Histoire vécue Psychologie > Stress      (430 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mais j' ai tenu bon et au bout d' 1 année et demi !

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm
Mail  
| 349 lectures | ratingStar_280978_1ratingStar_280978_2ratingStar_280978_3ratingStar_280978_4
J' ai exactement les mêmes symptômes que vous, douleurs thoraciques, opressons, grosses sensations d' etouffement parfois, du mal à respirer (casi permanent mais moins aujourd'hui). J' ai déjà eu cette épisode, il y a 13 ans, c' était un cauchemard vivant (le mot est faible). J' ai vécu comme cela sans consulter (j'avais vu qu' un médecin) en pleurant quand ça devenait trop lour (le mot est aussi faible). Mais j' ai tenu bon et au bout d' 1 année et demi !!! ,c' était parti comme c' était venu. (car je n' y faisait plus attention : j' avais mal mais j' essayais de vivre comme avant sans trop y penser (trop dur) ! Je compatis à ta douleur dododounette !!!!!!!!!!! Aujourd'hui, je revis la m^me chose 13 ans après suite à une année difficile en émotion (travail, etc… J' ai fait des examens très approfondis avec mon médecin traitant (depuis des années) et très très à l' écoute et des spécialistes en tout genre … =RAS. Faut absolument doper son moral et dire que cela va passer (on ne sait pas quand) et les douleurs vont diminuer dans leur intensité ..et se bouger, positiver, voir craquer et se relever encore. MOI JE SAIS QUE C'EST PSYCHOLOGIQUE chez moi, car dès que je suis occupée j' ai plus de douleurs, et dès que la crise de douleur revient même sans motif apparent (c' est ça le paradoxe=par ex quand je suis avec mes amis et heureuse ou quans je suis pas en forme par ex) et ben la crise peut durer malgré moi, 1h,2h… ou toute la journée même si je ne suis pas ou plus stréssée ! Je sais ça a l' air dingue mais c' est ce qu' on appelle : la somatisation. A un moment de notre vie, le stress ou nos soucis même les plus minimes s' accumulent sans qu' on s' en rende compte et le corps somatise nos problèmes à ce moment là de notre vie et pas à un autre (paradoxe aussi car par exemple j' ai pas somatiser quand j' ai perdu un membre de ma famille très proche et poutant c' était très dur pour moi !!! ) :on a mal à un endroit du corps (poumon, bras, genoux, coeur, gorge etc… sans qu' on puisse desceller cela médicalement car on est réellement en bonne santé. Faut un peu de sport, bien manger équilibrer, positiver chaque jour (trop dur) ,être entourer (très important) ,et savoir rester sel aussi par moment (c' est dur) , sortir, pleurer (car je vous l' accorde le moral en prend un gros gros coup) ,parler à quelqu'un de confiant, téléphoner un ami confiant quand ça va très mal, sophrologie, ostéopathe… continuer de vivre et un jour cela partira comme s' est venu.. C' est psychologique (même si le systeme nerveux du cerveau en a pris un coup aussi= dû au stress, aux problèmes..etc) car depuis que je prends un anti-depresseur pour mes symptômes qui gachent mon moral et bien j' ai moins de symptômes physiques vraiment et je vois un psy pour essayer de voir si ça peut m' aider… mais je veux arrêter les anti- dépresseurs (suis à 2 mois de traitement) et m' en sortir seule, car ces médocs sont des béquilles chimiques pas sans conséqences mais qui aident aussi donc peut-être tendre vers des médocs plus naturels… ;je vais bien voir cela avec mon doc. Voilà mon expérience et bon courage à tous car c' est très dur à vivre car on souffre réellement et on aspire qu' à redevenir comme avant mais… ! Mais faut positiver et ne pas se laisser abattre par les symptômes même si on a mal !!!! Y a des gens qui ont le cancer et leur vie est comptée etc… vous imaginez leur douleur ? Je suis Quelqu'un qui souffre tout comme vous mais un peu moins aujourd'hui … et en plus aujourd'hui j' ai deux enfants adorables donc pas le choix … faut rester fort. Ps : La "spasmophilie" (ou ces symptomes) n' est pas mortelle même si elle est très très invalidante et crait des souffrance énormes psychiquement. Faut se blinder dans la tête, on a tous droit au bonheur et à une vie plus sereine. Cette maladie ou ces symptômes sont vicieux : nous font mal, nous gachent le moral limite dépression desfois, nous rend triste, plus goût à rien desfois, on cogite sans cesse et on a peur, ça nous épuise vraiment. Mais La peur c' est la pire des choses. FAUTplus en avoir peur car la "maladie" se nourrit de la peur : peur=symptomes=crise=peur= cercle vicieux. Lutter et dédramariser même si c' est dur ! Bon courage à tous !
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


280978
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dire a une fille qu'elle lui plait - le coin des ados

image

Bonjour à tous. Alors je vais vous expliquer mon histoire en faite depuis l'année dernière j'ai rencontré une fille au début elle me plaisait pas trop et un jour une de ces pote est venu me dire qu'elle voulait sortir avec moi et depuis ce jour...Lire la suite

Besoin exagere d'attention des hommes en periode de stress - gerer ses emotions

image

Bonjour ! Je me rends compte que j'ai un besoin exagéré d'attention des hommes en période de stress intense (genre en fin de session universitaire). Je me ridiculise à exposer mes succès de séduction avec emphase. Je suis une jolie femme, vive...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages