Histoire vécue Santé - Maladies > Articulations > Arthroses      (428 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre d'arthrose à 35 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3348 lectures | ratingStar_78281_1ratingStar_78281_2ratingStar_78281_3ratingStar_78281_4

J'ai 35 ans et souffre d'arthrose avec discopathie en L4 L5 S1 depuis plus de dix ans.

Je me souviens de mes premières douleurs comme si c'était hier sans vraiment les prendre au sérieux, puis vint le jour ou un effort banal de plus me scotcha au sol par un violent pincement dans le bas de la colonne. Ne sachant d'où venait ce mal, on me conseilla d'aller très rapidement me faire décoincer par un ostéopathe, ce que je fis sur le champ… Celui ci me fit craquer dans tous les sens et me dis " vous verrez cet après midi, cela devrait commencer à aller mieux "… Trois heures après j'étais hospitalisé car une douleur fut encore plus violente que la première !!! Résultat 10 jours d'hosto !!!

Aujourd'hui j'en suis à ma deuxième grosse crise mais j'en ai " des plus surmontables" à longueur d'année.

Depuis toutes ces années, mon Corp me prévient en m'envoyant des sonnettes d'alarme avant la décharge qui me serait fatale. Je passe dans la seconde même de la gaieté à l'angoisse profonde. C'est comme une petite décharge électrique qui part du bas du dos en se transmettant dans tous les membres, je deviens pâle, me met à trembloter et j'ai le trouillomètre à zéro…

Il faut à ce moment là que je me calme un maximum pour éviter d'aggraver la crise par l'anxiété, je m'isole, avale un miolastant, me munis de ma ceinture lombaire qui n'est jamais loin de moi et si j'ai la possibilité d'avoir un séchoir, je réchauffe mes reins un maximum. Si par chance la douleur passe, je reste sur mes gardes pendant quelques jours mais si les pointes sont toujours présentes, à ce moment là je commence toujours le même traitement : biprofénid, diantalvic, miolastant - plus ce qui va bien pour garder plus ou moins un estomac en forme… Mais même à petites doses mon estomac accepte de moins en moins les cachets et suis parfois obligé de le stopper quitte à serrer un peu les dents. Je ne vous fais pas de dessin non plus sur le rôle des relaxants musculaires qui perturbe ma libido !!! Par chance j'ai une épouse en OR qui est toujours là pour essayer de me remonter le moral et subit mes souffrances d'une manière différente car dans ces moments là je ne suis pas très joyeux et vois plutôt la vie en noir.

J'ai consulté différents médecins, kinés et rhumatologues à la recherche d'un moindre espoir de guérison. J'ai compris maintenant que j'allais vivre avec sans vraiment savoir comment allait évoluer le mal. On me conseille simplement de muscler mon dos et ma ceinture abdominale, n'étirer tous les jours, éviter bien sûr les efforts violents, surveiller mon poids et de marcher un maximum plutôt que de rester au lit pendant les crises.

Le froid, l'humidité, le stress et les efforts sont tout autant de facteur pour me déclencher les crises.

Malheureusement, je constate aujourd'hui qu'elles sont de plus en plus rapprochées.

Il y a des matins ou je me réveil dans l'angoisse car c'est le matin le plus dur et le plus dangereux.

Il y a quand même des moments de répit heureusement mais quand les coups de poignard sont là, c'est un enfer et ça me pourri un peu la vie.

Désolé du roman mais d'en parler me soulage aussi, ça peut également remonter le moral à quelqu'un en sachant qu'il n'est pas seul à en souffrir.

Merci d'avoir pris le temps de me lire et veuillez m'excuser pour les fautes…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


78281
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Quand soutenir son homme devient un fardeau trop lourd... - solitude

image

Bonsoir à tous et toutes, Je prends un petit moment pour essayer de me calmer… Mon coeur bat la chamade, ma respiration est courte et je sens le mal de tête qui s'installe… je me suis dit qu'en partageant mon quotidien, cela pourrait peut-être...Lire la suite

Operation du menisque externe et arthrose ? - accidents sportifs

image

Bonjour, Cela fait un an que je marche avec le ménisque externe du genou droit fissuré. J'ai passé une IRM il y a peu de temps, il y a une fissure horizontale dans le ménisque et un kyste. J'ai des douleurs qui vont de très faibles à moyennes...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Spondylarthrite enkylosante
Voir tous les  autres témoignages