Histoire vécue Psychologie > Viols - Abus sexuels      (1070 témoignages)

Préc.

Suiv.

Violée par mon frère

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 7562 lectures | ratingStar_103076_1ratingStar_103076_2ratingStar_103076_3ratingStar_103076_4

Je ne sais pas exactement quel âge j'avais, en regroupant les lieux, évènements, etc, j'en déduis que j'avais moins de 8 ans.

Je ne sais pas non plus combien de fois c'est arrivé. Et c'est ce qui me fais le plus de mal aujourd'hui. Je ne me souviens que de quelques flash, quelques situations.

Je suis incapable de dire si cela n'a eu lieu de 3 ou 4 fois (seules situations que j'arrive à me remémorer) ou si cela s'est étalé durant plusieurs années…

C'était mon frère, mon grand frère que j'adorais tant. Il était jeune aussi, je dirais moins de 15 ans ou tout juste.

Ce dont je me souviens, c'est des flash, des images, mais je me vois de l'exterieur, comme si j'étais quelqu'un d'autre qui regardait la scène.

Je me souviens surtout d'une phrase, à laquelle je me raccroche pour me "déculpabiliser" : c'est un jour ou je lui ai dis "arrete, ou si tu continue je dirais tout aux parents", phrase à laquelle il m'a répondu "si tu le dis, tu auras la honte bien plus longtemps que moi. Moi dans X années, je suis majeur, je ne serais plus la, alors que toi… "

Et je crois que c'est à partir de la, que tout a cessé.

Quelques années plus tard, à l'adolescence, ce secret si bien gardé a failli éclater au grand jour : un jour ma mère tombe sur mon journal intime, que bien sur, elle lit. Dedans, j'avais écrit : " j'ai tout raconté à x (mon petit ami de l'époque) , il sait que j'ai été violée, il sait pour mon frere." Ma mère atterrée, ne fait pas le lien entre le début de la phrase et la fin de la phrase. Elle ne comprends pas que c'est bien mon frère. Alors elle va le voir, et lui demande, s'il sait quelque chose.

Mon frère dit qu'il ne sait rien du tout, et apparait très surpris. Elle m'en parle, me demande qui m'a violé, et la je lui lache que c'est de mon frère dont il s'agit.

Ma pauvre maman ne sait plus quoi faire, elle téléphone à mon père (ils étaient divorcés) , mon père lui dit de ne pas s'inquiéter, que cela devait juste être du "touchepipi" comme font "tous les enfants" selon lui. Il faut préciser que mon père est responsable de foyer pour enfants en difficultés, qu'il a donc fait des études de psycho, d'éducateur…

Bref, on ne me demande rien de plus, le sujet est clos, c'était du touche pipi pour eux, donc rien de grave.

Je les comprends, ils ont préféré faire la politique de l'autruche, c'était trop dur à assumer pour eux…

Mon frère dans l'histoire dit qu'il ne se souvient de rien, rien du tout, et que s'il m'a fait du mal, il s'excuse, me demande pardon, et est vraiment désolé.

On n'en a jamais reparlé depuis cette fois du journal intime, JAMAIS. Ni avec ma mere, ni avec mon pere, ni avec mon frere. Et depuis, je n'ai jamais réussi à en parler avec quelqu'un.

Aujourd'hui, je n'en veux pas à mon frère, je continue de le voir de temps en temps (car je suis loin de ma famille).

J'avais l'impression jusqu'a maintenant de pouvoir vivre avec cela sans que ça me gene, mais je me rend compte que ce n'est pas le cas.

Ma vie sexuelle n'est pas au top, ma vie amoureuse non plus, et je me rend compte que je n'ai aucune confiance en moi.

Faut-il que j'en parle à ma maman, quite à la rendre malheureuse, car elle culpabilisera ça c'est sur, de ne pas m'avoir aidé correctement dans le passé ?

Faut-il que j'en parle à mon homme, malgré la phase difficile que nous traversons ? (mon homme a des problèmes pour gérer son stress et ses contrariétés, dès qu'il est contrarié, il ne se gère plus et fait tout pour qu'on s'engueule. Il en est conscient, et je suis aussi consciente que j'ai accepté trop de choses par "amour" et par manque de confiance en moi).

Bref, je suis vraiment perdue dans cette histoire qui date d'au moins 15 ans, je voudrais vraiment tirer un trait sur cette histoire.

Le truc, c'est que je n'y pensais plus, plus du tout même. Et un jour, ça m'est revenu en pleine gueule, depuis ça a du mal a me quitter. Je ne fais pas de cauchemards, mais j'y pense souvent.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


103076
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par nanou191162 | le 14/10/14 à 10:29

BONJOURS ! J'ai vécu un viol aussi et c'était mon frere j'ai beaucoup de mal a dire mon frere je ne le considère pas du-tout comme il se doit je le traiterai plutôt de grosse MER.E , un frere ne doit surtout pas prendre sa petite soeur pour un jouée quel conque et pour lui j'étais sont jouée sexuel quel merde de le redire ,tout mon mal être si tu et d'accord je te raconte sinon je peut comprendre que tu ne veuille pas en entendre plus

Histoires vécues sur le même thème

Alcool, insistance... viol? - viol et abus sexuels

image

@jesuislunedelle : Citation : ce que tu as vécu est banal dans le sens où ça arrive à beaucoup de personnes. Beaucoup trop d'ailleurs… Je connais plusieurs personnes ayant vécues des faits similaires, mais en ce qui les concerne elles ont...Lire la suite

Temoignage - un an apres je vous donne de l'espoir - - viol et abus sexuels

image

Je ne sais pas cmt tu as fait pour te reconstruire en un an… personnellement tout m'est revenu dans la gueule il y a peu et pendant 4 ans je faisais comme si de rien n'était… j'en ai parlé 4 mois après mon viol j'ai voulu porter plainte ms le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages