Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Peur d'exploser

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1173 lectures | ratingStar_88924_1ratingStar_88924_2ratingStar_88924_3ratingStar_88924_4

J'ai 33ans 1enfant à présent, j'ai subi des attouchements par mon gd pere tres jeune, puis un viol collectif vers 14ans qui s'est repeté grace au chantage et autre… aujourd'hui je vais bien mieux dans ma tete et mon corps, ça va le probleme n'est plus la. Mon plus enorme trauma dans mon histoire a été l'impossibilité de parler à qui que ce soit et le refus de ma famille d'ecouter quand j'ai essayé de sortir quelques bribes à l'epoque. Aujourd'hui j'ai pitié de mes violeurs et ma famille je ne leur en veut plus vraiment : ils ont reagi avec leurs armes= le silence, le deni, ce ne sont pas et ce ne sera jamais mes armes mais je respecte parcequ'ils n'ont que cela dans leur vie et leur resolution de leur propre vecu.

Pour vous situer, je donne une bonne nouvelle à ceux et celles que je connais?;) ? je suis à nouveau enceinte?:) ? (j'ai lu pour elfee si elle me lis : felicitation pour le mariage et le bebe moi elle devrait naitre à noel) et donc surement que comme toute femme enceinte mes hormones me font reagir au quart de tour et j'ai peur d'exploser :

Je n'ai plus aucune raison de devoiler à tout le monde qui n'a pas voulu entendre (seule ma mere sait à peu pres tout et a à peu pres ecouté on va dire) et puis je ferais du mal à des gens alors qu'aux jours d'aujourd'hui ça ne m'apporterait plus rien du tout sauf peut être ne plus avoir de contact avec des gens qui m'aggacent avec leurs yeux fermés. Mais cette meme famille qui ne me connait absoluement pas qui ne sait absoluement pas par quoi je suis passé ce que j'ai traversé et à quel point je peux être fiere de moi m'insupporte de plus en plus à me juger en permanence à me dire en permanence que mes choix (professionnel, sentimentaux, avec mes enfants…) sont pourris nuls… et voila pourquoi je viens vous voir tout ça n'est pas neuf du tout ma famille a toujours été comme ça avec moi, surement que de me "descendre" les aide à se sentir au dessus parcequ'en realité ils sont mal dans leur peau, je l'accepte depuis des années en mettant des "ola" ici ou la parcequ'il y a des limites à tout : pour moi meme s'ils sont pas cool (le soucis c'est que ma voisine (80ans) que j'adore est au moins la 20ieme personne à me dire qu'ils sont abominable en les voyant se comporter avec moi, meme si je le sais ça doit rajouter srt en ce moment) des parents, une famille c'est important meme si ça reste du "paraitre". C'est à dire : je tiens à ce que ma fille ait des grands parents : de toutes facons elle ne vit pas avec eux je ne lui aurait pas souhaité mais par contre ils restent des grand parents qu'elle aime bien, pour moi c'est important.

À force qu'ils m'echauffent tous, j'ai peur de craquer et de leur balancer tout à la figure : mon vecu qui fait qu'ils n'ont en rien de quoi me juger et qu'on n'a pas le droit de juger quelqu'un qu'on ne connait pas, et meme de leur balancer que je pense qu'ils savaient tous ou auraient du s'en douter, qu'ils ont protegé un criminel et bon… tout detruire leur petite vie à tous faite de paraitre d'accord, une vie qui ne m'interesse pas à vivre tous les jours mais qui est la seule qu'ils ont : donc pour eux ça detruirait leur petit univers et moi à part couper les ponts, je dis pas que ce serait mal pour moi mais encore une fois je trouverais ça dommage je prefererais que mes enfants aient des gd parents "superficiels" que pas de grands parents du tout, je sais pas si je me fais bien comprendre.

Encore une fois je fais long je suis desolée j'ai toujours autant de mal à m'exprimer.

En fait mon passé en tant que tel ne me fait plus souffrir outre mesure, le poids du silence parfois mais dans ma "vraie" famille : mon homme et moi… meme ma belle mere ! Lol ! Ce silence n'existe pas alors ça va.

Mais j'ai l'impression que la colere resultant de leur comportement parfois odieux finissent par me faire utiliser mon passé comme une "arme" je trouve ça dangereux inutile mais j'ai peur de craquer, pensez vous qu'il y a une possibilité que je me calme, ou que ce sont les hormones qui me font perdre mon calme.

Je me trouve presque "dangereuse" avec mon "arme", que je ne voyais pas du tout comme une "arme" jusqu'à present… pffffff…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


88924
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages