Histoire vécue Psychologie > TOC      (372 témoignages)

Préc.

Suiv.

Qui a perdu son jumeau lors de la gestation?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin - 08/01/12 | Mis en ligne le 10/06/12
Mail  
| 313 lectures | ratingStar_266126_1ratingStar_266126_2ratingStar_266126_3ratingStar_266126_4
Bonjour, Voilà, j'ai tout simplement envie de vous partager mon expérience de la perte d'un jumeau lors de la gestation. Il y a deux ans et demi, j'ai commencé des formations de développement personnel. Lors de ces formations de développement personnel, j'ai pu travailler bons nombres de blessures de l'enfance. Alors que j'étais arrivé à un point où je pensais pouvoir être enfin heureuse, j'ai du me rendre à l'évidence que quelque chose m'empêchait toujours de vivre. Je vivais des situations où toutes les conditions étaient réunies pour être heureuse et malgré tout j'arrivais à plonger dans la non-vie. L'analyse de mon attitude envers mon fils m'a très vite fait comprendre (une incapacité réelle à lâcher prise) qu'il y devait y avoir un traumatisme lié à la naissance. J'ai donc entamé une thérapie brève. Lors d'une séance, j'ai réellement pu ressentir que lors de la gestation, je n'étais pas seule et pire encore, j'ai pu ressentir que j'absorbais toute la nourriture de mon autre. (voilà enfin des explications à mes compulsions alimentaires dont je souffrais depuis des années) Après cette séance, j'étais effrondée et dans une culpabilité énorme. J'ai ensuite décidé de reprendre mes formations de développement personnel. En arrivant à la formation, je suis arrivée dans une haine, une colère profonde. Je me détestait, je me haissait. Je ne voulais absolument plus vivre, j'étais dans une culpabilité profonde. Je vivais une vie VIOLEE. L'effrondement absolu. Entourrée par un formateur d'une excellente qualité, j'ai pu revivre tous ses sentiments liés à cette séparation : sentiment de culpabilité, sentiment d'abandon, sentiment de rejet, sentiment de vivre une vie voléé. En fait, lors de cette formation, j'ai pu prendre conscience, que toutes ces années, je me battais pour retenir ce frère, cette soeur et de là cette incapacité à lâcher. Je me battais inlassablement et lorsque je n'y arrivais plus, je plongeais je plongeais dans la NON-VIE. Parallèlement à cela, je sentais en moi, une force de vie qui me poussait à aller de l'avant et à survivre. Lors de cette formation, bien accompagnée, j'ai pû avec beaucoup de déchirement me rendre à l'évidence, que le combat que je menais étais un combat inutile et que rien ne fera revenir mon Autre. Après cette formation, beaucoup de choses ont changé dans ma vie, j'ai pu faire petit à petit le deuil de cet AUTRE. J'ai pu sortir de ce besoin de relations fusionnelles et j'ai vraiment pu commencer à me vivre avec beaucoup plus de respect vis-à-vis de moi-même, à sortir de cette culpabilité destructrice et à accepter le départ de l'autre. Aujourd'hui, j'ai accepté le départ de l'autre et je ne me bats absolument plus pour le retenir. Mon autre est parti, il a fait son chemin et il m'accompagne dans ce que je vis. Il est parti pour que je puisse vivre et aujourd'hui je ne peux refuser le cadeau de la vie qu'il m'a fait. Depuis cette session, je ne suis plus dans la non-vie. Je tente de profiter de chaque moment de la vie, c'est ma façon de lui rendre hommage.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


266126
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

J'ai reussis a me debarrasser de mes toc toute seule: temoignage - troubles obsessionnels compulsifs (toc)

image

Bonjour Chaiiiina ^^ pour avoir subi les tocs dans mon adolescence, je suis tout à fait d'accord avec Chaina car j'ai procédé de la même façon pour m'en débarrasser c'est à dire que je me suis empêchée de faire mes tocs (ruminations mentales...Lire la suite

Toc , rechute durant les regles !!!!! - troubles obsessionnels compulsifs (toc)

image

Salut. Toute personne souffrant de toc sait parfaitement l'enfer auquel il faut faire face chaque minute de la vie, il estime bien sur la valeur des choses perdues à cause de fléau… (Joie, quiétude, ami, copain, étude. Personnellement 6 ans...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages