Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai dénoncé mon oncle et je me sens coupable

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1686 lectures | ratingStar_142435_1ratingStar_142435_2ratingStar_142435_3ratingStar_142435_4

J'ai 22 ans et je n'arrive pas à passer à autre chose.

C'est difficile à expliquer.

Il y a une douzaine d'années, mon oncle, le frère de ma mère, m'a fait subir des atouchement sexuels et, si j'ai conscience de l'avoir toujours su et eu en moi, le souvenir de cet épisode de ma vie est rester pendant très longtemps flou, indistinct, comme un rêve, un cauchemard plutôt en l'occurence, dont on ne se souviens que partiellement. Et il y a environ 5 ans, il est revenu avec force. MAis je ne pouvais l'accepter comme tel. Comment pouvais-je seulement croire que Lui avait pu me faire ça. Il avait une vingtaine d'année à l'époque. Mais je n'étais qu'une enfant. Une enfant séparée de ses parents qui plus est par les circonstance (mes parents restés en Guadeloupe nous ont renvoyés en France chez mes grand parents afin que nous puissions avoir un scolarité normale à cause d'une grève des enseignants qui commençait à durer longtemps) … Bref. Avec le temps l'image de moi a changé. Ce n'était plus la petite fille qui dans ma tête se faisait caresser par son oncle, mais l'adolescente et ensuite la jeune femme… En janvier dernier j'ai finalement réussit à m'oter un poids en le révélant à les parents dont je suis très proche. A aucun moment ils ont remis ma parole en doute… Ma mère refuse désormais de voir ou même d'entendre parler de son frère ou alors seulement pour entendre "il va bien"… Après la discussion tourne court… Aussi, si tout semble aller bien, pourquoi écrire ici mon histoire ? Parce que ça ne va pas bien au contraire. Je vis des haut et des bas mais de plus en plus le bas l'emporte sur le haut car je n'arrive toujours pas à me convaincre que vraiment il l'a fait. Je lui chercher toujours des excuses… "il dormait dans mon reve"… "mon rêve"… Je sais bien que je n'ai pas pu inventer de telles images mais je ne peux m'empecher de me sentir coupable… Et que dois-je faire ? J'aimerais pouvoir lui en toucher un mot à lu, lui demander pourquoi il a fait ça… Par moment j'ai même envie de le démolir comme je me sens moi même démolie… Oh bien sûr je n'en ai pas l'air… JE suis ce qu'on appelle une personne sur qui l'on peut compter et sur laquelle on peut s'appuyer… MAis je suis aussi une enfant brisée qui n'a pas osée en parler à sa famille et qui aujourd'hui n'arrive même pas à faire confiance à l'Homme. La seule fois que j'en ai laisser approcher un, il n'a guère fait plus que n'a fait l'Autre, mais je suis restée stoïque, comme alors. Et je ne m'en rend compte que maintenant, retrospectivement. Non je ne suis pas homosexuelle comme me l'a demander le psy que j'ai vu au début du mois, et non je ne suis pas frigide. Je sais juste que je n'arrive pas à me laisser approcher. J'ai comme une carapace autour de moi dont j'aimerais vraiment me débarasser… Mais pour cela j'ai comme le sentiment qu'il me faudra tôt ou tard L'affronter. Et alors me résoudre à peut-être détruire sa propre famille, sa femme, son fils et sa fille.

Je suis perdue. Je me dit que eux ne méritent pas ça. Dois-je vraiment me résoudre à détruire trois personne pour le bien-être d'une seule à savoir moi ? Et en même temps, qui me dit que sa fille… Non je ne veux même pas y penser…

Je ne sais plus quoi faire… Je n'y arrive plus… C'est au dessus de mes forces… Faire semblant tout le temps… J'ai l'impression de passer ma vie à faire croire à tout le monde que je vais bien, que tout va bien, que je m'en sors… Alors que rien n'est vrai. Je ne vais pas bien. Je ne m'en sors pas. J'essaye de ne pas craquer mais parfois c'est trop difficil et je pleure. Puis je me reprends, ça ne dure jamais bien longtemps…

Ma mère, qui fait famille d'accueil, m'a dit que lors de sa formation, il avait été dit qu'une victime se sens déjà mieux si le coupable est puni, d'une manière ou d'une autre…

Vous pensez qu'elle est là la solution ?

Je ne sais plus que penser, que faire…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


142435
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages