Histoire vécue Psychologie > Schizophrènie      (246 témoignages)

Préc.

Suiv.

Peut-on guérir par éveil de la kundalini ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3219 lectures | ratingStar_11897_1ratingStar_11897_2ratingStar_11897_3ratingStar_11897_4

Je suis en plein questionnement en ce moment : en tant que schizophrène officiel j'ai recours depuis des années à la médecine occidentale pour soigner mon cerveau plongé dans la léthargie, l'angoisse et le repli autistique.

Bon, c'est sûr, il y a eu du progrés depuis ce temps : j'arrive à avoir des conversations normales, j'ai une vie sociale (assez réduite) , mon hygiène est enfin convenable et mon appartement à peu prés présentable.

Ceci dit, aprés ces années de suivi j'ai toujours des bouffées d'angoisse importantes, je me fais vraiment violence pour garder mon appartement à peu prés propre, et j'ai beaucoup de mal à m'intégrer dans un groupe et encore plus à trouver une copine.

J'en conclus qu'aprés ces années de docilité vis à vis de la réponse médicale occidentale, cette dernière me semble loin d'avoir compris ce qu'était vraiment la schizophrénie et donc d'être en mesure d'apporter une réponse efficace à mon problème.

Je m'interesse depuis quelques temps au yoga, me disant que si une société comme l'inde qui tourne autour de ça depuis 5000 ans se porte toujours aussi bien tandis que la plupart des civilisations dans le monde (presque toutes, en fait…) partent sérieusement en couille, c'est que ces gens ont du comprendre bien des choses que même les civilisations les plus "avancées" n'ont pas compris.

J'ai lu des trucs sur l'éveil de la kundalini, comme quoi ce serait le but ultime du yogi, qui permettrait de retrouver qui nous sommes réellement au fond de nous mêmes, de nous procurer une énergie quasi-inépuisable, de nous rendre heureux pour la vie, etc, etc…

Et je me dis pourquoi pas, la seule civilisation du monde qui se porte aussi bien même aprés 5000 ans d'existence, c'est quand même pas des cons…

Donc je voudrais avoir votre avis sur la question, merci d'avance.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


11897
b
Moi aussi !
26 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par lepyro | le 24/02/10 à 13:55

Bonjour,
je vais citer cette phrase qui est connue par les spécialistes "kundalini donne la libération aux yogis et l'esclavage aux fous" fous dans ce contexte c'est les non préparés qui tente de l'éveiller a partir d'un état instable et forcer l'organisme a un point qui ne le supporte pas, certains cite d'exemple de gens ayant pratiquer avec une certaine violence et qui n'était pas prêt pour cela ont tout simplement perdu la raison.
porter espoir de guérir par la kundalini n'est pas la solution,
je dirais qu'au lieu de sa essayer plutôt faire un yoga tibétain qui tend a équilibrer et faire circuler l'énergie et dissoudre des blocages qui suscite la dépression et le mal être.
le yoga tibétain qui fait partie du tao et qui est plus connus sous le non de l'ouverture de l'orbite microcosmique est une pratique très intéressante pour atteindre un équilibre portant sur le plan subtile proche du physique et qui de ce fait influence bonnement l'état psychique. j'espère bien de t'avoir un peu plus éclairer.

Histoires vécues sur le même thème

Vie de merde

image

Ce soir j'ai envie de déchainer la "parano autiste". C'a d celle qui ne percoit que des choses reelles, comme dit danielt. Mais que ne peut pas établir par des preuves irréfutables. Je vais plutot oeuvrer sur le forum schizo et décimer l'armée...Lire la suite

Pseudo diagnostic en attendant le vrai - schizophrenie

image

Bonjour à toutes et à tous ! Je suis un jeune homme de vingt ans et depuis à peu près un mois, je vois un psychiatre. Je viens souvent sur ce forum qui m'a l'air très sympathique pour lire des discussions sur la schizophrènie car je pense moi...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Ma schizophrénie
Sur le même thème
Témoignage sur la schizophrénie affective
Voir tous les  autres témoignages