Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tourner le dos au passé et me reconstruire

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1160 lectures | ratingStar_122149_1ratingStar_122149_2ratingStar_122149_3ratingStar_122149_4

Mes parents sont des travailleurs dans l'âme pour qui le boulot passe avant tout c'est pourquoi étant petites (depuis ma naissance) , ma s&oelig ; ur et moi nous passions nos semaines et nos vacances chez une nourrice. Ma soeur s'attache peu au gens et est partie en internat lorsque j'avais une dizaine d'années. Je passais de plus en plus de temps avec ma "tati" et elle était devenue comme une mère pour moi. Elle a toujours été là pour moi, mes premiers cris, mes premiers pas, mes premières peurs… Enfin c'était une personne très importante jusqu'au jour où mon père se disputa avec mon "tonton" (lorsque j'avais 13ans) et décida de ne plus jamais les revoir.J'ai ensuite eu droit à un chantage affectif : "Tu sais, c'est toi qui choisi, tu peux aller vivre avec eux mais tu es grande hein tu sais que nous sommes tes parents et puis tu pourras la voir tati de temps en temps dès que tu le voudras." J'ai évidemment accepté en lui faisant confiance. Il a fait traîner l'histoire jusqu'a ce que je vois quelques temps après un camion de déménagement partir de chez eux. Je ne l'ai jamais revue. Elle m'écrit souvent mais je sais que ce ne sera jamais pareil. Je n'ose pas la voir j'ai trop de me rendre compte qu'elle n'est plus là pour moi, je préfére vivre dans l'idée qu'elle me protège de loin. Je crois que le seul moyen de tourner la page sur cette histoire serait de la revoir mais je n'y arriverai jamais enfin pas pour le moment. Dans les mois qui ont suivis, j'espérais encore que je la verrais bientôt alors pleine de vie, j'ai rencontré un garçon avec qui je suis restée en couple 2ans, au bout d'un an j'ai décidé que j'étais prête et nous avons fait notre première fois à, tous les deux, 14ans. Il avait comblé la place de protecteur un certain temps et puis le temps passant et n'ayant plus de nouvelles d'elle j'ai réalisé qu'elle était partie pour de bon. Je m'en suis tellement voulu que je suis tombée dans l'anorexie de nombreux mois. Etant fine à la base je suis très vite tombée à un poids bien trop bas et j'ai fini à l'hôpital. Mon très cher amoureux s'est tiré avec une autre et ma mère qui est dépressive à fait une nouvelle dépression. Mon père était complètement perdu et m'accusait d'enfoncer ma mère. J'ai été obligé de m'en sortir seule enfin pendant quelques temps au moins afin que ma mère s'en sorte. Souvent j'ai l'impression que tout recommence et je peine à ne pas replonger mais cette maladie disparait elle vraiment un jour ? Après tous ces événements, mon père m'a envoyé chez un oncle afin de me changer les idées. Complètement perdue, je me suis confié à lui et lui ai fait confiance jusqu'au jour où un soir, sa femme travaillant, il en a profité pour me toucher, l'air de rien. Tétanisée pendant plus d'une heure sans pouvoir l'arrêter, j'ai réussi à m'extirper et avec une excuse des plus minables, je suis partie me réfugier. Croyant que mon ex restait quand même là pour moi, je l'ai appelé par réflexe et il m'a clairement di que c'était bien fait pour moi. Je suis rentrée chez moi, encore plus déboussolée et n'en ai parlé qu'a certains de mes amis très proches. Cette année, j'étais en internat, et connaissant mes antécédents, j'ai été très surveillée. L'année a tout de même était très difficile, je m'en voulait pour tout absolument tout, enchainant les malaises et les factures à force de taper dans les murs. Et puis cet été, j'ai décidé de tourner la page sur tout ça et la semaine dernière je suis retournée chez mon oncle pour vérifier que c'était bien une erreur de sa part et qu'il ne tenterait plus rien. Raté, dès le premier soir, il a recommencé, j'ai réagi plus vite mais il en a quand même bien profité. Le soir suivant (sa femme travaille de nuit) , j'étais bien décidée à ne pas le laisser faire. Toute la soirée, il n'a attendu que cela, et il a fini par y arriver. Dégoutée, j'ai cette fois ci pu appeler mes amis très proche qui m'ont très bien soutenue (heureusement d'ailleurs). Honteuse que je suis rentrée ici, dégoutée par la vie intérieurement mais tellement déçue de moi même, et souriante face à ma mère qui est encore en dépression. J'ai décidé que je voulais laisser tomber tout ce passé et me reconstruire loin de tout ça mais je suis encore persuadée que tout est de ma faute et je suis bloquée sans arriver à tourner la page.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122149
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages