Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Lèvres intimes abimées suite à un viol

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1986 lectures | ratingStar_144863_1ratingStar_144863_2ratingStar_144863_3ratingStar_144863_4

J'ai alors 9 ans. C'est le nouvel an. Je passe la journée avec un type (très lointement de la famille) et le soir, en rentrant à la maison, il s'arrête sur un parking, et… je vous passe les détails…

Oui, j'ai 9 ans, mais je sais comment ça s'appelle. Je le dénoncerai quelques jours plus tard à mes parents, qui ne feront rien, d'ailleurs.

Bref, le temps passe. J'ai accepté ça et a priori, ça ne fausse pas mes rapports avec les garçons, puisque depuis la maternelle (donc depuis toujours) tous mes copains sont des garçons (les filles, ça piaille trop) , ce qui est resté pareil avant et après l'épisode.

Mais vient le jour où je suis plus grande, et où un garçon dépasse le stade de "ami". Je n'ai pas de problème avec l'idée de coucher avec un mec, au contraire. Ce nouvel an a démystifié la chose, et je n'ai aucune appréhension : c'est censé faire un peu mal, c'est tout (ça ne sera d'ailleurs pas le cas… merci la gym, peut-être ? ).

Ca, c'était pour l'histoire (je suis désolée, c'est long, je sais).

Par contre, le type, qui aurait pu se contenter de me traumatiser psychologiquement (ce qui n'est pas le cas) , m'a aussi "abîmé" mes lèvres intimes. Et quand je dis abîmé, c'est pas juste une rougeur passagère… on dirait une vieille pute ou une vieille nympho qui aurait vu passer au compteur de ses lèvres quelques kilomètres de… plein de choses de toutes tailles et de toutes formes (elle peut bien avoir fait ce qu'elle veut, d'ailleurs, tant que c'est de son plein gré).

C'est pas du manque de respect pour ces femmes, mais de l'énervement : encore vierge de tout rapport (volontaire, du moins) , avoir déjà des lèvres qui ressemblent à deux lambeaux de chair, ça fout franchement les boules.

Maintenant encore, après 2 ans avec le même copain, et alors qu'il connait très bien mon corps (et mon histore) , je reste hyper complexée à l'idée qu'il touche cette partie de moi qui me répugne littéralement (ce qui est, vous pouvez vous en douter, assez problématique ! Lol) , et accessoirement et plus concrètement, ça pose parfois des problèmes, ça "gêne", lors de la pénétration.

Alors deux questions :

- est-il possible de faire une sorte de chirurgie esthétique ?

Puisque je ne vois pas l'utilité de cette chair, je ne vois pas en quoi son ablation poserait un problème quelconque, et au contraire, ça serait débarasser mon corps des dernières traces du passage de cet espèce de connard (oui oui, désolée de parler comme ça, mais j'ai pas trouvé d'autre mot) donc ça m'éviterait de penser à lui quand mon copain me touche, ce qui serait pas mal…

- ce n'est pas du tout le sujet du forum, mais est ce que vous savez combien de temps après la majorité on peut porter plainte contre un type comme lui (sachant que j'ai appris il y a quelques années qu'il avait recommencé, ce qui est plutôt flatteur, certes (on trouve du réconfort où on peut… ça s'appelle positiver) mais que je refuse, puisque je ne veux pas me sentir coupable de n'avoir rien fait à chaque fois que j'apprendrai qu'il recommence).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


144863
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages