Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Plaidoyer pour ceux qui n'ont pas porté plainte

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1264 lectures | ratingStar_96552_1ratingStar_96552_2ratingStar_96552_3ratingStar_96552_4

On nous rabâche qu'il faut porter plainte quand on a été violé (e) ADULTE, mais quand on voit.

1) le parcours des enfants victimes qui eux-mêmes ont du mal à être crûs,

2) le doute qui subsiste dans les esprits selon lesquels on aurait peut-être pu éviter de se trouver dans une situation "propice" au viol, et donc une supposée responsabilité de notre part,

3) le parcours du combattant dans lequel c'est à la victime de prouver qu'elle n'était pas consentante,

4) les condamnations des violeurs qui une fois au trou bénéficient de remises de peine pour bonne conduite, se retrouvent en liberté et récidivent, (merci le JAP - juge d'application des peines).

5) enfin un système entier, une société entière dans lesquels perdure cette idée de la femme (pardon pour les hommes victimes) qui l'a finalement peut-être un peu cherché, l'idée de l'éternelle tentatrice et de l'homme éternelle victime de la tentation depuis Eve (!) - et curieusement, cette idée est souvent véhiculée par d'autres femmes -

Et toujours aussi l'idée qu'une adulte devrait savoir se défendre (on y travaille) , et toujours le doute, le doute, et le pire : "si elle ne s'était pas habillée comme ça, ça ne lui serait pas arrivé", encore une fois, véhiculée par des femmes qui s'imaginent qu'elles sont à l'abri d'un viol parce qu'elles portent des fringues qu'elles croient être une armure.

Ne nous jetez pas la pierre, j'avais 21 ans mais en un quart de seconde j'ai vu tout ça défiler, et j'ai su que je n'avais aucune chance si je portais plainte.

Entre une procédure dans laquelle j'aurais été perdante, voire accusée de diffamation et en tout cas dans laquelle j'aurais été détruite, j'ai préféré vivre avec et m'arranger à ma manière avec les idées reçues générales de la beauferie ambiante.

Celles (et ceux) qui ne portent pas plainte savent à la minute si leur cause est plaidable ou pas, et très souvent elle ne l'est pas.

Voilà, j'avais depuis longtemps envie de faire ce post, je l'ai pondu sans le préparer avant, j'aurais aimé qu'il soit un peu plus abouti mais l'essentiel y est.

Bonne journée.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


96552
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages