Histoire vécue Santé - Maladies > Articulations > Arthroses      (428 témoignages)

Préc.

Suiv.

Des douleurs répétitives

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 53 ans
Mail  
| 1083 lectures | ratingStar_128671_1ratingStar_128671_2ratingStar_128671_3ratingStar_128671_4

Moi c'est dans le sud de Lot et Garonne et après un échec d'hospitalisation à Agen, je me fais soigner à l'hôpital d'Auch dans le Gers et dont je suis ravie. Ca me faisait aussi déjà 1 ou 2 ans que j'étais tout le temps accompagnée par des douleurs de dos, mais parfois aussi des douleurs "partout", même dans la peau, les articulations etc. Depuis novembre je souffrais de tel façon que je ne pouvais même plus travailler (infirmière libérale). Mon généraliste me faisait avaler 2 Bi-Profénid par jour -anti-inflammatoire assez costaud- et 3g Paracétamol.Au lieu d'une amélioration, ça ne faisait que s'aggraver. Depuis début 2008 avec une autre crise de douleurs, je savais déjà par un Scanner que je suis farcie d'arthrose et 2 pincements de vertèbres ; il n'y avait pas encore de tassement ou fractures de vertèbres visibles sur le scanner. Après 4 semaines anti-inflammatoires, je vais revoir ma rhumatologue qui me fait faire l'électrophorèse du sang le 20/12/2008 qui révèle un pic monoclonale de 39,1%. Des radiographies en même temps démontraient des tassements de vertèbres (ce qui est égale à fractures) L1, L2, L3, et D11. De suite on m'a annoncé le diagnostique du Multiple myéloma et de suite ma rhumatologue qui était en vacances de Noël, a tout fait pour me faire hospitaliser par le généraliste. Quand après 6 jours sur le service de rhumatologie d'Agen on n'avait encore rien fait : ni soulagé ma douleur, ni m'avoir immobilisée ; j'y suis partie et ma rhumatologue toujours en vacances mais disponible au téléphone a tout de suite tout fait pour me faire hospitaliser sur le service de rhumatologie de l'hôpital d'Auch, ça existe encore des docteurs qui aiment leur travail et qui s'y donnent, mais ça devient rare. De suite on m'a interdit de bouger autrement que horizontalement au lit ; ce qui est logique avec des fractures pour éviter plus de casse et pour qu'elles puissent se consolider (à l'hôpital d'Agen ils ne sont même pas venus sur l'idée ayant pourtant les mêmes données). A Auch, ils m'ont mis de suite à la pompe à morphine et enfin après 2 mois de souffrances qui étaient devenues insupportables j'ai été soulagé ! 18 jours d'alitement, puis avec un corset par moment debout à la verticale, depuis fin janvier je suis de retour à la maison. Pour les douleurs j'ai encore un patch Durogésic75. Le 26 janvier j'ai commencé ma chimio, après 4 chimio's mes IgG Kappa étaient diminués à 22,8%. Demain je vais recommencer un cycle -le troisième- de 4 chimio's en 2 semaines clôturé par 10 jours de "congés". Quand mes IgG Kappa auront assez baissés, j'aurai normalement une autogreffe de la moëlle osseuse à Purpan- Toulouse- qui devrait me guérir… en principe. Entre Sakou, Martine, Katou et autres, j'ai souvent l'impression que les docteurs ne vous informent pas comme il faut. Si vous ne comprenez pas leurs explications il faut insister qu'ils prennent le temps de l'expliquer c'est important parce que si nous ne pouvons pas comprendre, nous ne pouvons jamais avoir confiance. La confiance (liée au moral) est très importante dans la guérison. Vous faire soigner par quelqu'un dans lequel vous n'avez pas confiance, ce n'est vraiment pas la peine, selon moi ça ne peut pas marcher et ce serait dommage. C'est sûr que chaque cas est différent et que nous devons faire attention à ne pas trop nous comparer les uns, les autres. Sakou, d'abord ce qui me frappe c'est les distances apparemment qui sont entre les différents examens, ça ne me paraît pas normal. En tous cas si on a un doute, je penses que c'est mieux de demander un deuxième avis, ce n'est vraiment pas ça qui va ruiner la Sécu.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


128671
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Quand soutenir son homme devient un fardeau trop lourd... - solitude

image

Bonsoir à tous et toutes, Je prends un petit moment pour essayer de me calmer… Mon coeur bat la chamade, ma respiration est courte et je sens le mal de tête qui s'installe… je me suis dit qu'en partageant mon quotidien, cela pourrait peut-être...Lire la suite

Operation du menisque externe et arthrose ? - accidents sportifs

image

Bonjour, Cela fait un an que je marche avec le ménisque externe du genou droit fissuré. J'ai passé une IRM il y a peu de temps, il y a une fissure horizontale dans le ménisque et un kyste. J'ai des douleurs qui vont de très faibles à moyennes...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Spondylarthrite enkylosante
Voir tous les  autres témoignages