Histoire vécue Santé - Maladies > Articulations > Arthroses      (428 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre énormément de mon arthrose

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1393 lectures | ratingStar_79309_1ratingStar_79309_2ratingStar_79309_3ratingStar_79309_4

Je ne sais plus rester assise depuis de nombreuses années, je ne sais plus marcher, quelques pas glissés sur le sol, tous les mouvements exacerbent ma douleur à tel point que dans les crises aigues : je n'ai pas le choix que d'être figée comme une statue, alitée : c'st atroce, inhumain : une véritable torture _ mon mèd traitant a demandé la recherche du gene de la spondyliarthrite ankylosante (aprés bien des radios irm etc) qui s'est avérée négative. Je ne suis pas atteinte de la spla mais j'ai les memes ressentis que toi  et je suis également épuisée de toutes ces douleurs au quotidien seconde par seconde ; pas de répit ; ce n'est pas moi aujourd'hui qui vais te remonter le moral car en presque neuf ans de cette situation, j'ai tout essayé (infiltrations, antiinflamm… osthéopathie douce et brutale, sopphrologie, magnétisme, prières, etc) si, la seule chose positive a été la biokinergie (je ne faisais aucun mouvement car je ne peux pas) c'est la kiné spécialisée en cette discipline qui m'a proposé cette thérapie et j'avoue qu'elle a fait des miracles pour soulager ma douleur (bilan : pendant ces trois ans de biokinergie, j'ai pu travailler -ds d'atroces souffrances physiques, c'est certain - avec le recul, je me demande comment j'ai pu faire mais je ne voulais absolument pas perdre mon travail alors j'ai tenu     malheureusement pour moi, ne pouvant être assise droite à l'équerre, je conduisais de plus en plus semi-allongée !!! Bras tendus etc et forcément, cette position n'a surement rien arrangé  et cela fait cinq ans sur neuf que désormais, je suis totalement intransportable en voiture meme comme passagère et c'est ainsi que j'ai perdu vie professionnelle, vie sociale, et vie familiale également puisque ds la société d'aujourd'hui, chacaun vit pour soi (j'ai mon travail, mes enfants à élever, mes activitésloisirs… = je n'ai pas le temps  voilà la phrase que j'entends de la part de frère et soeurs  et c'est ainsi que je suis donc cloitrée chez moi à souffrir et ne pouvoitr rien faire  _ et pourtant, j'en ai des projets comme avant mais c'est impossible alors je passe mon temps à réver de choses trés simples : marcher comme avant, conduire comme avant ,  mais rien ne sera comme avant (les mèdecins spécialistes me l'ont tellement dit mais moi, je refusais d'entendre leurs phrases assassines : j'avais décidé de me battre conre mes douleurs et mon handicap physique devenu presque invisible depuis que je ne travaille plus car à cette époque, j'étais défigurée par la douleur -désormais étant alitée à longueur de journée et de nuit, j'ai le visage plus reposé ce qui ne m'empeche pas de souffrir intérieurement physiquement (et moralement certains jours)  oui, cette colonne vertébrale avec ne scoliose débutant à l'enfance kiné, réeducation à tout va durant des années de jeunesse mais pour rien vu l'état physique ds lequel je suis aujourd'hui _ ce sont les nerfs partant de la colonne qui sont douloureux et surtout une douleur d'un nerf au niveau de la crete iliaque (bassin) coté gauche  et le neurochir refuse catégoriquement d'opérer car il s'agit d'un nerf (en fait, rien n'est visible à l'irm) il y a 30 ans, le chir aurait ouvert pour voir ce qui sepasse à l'intérieur du corps  aujourd'hui, j'ai cmpris au fil de ces dernières années qu'ils ont des protocoles à respecter -qu'en fait, ils n'ont plus la liberté comme avant d'opérer comme ils l'entendent  = ne prennent plus de risques  et ilm'a dit clairement qu'il refusait d'opérer car aprés, je serais paralysée ds un fauteuil roulant en souffrant encore plus. En conclusion, rien à faire   que de supporter ces douleurs atroces (comme j'ai de l'arthrose visible aux radios et ayant déjà eu queleques crises en deux ans -sur les lombaires- évidemmemnt, l'inactivité ne va faire qu'empirer les choses _ j'ai mis beaucoup de mon énergie, de courage car il en faut, de volonté, d'optimisme difficile mais j'y arrive parfois ; en fait, bien plus souvent que je n'aurais cru en être capable  mais à travers cette épreuve : j'ai déduit que nous avons une force intérieure sinon nous ne pourrions faire face .  
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


79309
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Quand soutenir son homme devient un fardeau trop lourd... - solitude

image

Bonsoir à tous et toutes, Je prends un petit moment pour essayer de me calmer… Mon coeur bat la chamade, ma respiration est courte et je sens le mal de tête qui s'installe… je me suis dit qu'en partageant mon quotidien, cela pourrait peut-être...Lire la suite

Operation du menisque externe et arthrose ? - accidents sportifs

image

Bonjour, Cela fait un an que je marche avec le ménisque externe du genou droit fissuré. J'ai passé une IRM il y a peu de temps, il y a une fissure horizontale dans le ménisque et un kyste. J'ai des douleurs qui vont de très faibles à moyennes...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Spondylarthrite enkylosante
Voir tous les  autres témoignages