Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le frère de ma nounou abusait de moi

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3258 lectures | ratingStar_105599_1ratingStar_105599_2ratingStar_105599_3ratingStar_105599_4

Quand j'avais 13 ans, j'etais quelqu'un de timide certe, mais trés vivante. Le collège se passait trés bien, et un apres midi, nous avons eu des cours de biologie sur la reproduction humaine, avec une video qui nous expliquait le comment du pourquoi… Et la un malhaise, des images remontent en moi, des choses qui me font peur des choses qui me prennent au ventre et des envies de vomir…

Je me souviens qu'on me dit, alors que je suis devant la télé, que je dois venir. Je me souviens meme de l'emission à la télé à ce moment la et de la musique qu'il y a avait.

Je vois des images de moi allongé, jouant avec mes mains pendant que quelqu'un me touche… je me souvient d'une vue par la fenetre que je voyais du lit ou j'etais allongé et je vois egalement les dessins du papier peint sur le mur que je regardais et les joués par terre. Je sent aussi cette odeur de sexe sur mes mains apres qu'il m'ai obligé a le touché. Je me souviens d'avoir entendu que j'etais malade et que c'etait pour me guerrir mais qu'il fallait pas le dire parce que c'est un secret de sa famille.

Et puis c'est la dessente aux enferes… Je tombe tout le temps dans les pommes, je suis tout le temps en train de pleurer et de penser que je vais mourrir.

Mourrir parce que j'ai peur qu'il m'ai donné le sida, car a ce cours de biologie, en meme temps qu'on nous presentait la sexualité ou nous a presenté cette maladie. Cet homme je ne l'ai pas vue depuis des années, je ne me rappelle plus du tout de son visage mais je sais qui c'est. C'est le frere de ma nounou quand j'etais petite. Elle me gardait le soir apres l'ecole mais quand j'etais malade, la journée c'etait son frere.

Pendant des années j'etais persuadé que j'allais mourrir, je regardais tout les jours dans le journal à la rebrique nécrologique s'il etait mort, si je le voyais mort, ça voulait dire que j'allais egalement mourrir…

J'avais l'impression d'avoir un flingue sur ma tempe et que j'attendais que quelqu'un appuye sur la gachette.

A 13 ans, je n'osé pas allé faire de teste, et j'avais peur de toutes façons de la réponse. Je ne l'ai dit à personne. Pour mes 15 ans, j'ai essayé de le dire a ma grand mere, je lui ai dit que j'avais peur d'avoir le sida, mais elle a rigolé et a dit que c'etait impossible. Je lui ai demandé si elle se souvenait de l'homme qui me gardait, elle m'a dit oui, et je me suis dégonflée. Je lui ai dit qu'on avait mélangé notre sang. Et puis depuis mes 13 ans, la mort etait omnipresente dans ma vie, tout pour moi representé la mort, et je ne pouvais plus dormir de peur de ne jamais me reveiller, alors c'etait habituelle pour ma famille que je m'inquiete encore.

Un jour au lycée je tombe dans les pommes, et je me reveille a l'hospital. Mes parents sont la. Et une infirmiere aussi. Elle me dit qu'elle a fait tous les testes que je n'ai rien mais qu'elle pense que j'ai un secret trés lourd, et tant que je ne le dirais pas, je tomberais dans les pommes… Je me met a pleurer… Mais on n'en a jamais plus parlé. Mes parents me disent que j'ai juste fait une hypoglycémie, comme d'habitude.

18 ans… mon premier copain, je lui dis tout, il est gentil, mais ça dure 2 ans avec lui, le sexe, j'y arrive mais je me force souvent, je fais un teste du sida avec lui, je pensais être rassuré en voyant que je ne l'avais pas et que je pourrais oublier, enfin ! Mais non en fait rien du tout j'y pense autant…

Les sentiments s'effacent, et je dit a mon copain qu'on doit se séparer. Il me répond : " si tu me quittes je dis tout sur ton probleme a ta famille."

Pour la premiere fois, je me met dans une colère noir, je ne me suis jamais autant révolté, je suis une personne trés calme et posé, mais d'entendre ça m'a mis hors de moi. Je voulais le ménagé et être gentil, me séparer de lui sans faire de vague et il dit ça !!! Je suis partie en l'insultant et en claquant la porte.

Aujourd'hui j'ai 23 ans. J'ai un copain depuis 2 ans et demie. Il sait tout également, et je me force pour faire l'amour comme toujours.

Il y a toutes fois des choses qu'il m'est impossible de faire… Mais je sent que ça pese sur notre couple.

Pendant des années je me suis demandé si ces souvenirs etaient vrais… mais je n'arrive pas a imaginé que j'ai pu tout inventer. Je me souvient qu'avant mes 13 ans je ne me souvenait de rien, mais que j'avais trés peur de voir cet homme… Et je me souviens que mon jeu favorie etait de faire se violer mes poupées entre elle… ou je pensais que si ma mere etait en retard, c'etait parce qu'elle s'etait fait violé ! D'ou est ce que je pouvais sortir tout ça ?

Il y a 2 semaine, mon grand pere est mort. Je suis allée voir la psy de la fac, elle m'a demandé pourquoi ça me touché autant, je lui ai dit que j'avais peur de la mort, et de fils en aiguille, je lui ai tout dis.

Elle m'a dit que peut être que c'etait juste un fantasme de ma part… ça m'a choqué et je lui ai demandé comment je pouvait connaitre l'odeur du sexe ? Comment j'avais pu inventer une odeur ? Elle m'a donné des adresses, et des numeros de téléphones… elle pense que j'ai besoins de parler et elle m'a dit également, que tant que je n'en parlerais pas je me sentirais honteuse… alors voila je parle, j'en peu plus je veux le crier.

" Regardé ce que j'ai, et personne ne le vois !!! "

Tout le monde me dit que je m'en sort bien dans mes etudes, que j'ai une belle vie amoureuse et que je suis trés équilibré. La belle affaire !!! Personne ne voit. Meme la psy m'a dit que j'avais ennormement de ressource en moi pour être la ou je suis actuellement et continuer a réussir, elle m'a dit trés naturellement " il y en a beaucoup qui se serait suicidés ! ".

Sauf que j'ai horriblement peur de la mort, et que je pense que c'est ça qui me sauve… Elle m'a répondu " ce qui nous effraye peut nous attirer"

Aujourd'hui je continue a tomber dans les pommes, et je continue a avoir de gros blocage avec mon copain, et nous sommes maintenant a la limite de la rupture.

J'en ai mare, mare que tout le monde pense que je vais bien mare que ma mere ne voye rien, mare que d'avoir ces blocages qui bousillent mon couple, j'en peux plus et j'ai l'impression que toutes ma vie sera comme ça, avec ce probleme et que je dois juste attendre que le temps passe pour mourrir naturellement, en continuant a penser a lui, celui qui m'a fait ça, et qui a tué ce que j'etais. Du jours au lendemain, j'ai attendu de mourrir. Et ma mere s'est dis que c'etait la crise de l'adolescence…

J'ai revé pendant des années que j'oublierais comme avant mes 13 ans, mais je crois que c'est pas possible…

Il me manque cependant de nombreux elements dans mes souvenirs… Combien de fois est ce que c'est arrivé, qu'est ce qu'il m'a fait exactement ? J'avais quel age ? 3 ans ? 6 ans ? 8 ans ? Je sais meme plus ! Et est ce que c'est vrai…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


105599
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages