatif (et donc moralisateur). Ce genre d’annonce peut paraître prophétique ou moralisateur, il n’est en fait que la conclusion qui tombe d’elle-même, lorsque l’on aura compris nombre de rêves, sans que jamais il n’y ait sentiment de « tiré par les cheveux » de la part des intéressés. C’est peut-être moins chatoyant intellectuellement que l’exploration des arcanes psychanalytiques ; qu’importe si c’est mieux vrai ! L’on a tout supposé sur le rêve. Tout et son contraire, y compris donc l’absence de signification. Il me semble légitime que celui qui le traite en tant que langue à traduire, et en saisisse la signification, soit amené à en tirer des conclusions. Ces conclusions s’imposent devant la permanence d’une ligne directrice donnant sens au rêve dont le maître mot est : EQUILIBRE. Amar LAKHDAR Il est révélateur de constater cette vertu plus particulièrement pour des problèmes scolaires qui exigent une solution ‘ plus tard notre libre arbitre pourra occulter cette capacité, car nous aurons la possibilité d’appliquer une mauvaise solution et d’avoir tout faux
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


225351
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je fais beaucoup de rêves que je n'interprète pas forcément

image

je répondrais à cette missive le courrier suivant : Bienvenue dans un monde où l'on ne compte pas pour soi mais l'autre nous est cher. Bienvenue dans une oasis ou la soif d'apprendre des autres étanche toutes les mers. Bienvenue sur une planète...Lire la suite

Les rêves de poursuites sont dues au stress

image

Tu sais le rêve de poursuite est assez courant dans la vie de nous tous... on continue à vouloir être un enfant qui écoutait le conte de fée de sa mère le soir avant de s'endormir... quand les méchants dragons nous poursuivaient et qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages