Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Attouchements et exhibition de mon grand père

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 15957 lectures | ratingStar_14622_1ratingStar_14622_2ratingStar_14622_3ratingStar_14622_4

Tout d'abord, mon grand-père, qui est très agé (85 ans) ne sait plus trop ce qu'il fait. Il dit souvent à mes parents qu'il veut ''se foutre le tour''. Ma grand mère vit à ses côtés et elle a 82 ans. J'ai découvert ces derniers jours après avoir fait des recherches, que mon grand-père est maniaco-dépressif. Il en présente une bonne partie des syptômes. J'ai apris par ma mère lors d'une discussion entre elle et moi, au sujet de la famille qu'il y a quelques années de cela mon grand-père a dit à ma grand-mère qu'il ne voulait plus avoir de rapports sexuels, que ça ne l'intéressait plus. Cela m'a fort surprise d'entendre cela car…

Il y a quelques mois en arrière, lorsque tous mes grands parents étaient invités chez mes parents et moi, quand j'ai fait la bise à mon grand père, il m'a effleuré volontairement le sein, du côté où personne ne pouvait voir. Pareil quand nous nous sommes fait la bise quand ils sont partis. Cela m'a mis très mal à l'aise, il ne l'avait jamais fait au paravant et il ne l'a pas refait après. Personne n'a rien remarqué et j'ai ''laissé pisser''.

Et il y a quelques semaines en arrière il a fait pire. Nous étions chez mes grands-parents avec mes parents, mon frère et mon copain (que j'aime et avec qui je n'ai pas de problème sexuellement après ce que mon grand-père a fait). Après le repas, mon copain est parti travailler, ma mère, de mauvaise humeur, est rentrée à la maison, et mon père est parti bricoler avec mon frère au jardin. Nous étions donc moi et mes grands-parents dans le salon. Ma grand mère était assise à la fenêtre, mon grand-père faisait des mots-croisés et je lisais un livre. Au bout d'un moment mon grnad père s'est levé, il a fait un tour dans le logement (comme une promenade, qu'il fait d'ailleurs souvent). Puis il s'est positionné de sorte à ce qu'il puisse me voir et que ma grand-mère ne le voit pas, et moi je pouvais le voir si je tournais la tête. Au début je n'y prêtais même pas attention, mais il souffalit de plus en plus fort, puis j'entendais un drôle de bruit qui me rappellais la masturbation masculine… Je pensais que j'hallucinais, mais j'ai tourné la tête pour regarder. Je l'ai regardé au visage et quand il a vu que je le regardais il a vite remonté son pantalon. Je n'ai donc pas vu à la hauteur de la ceinture. Mais là mon coeur s'est mis à battre très très fort. Puis il est à nouveau allé faire un tour et il s'est positionné cette fois en face de moi, et la grand-mère ne pouvait toujours pas le voir. Il a recommencé. J'étais malade, j'avais envie de crier, pleurer et vomir en même temps. Je n'osais pas regarder, et je sentais sou regard sur moi. Je ne sais pas ce qu'il aurait fait si j'avais levé la tête, soit il aurait continué et j'aurais pu qualifier cela d'exibition, soit il aurait fait comme avant, et je n'aurais pas pu mettre de mot sur son acte, comme maintenant. Puis tout en continuant il a commencé à dire des choses obscènes, au début je ne comprenais pas ce qu'il disait. Il chuchotais en disant des ''oui… '' et des '' (mon prénom) j'veux't'baiser… ''. Je croyais un instant que je devenais folle. Ensuite ma grand mère s'est tapé le bras contre le bord de la fênetre et tout s'est arrêté. Je n'étais pourtant pas habillée de manière provocante, et je ne faisais rien de mal, je lisais. Ensuite j'ai déguerpi, tremblante comme une feuille, et je suis rentrée à la maison en bus avant mon père et mon frère.

Vous serez les premières personnes à la connaitre, car je ne l'ai dit à personne. Je sais que j'aurais pu la raconter à mes meilleurs amis, à mon copain et à ma mère, mais ils auraient tous réagi et mis mes parents au courant. Mon père ne reconnaitra jamais que son père a fauté, et comme le vieux menace de se suicider, mon père ne voudra jamais le mettre dans un hôme ou un hôpital psychiatrique, où il serait malheureux, ce que je comprends. Depuis ce mauvais jour, je souhaite malgré moi que le vieux meurt très bientôt. Je n'ai jamais eu de grand père du côté de mon père, ou du moins, c'était une ordure. Mon grand-père maternel est mort il y a un an, et lui c'était un super-grand-père. Je me suis toujours sentie proche de mes grand-mères. Je sais que le vieux se suicidera si ma grand-mère meurt et qu'elle ne pourra plus s'occuper de lui. Toute la famille le sait. Et si c'est lui qui meurt naturellement en premier, c'est ma grand-mère qui sera malheureuse, et je ne veut pas qu'elle le soit.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


14622
b
Moi aussi !
10 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite