Histoire vécue Santé - Maladies > Allergies      (528 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le gluten est pour moi une source de dépression

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 8053 lectures | ratingStar_78704_1ratingStar_78704_2ratingStar_78704_3ratingStar_78704_4

J'ai 63 ans et depuis un trauma crânien à 28 ans je souffrais d'allergies et de crises de dépression violente. Vers 40 ans, à l'occasion de nettoyages intestinaux pour des coloscopies, j'avais constaté que j'allais mieux et que les troubles revenaient au bout de trois jours ; j'ai pensé à une piste alimentaire et en particulier au blé car un repas de crêpes me fatigait encore plus ; je me suis mise à la diète (soupe légère de légumes) et j'ai testé le blé (crac 3 heures après grosse déprime) , l'avoine, l'orge, le seigle et le sarrasin (qui est d'une autre famille végétale) : seul celui-ci ne provoquait pas de malaise ; j'en ai déduit que c'était la gliadine (gluten) qui provoquait mes dépressions ; j'en ai parlé à l'allergologue qui s'est "foutu" de moi ; pour me convaincre que j'avais tort il m'a fait une injection ; quelque minutes plus tard j'étais livide, en suées, suicidaire avec la sensation d'un monde lointain et bizarre, le pouls à peine perceptible mais la conclusion du "spécialiste" a été que je faisais une "crise de nerf pour me faire remarquer ".

Ayant la preuve que le gluten était pour moi une source de dépression, j'en ai supprimé toute source dans mon alimentation, j'allais mieux mais j'ai eu des inflammations terribles aux bras ; à cette époque (1980) je ne disposais pas de documentation scientifique pour m'expliquer ces phénomènes ; mon médecin généraliste m'a conseillé de reprendre la consommation de gluten tout en prenant des anti-histaminiques ; peu à peu je suis devenue une petite vieille, me traînant à demi courbée. C'est un médecin naturopathe qui m'a sauvée, qui m'a mise au régime sans gluten, produits laitiers et maïs, avec un nettoyage des toxines par des massages et des lavages intestinaux : j'ai rajeuni de 20 ans. Je simplifie mon parcours qui est plus compliqué. Le livre du dr Seignalet m'a permis de comprendre ce que j'avais observé par moi-même et de faire le lien entre divers phénomènes (par ex : le stress de l'accident a rendu l'intestin plus perméable aux grosses molécules de gluten que je n'arrive pas bien à digérer ; je digère bien le gluten du blé primitif "le kamut") .

Plusieurs "maladies mentales " comme l'autisme et la schizophrénie seraient en rapport avec une intolérance alimentaire, en particulier avec le gluten (qui a été trop modifié par les sélections). Dès qu'on envisage la nourriture comme cause éventuelle de maladies, des freins psychologiques très forts se mettent en place : " il ne faut pas toucher à mon biberon "

Ce qui est difficile pour moi ce n'est pas de me priver de pizza ou de croissant mais de tomber dans un monde d'horreur en 3 heures de temps .
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


78704
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je fais des crises après chaque repas

image

Je suis de Bordeaux et moi aussi je fais les frais de ce médicament ! Voilà trois ans, j'ai commencé le traitement. Et pendant le traitement j'ai eu une crise de je n'sais pas quoi aprés un repas (devenu tout rouge, asthme, picotement sur la...Lire la suite

Le bébé risque d'avoir une allergie avec de la farine

image

Hier journée un peu bizarre avec Lucas qui réclamait toutes les heures pour téter 5 min à peine, et 0 période d'éveil calme entre 8h et 17h, soit il dormait, soit il pleurait de faim. Je comprends pas ce qui s'est passé, mais il s'est calmé...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages