Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

On a été violé lors d'un voyage humanitaire, ça me traumatise

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 30/03/11 | Mis en ligne le 19/07/11
Mail  
| 2657 lectures | ratingStar_217016_1ratingStar_217016_2ratingStar_217016_3ratingStar_217016_4

J'ai 23 ans. J'ai été violée à l'âge de 16 ans et demi, au cours d'un voyage humanitaire pendant l'été en Afrique. Ca ne fait que quelques mois que j'ai raconté ce qui m'est arrivé, car j'avais ce sentiment de honte, et puis je me suis dit que c'était tellement loin, qu'on ne pouvait plus rien faire. Si j'en ai parlé, c'est parce que j'ai revu un autre élève qui était avec moi en voyage, et lui aussi, avait été violé, et on l'a découvert en se revoyant il y a quelques mois. Je vous raconte. Adolescente, je voulais aider les autres. L'école a proposé un voyage humanitaire pour juillet et août en Afrique, Sénégal, pour aider les enfants à l'école. Je me suis tout de suite proposée. Le voyage durait 6 semaines. On était 10 à y aller, dans mon école. Les deux premières semaines étaient formidables. Difficiles, car les conditions étaient précaires, mais vraiment enrichissantes !! Les moniteurs Sénégalais étaient vraiment gentils, sociables, très marrants ! Je m'entendais bien avec tout le monde !! On dormait dans des cabanons séparés qu'ils avaient fait construire pour nous, en paille, en terre ? Mais ça ne me dérangeait pas. On était deux par cabanons. La troisième semaine, il y a eu une fête africaine, dans le village. Mais j'étais pas en forme, alors je ne suis pas restée longtemps et j'ai été me coucher, laissant ma "colocataire" s'amuser. Pas longtemps après, alors que je m'endormais (faut savoir qu'en juillet il fait très chaud au Sénégal, j'étais juste en t-shirt et petite culotte !! ) deux hommes sénégalais sont entrés brusquement. L'un me tenait, et l'autre a commencé à me violer. Dans la nuit, je ne les ai pas reconnu. Ils m'ont violée tour à tour. J'étais encore vierge ? C'était horrible. Ils sont parti aussi vite qu'ils sont entrés. J'en ai pleuré toute la nuit, ma copine de chambre n'a rien remarqué quand elle est revenue. La semaine a été horrible, et le temps me semblait long. Mais il restait trois semaines, je devais tenir, et je n'ai rien dit à personne. La dernière semaine, y eu la fête d'adieu. Autour d'un feu, tout le monde dansait, chantait (chant sénégalais, en tenue sénégalaise). Je n'avais pas l'esprit à faire la fête mais je me forçais. Je ne savais toujours pas qui m'avait violé. Je suis repartie vers mon cabanon en m'éclipsant discrètement. J'ai senti que j'étais poussée dans une sorte de feuillage épineux. J'ai de nouveau été violée, mais par une seule personne cette fois-ci, toujours un sénégalais. Je savais que c'était un des deux. La première fois, ils n'avaient pas dit un seul mot. La deuxième fois, il s'est mis à parler, et me dire que je l'avais dragué, que je n'avais que ce que je méritais, moi la petite blanche en jupe sexy. Il pensait que j'avais mis des mini-jupe pour les exciter, alors que tout le monde avait juste chaud. Mais oui quand il m'a dit ça je me suis rendue compte que dans le groupe, j'étais la seule a avoir mis des mini-jupes. J'ai dû le/les provoquer. A sa voix, je l'ai reconnu. C'était un des moniteurs. Je me suis rendue compte qu'il n'était pas à son premier (deuxième) viol, que c'était un violeur, car il m'a dit que les blanches étaient meilleures que les petites noires. Mais la honte m'a envahis et je suis partie, deux jours après, sans rien raconter. Il y a quelques mois, j'ai enfin parlé. Je n'avais jamais rien dit à personne. J'ai parlé car j'ai revu un copain de cette époque, qui m'a avoué avoir été violé là-bas, au Sénégal. Lui aussi s'était tu, pensant être le seul. Il s'est fait violé par trois sénégalais toute une nuit, loin du village, pendant plusieurs heures. J'avais l'impression que c'était pire que moi. Il était plus jeune que moi, à cette époque il venait d'avoir 15 ans, il était petit (bien grandit depuis ! ) et timide. Il était en voyage pour apprendre à s'affranchir. Ensemble on s'est dit qu'il fallait parler. On ne savait pas par où commencer. On a été le dire à nos parents chacun de notre côté, qui ont pleuré avec nous. Avec leur soutien et leur aide, on l'a dit aux responsables de l'école (toujours à l'école !! ) qui ont fait des démarches. Les procédures sont longues, le Sénégal est loin. Le moniteur que j'ai reconnu a été juste "écarté", il ne peut plus aller dans le village ni s'approcher d'enfants. Il n'a jamais dit avec qui il avait fait ça. Et il a toujours nié avoir violé le garçon. Dans un sens, je me suis sentie soulagée d'avoir été entendue et de savoir que les choses ont un peu bougés. Mais voilà ça s'est arrêté là. On n'en sait pas plus, et on ne peut plus rien faire. Il n'y a plus de voyages humanitaires au Sénégal avec l'école. Aujourd'hui je fais des études d'infirmière. Je veux toujours aider mon prochain, malgré ce traumatisme. Finalement je me dis que je suis plus forte que je ne le pensais, car je m'en sors bien. Je vis ma vie normalement. Mais je n'oublie pas. Je n'oublierai jamais, c'est sûr. J'ai envie, depuis peu, de monter une association pour aider les victimes comme moi, qui n'ont aucun recours. Il faut que ça bouge différemment dans ces pays là. Mais je ne sais pas comment faire, ni par où commencer ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


217016
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages