Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Violée à de nombreuses reprises... mais je suis débout et je ne compte pas retomber

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 7496 lectures | ratingStar_84653_1ratingStar_84653_2ratingStar_84653_3ratingStar_84653_4

À ; 12 ans tout allait bien dans ma vie jusqu'au jour où mes 4 cousins ont pétés un plombs, je ne sais pour quelle (s) raison (s) _

Mon vécu n'est peut-être rien comparé à ce que j'ai lu sur ce forum, mais à force d'en lire j'ai eu envie moi aussi d'écrire ce qui m'était arrivé.

Un mercredi alors que j'étais chez mes grands-parents (mes parents ne voulaient pas que je reste seule chez moi) mes cousins sont venus comme d'habitude pour aller jouer chez mon cousin Adrien. Arrivé (e) s là- bas nous étions en train de jouer aux Playmobiles, je me rapelle d'une chose c'est qu'il fermait toujours sa chambre à clef. À ; un moment ils ont voulus que je me déshabille. Je ne savais pas si c'était normal ou pas ou si ça faisait entre membres d'une famille. Mais ils sont devenus violents, méchants et vulgaire. Ils ont commencés à me tirer par le bras, à me frapper si fort que je n'arrivais plus à parler. Une fois que je ne pouvais pratiquement plus bouger ils m'ont tenus très fort et m'ont touchés partout. Leurs sales mains n'ont servis qu'à me frapper et à me salire. Ce jour là ils m'ont violés. Je n'avais jamais couché j'ai eu tellement mal que je ne comprenais pas ce qu'ils venaient de faire. Ils me disaient tout le temps des méchancetées, me laissaient attachée et nue sur son lit. Je priais pour que quelqu'un m'entende pleurer, mais il n'y avait jamais personne.

Le soir même lorsque je suis rentrée chez moi j'étais fatiguée, dégoutée, je me sentais honteuse, sale, sale, sale et encore sale. Sous la douche le sang n'arrêtait pas de couler j'avais peur. Je n'en ai pas parlé à mes parents, j'avais peur, j'avais honte, je ne comprenais pas.

Le mercredi d'après, ils sont venus me chercher chez mes grands-parents. Je savais déjà ce qui allait se passer mais je me disais que ils s'étaient rendus compte qu'ils m'avaient fais vraiment souffrir. Quelle naïveté. J'aurai sûrement dû en parler dès le premier jour, je n'en avais pas le courage.

Lorsqu'on est arrivé (e) s, il a fermé la porte à clef, j'ai criait, ils m'ont frappés. Ils me touchaient, me léchaient, me mordaient et la seule chose que je pouvais faire c'était priait. Ils me mettaient leurs sexes dans ma bouche, et j'en vomissais. Je n'ai jamais été aussi dégouté de toute ma vie. Les minutes me paraissaient être des journées et les heures des semaines. J'avais peur de mourir tellement j'avais mal. En milieu d'après-midi ils partaient manger et m'enfermés dans son armoire nue, attachée. Il faisait noir, j'avais froid je me vomissais dessus je saignais, je pleurais et quand ils revenaient ils recommencaient à me violer, je ne pouvais jamais me débattre tellement ils me tenaient fort, j'en avais des bleus le soir même. Je me demande comment j'ai réussi à rester consciente.

Ils étaient 5, mais Yoann été frappé pour les suivre dans leurs affaires. Je ne lui en veux pas_

Pendant 1 ans et demi/ 2 ans ils étaient tous les 5. Ensuite ils n'étaient plus que deux car les trois autres restaient chez eux, ou je ne sais pas. Pendant deux ans Adrien et Stéphane ont continués de me frapper et de me violer.

Lorsque je suis rentrée au lycée, ça s'est arrêté. L'année de ma seconde je ne pouvais plus faire confiance à personne.J'ai perdue du poids.

Cette année j'ai retrouvé mon poids mais je me suis scarifiais sur le corps pendant 9 mois. Et contrairement à l'année précédente je faisais confiance à tout le monde, je suis devenue trop gentille, et très naïve.

Vers le mois d'avril je me suis rapproché avec un garçon de mon lycée. Nous sommes ensemble depuis bientôt 4 mois et il sait tout de moi. Il m'a sauvé, et de toutes les façons qu'on peut sauver une personne. Je lui fais entièrement confiance.

Je ne m'en suis pas remise. Pratiquement toutes les nuits je fais des cauchemars, je revois tout ce qui s'est passé. C'est fatiguant et extrêmement pénible. Mais je suis debout et je ne compte pas retomber.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


84653
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages