Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma vie a basculé quand j'ai su que mon mari était pédophile

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2722 lectures | ratingStar_218430_1ratingStar_218430_2ratingStar_218430_3ratingStar_218430_4

Je souhaite parler d' une période très douloureuse de ma vie car je ne m' en suis toujours pas remise. J' ai rencontré ce jeune homme, qui est devenu mon époux ensuite, je n' avais que 15 ans et lui, 23. Tout se passait bien et après 2 ans de vie commune, nous nous sommes mariés ; j' avais alors 21 ans. Puis, nous avons souhaiter avoir un enfant. Cependant, je n' ovulais pas après 1,5 an d' essais, notre souhait se réalise : j' étais enceinte. J' avais une entière confiance envers cet homme ; il était gentil, très serviable et jamais je n' aurais penser une seule seconde qu' il était pédophile. Un soir, nous avions un de ces neveux qui était venu passer le week end chez nous. Vers 1h du matin, je me suis réveillée en sursaut et très mal à l' aise, comme ci on me disait, lève toi, il se passe quelque chose dans la pièce à côté. Je me suis levée avec un mal de ventre et des vertiges, je marche très silencieusement, j' ouvre ma porte de ma chambre et je me dirige jusqu' au salon et là, je crois que jamais je n' oublierai cette scène horrible : je voyais mon époux masturbé avec hardeur son neveu. J' ai mis mes mains sur ma bouche pour ne pas crier tout en pensant à mon fils de 18 mois qui dormait à l' étage dans sa chambre. J' ai fais des pas en arrière sans bruit et je suis partie me réfugier dans les toilettes. J 'ai fais un malaise. Toute ma vie venait de s' effondrer en une fraction de seconde. Il est venu quelques minutes après et ne comprenait pas pourquoi j' étais dans cet état. Je lui est balbutié : je t' ai vu ! . Il m' a supplié de ne rien dire. Je suis restée pendant 1,5 an avec ce monstre : je n' étais plus moi même, j' était toujours aux urgences pour crises de tétanie, dépression et j' avoue que si je n' avais pas eu mon fils, je passer à l' acte. J' ai failli faire une ts mais je me suis dit que je n' avais pas le droit de laisser mon fils avec ce monstre. Je me suis battue pour reprendre ma vie en main : trouver un travail pour pouvoir divorcer et partir avec mon fils. Au début, je l' ai même rejeter : un enfant tant désiré !! La suite n' est pas mieux. Au moment où j' ai annoncé mon divorce à ma famille, tout le monde me rejeté. J' ai dut tout dire et j' ai appris d' autres choses. Il a même abuser de ma petite soeur lorsque nous venions à peine d' emménager (2 ans avant mon mariage) ; elle n' avez que 11 ans au moment des faits. Second choque. Je lui en ai voulu de ne pas me l' avoir dit ! Je ne comprends pourquoi elle m' a laisser épouser un homme qui lui a fait du mal et de l' avoir laisser me faire un enfant. De plus, elle ne veut pas porter plainte car elle ne veut pas que mon fils est son père en prison. Moi, je ne peux rien faire car, tant que les victimes ne portent pas plainte, mon témoignage ne vaut rien : c' est ma parole contre la sienne. Aujourd' hui, c 'est encore difficile : mon fils voit son père tous les 15 jours (j' ai exigé un suivi spychologique sinon il n' aurait plus eu son fils) , j' ai peur pour ma future vie familiale avec mon nouveau conjoint : expliquer aux futurs enfants pourquoi le papa de mon fils est méchant. Je ne cacherai pas la vérité à mon fils car je ne veut pas perdre sa confiance : je lui dirai lorsqu' il me posera la question. Pour l' instant, il n' a que 5 ans et je lui dit que son père m' a fait du mal mais qu' il l' aime. Il pose la question pourquoi je n' aime plus son papa et je lui dit qu' il a était très méchant. Ca lui suffit pour le moment mais j' appréhende sa réaction le jour où il sera les raisons du divorce. Je sais qu' il y a un risque qu' il rejette son père (mais ça, je m' en fous) , qu' il pense au suicide car il a son sang dans les veines et bien sûr, choc moral. Pour l' instant, je m' en sort plutôt bien avec mon fils mais moi, je fait toujours des cauchemars, je me sens sale, qu' on a volé ma vie et ma jeunesse alors que ce n' est pas moi qui a était abuser directement, mais abuser de ma confiance.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


218430
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages