Histoire vécue Psychologie > Stress      (430 témoignages)

Préc.

Suiv.

fatigue intellectuelle

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1216 lectures | ratingStar_120471_1ratingStar_120471_2ratingStar_120471_3ratingStar_120471_4

Jje n'suis pas seul à éprouver ces foutus symptomes à la con. Tete lourde, pression sur les cotés du crane, vertiges (au tout début en 2006) , fatigue lors d, effort intellectuels. En fait, la constante est cette fatigue lorsque je sollicite mes capacités intellectuelles. J'étudies en droit et a chaque fois que je suis en classe ou que je lis, voilà, la fatigue revient. Mais en analysant la génèse de cette condition, des périodes de stress énorme apparaissent. Perte d'emploi, combats avec l'employeur, insécurité fiancière… donc des situations de stress importants et qui deviennet quasi-permanent dans le temps. Lorsque cette condition a débuté, soit 3 ou 4 mois après un licenciement, j'avais des vertiges importants et des maux d'estomac. Les examens médicaux et les prises de sang étaient toutes normales. En tant que travailleur social, mon expérience d'intervenant m'a servi à identifier et rationnaliser les sources de stress. Mais depuis quelques mois, la fatigue est revenue. J'identifies trois sources de stress majeurs dans ma vie sur lesquelles je n'ais aucun controle en ce moment : L'attente de réponses universitaires afin de poursuivre en droit, une baisse de revenu énorme et la rénovation complète de mon immeuble à terminer. Je donne ces précisions afin de bien démontrer que les constantes semblent être des périodes de stress qui durent et sur lesquelles il est difficile d'avoir une emprise. Que faire ? Eh bien, je continue de demeurer actif en marchant tous les jours au moins une heure avec mon chien jouant au hockey régulièrement. Bien sur, mes batteries se drainent plus rapidement, mais il faut continuer. Je fais des siestes l'après midi si possible. Je prenais du magnésium mais je suis allergique aux anti-inflammatoire, et ce produit semble en contenir. Un détail intéressant : lors de mes vacances à Cuba pendant le temps des fetes 2008-09, je n'ais ressenti aucun symptome… et j'en avais avant de partir. À ; mon retour, les symptomes sont revenus… alors, la conclusion semble évidente. Le simple fait de réfléchir à mes sources de stress me fatigue ! Cet état m'énerve, et je me trouve faiblard, mais bon, voilà ce qui arrive lorsque l'on croit être invincible. Ahhh, la sagesse… on y arrive lentement grace à toutes ces merdes ! J'espère que cette longue tirade saura éclairer certains et certaines. Je n'ais pas de solution miracle, sauf de continuer a demeurer actif, d'identifier et de relativiser les sources de stress, puis, ultimement, de tenter de régler celles-ci si possible. En ce qui me concerne, je tiens à éviter toute substance psychoactive qu'un médecin pourrait bien vouloir prescrire.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


120471
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dire a une fille qu'elle lui plait - le coin des ados

image

Bonjour à tous. Alors je vais vous expliquer mon histoire en faite depuis l'année dernière j'ai rencontré une fille au début elle me plaisait pas trop et un jour une de ces pote est venu me dire qu'elle voulait sortir avec moi et depuis ce jour...Lire la suite

Besoin exagere d'attention des hommes en periode de stress - gerer ses emotions

image

Bonjour ! Je me rends compte que j'ai un besoin exagéré d'attention des hommes en période de stress intense (genre en fin de session universitaire). Je me ridiculise à exposer mes succès de séduction avec emphase. Je suis une jolie femme, vive...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages