Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Notez que je n'ai jamais dit le contraire.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 350 lectures | ratingStar_278958_1ratingStar_278958_2ratingStar_278958_3ratingStar_278958_4
Val&Rie. >> Notez que je n'ai jamais dit le contraire. J'ai simplement expliqué, à partir de mon expérience de psy, que tout dépendait des cas : oui, en effet, certaines personnes victimes d'abus inscrivent le fait de porter l'affaire devant la Justice dans leur logique de reconstruction… et d'autres personnes procèdent autrement. L'un et l'autre choix étant également respectables. Et puis, n'oubliez pas que le parcours judiciaire est long et difficile et ne donne pas toujours le résultat escompté. L'exemple malheureusement répandu, c'est celui d'une femme qui a été violée, qui porte l'affaire au tribunal et qui, pour telle ou telle raison, perd le procès. Ou alors, elle gagne le procès, son agresseur est condamné, mais nie tout en bloc (une réaction commune chez les violeurs, le déni) , sauf que c'est précisément la reconnaissance des faits par l'auteur que la victime attendait… Et cette déception-là fait d'énormes dégâts psychologiques. >> D'accord. >> En fait, j'ai parlé de compromis, mais oui, il me semble possible et je dirais même, nécessaire au bien vivre ensemble. Au final, nous nous rejoignons, j'entendais seulement mettre en avant l'importance des précautions dont vous avez traitées avant. Mrina. >> Mais oui, nous sommes d'accord, j'ajouterais cependant que le problème que vous évoquez est un problème purement judiciaire. La dénonciation par un tiers d'un abus ne changeant rien au fait que c'est bien la victime qui, à un moment ou à un autre, devra parler en première personne et porter sa parole, d'où l'intérêt, que je n'ai eu de cesse de souligner sur ce post, de l'accompagner très tôt dans ce mouvement psychologique et, à mon avis, en amont de toute démarche socio-judiciaire. Ktell. >> Ce n'est pas ce que disent les textes de loi, si j'en juge par les éléments apportés par daniel50 sur ce post. Si le cousin est "soupçonné", comme vous dites, c'est qu'il est présumé coupable. >> C'est bien plus simplement mener une enquête objective et respecter les deux parties en présence, dans la logique de compromis dont j'ai parlé avec Val&Rie. Par ailleurs, un témoignage peut-être faux pour une multitude de raisons, pas forcément à cause de la mythomanie. >> Je songeais aux personnes qui reçoivent le témoignage d'une victime présumée (sur ce post, Joven). Mais pour répondre à votre question, oui, une personne peut se tromper lorsqu'elle affirme avoir été violée. Il y a quelques années, aux Etats-Unis, il y eut une vague de procès pour abus sexuels : de nombreuses personnes, après avoir fait une thérapie basée sur la prétendue découverte de "souvenirs refoulés", racontaient avoir subi des sévices innommables étant enfants de la part de leurs parents. Sauf que pendant ce temps, la psychologie a progressé et que l'on a pu montrer que ces "souvenirs refoulés" avaient été intégralement construits dans le cadre de la thérapie, bref, qu'ils s'agissait de faux souvenirs.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


278958
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages