Histoire vécue Santé - Maladies > Articulations > Autres      (632 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bilan personnel après deux ans d'algodystrophie

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante - 21/03/10 | Mis en ligne le 29/10/11
Mail  
| 1092 lectures | ratingStar_223125_1ratingStar_223125_2ratingStar_223125_3ratingStar_223125_4
Cette semaine j'ai ma 3ème consultation avec le psy, je l'attends avec impatience. Tout se remet doucement en place dans ma tête, j'ai fait mon bilan personnel après deux ans d'algo. Finalement je me dis que j'ai eu beaucoup de chance qu'elle soit diagnostiquée tôt. Les piqûres de Miacalcic ont dû avoir un effet bénéfique. Mais surtout je pense qu'il y a une autre raison dont je n'ai jamais parlé. Opération de l'épaule fin janvier 2008, fracture du poignet mi mars 2008, le chirurgien me parle d'algo le 1er avril 2008, le 10 avril 2008 un énorme zona sort sur mon épaule opérée et sur toute l'omoplate. Je vais voir une personne que je connais depuis longtemps pour arrêter le feu. Avec le recul je suis quasiment sûre que son action a été bénéfique pour l'algo, certes les douleurs étaient là mais néanmoins supportables. Dommage par la suite que les chirurgiens ne m'aient pas envoyée au centre de la douleur, d'où les séquelles actuelles. Ils ont fait leur boulot et jeté le bébé avec l'eau du bain......... Et puis il y a eu le long parcours avec mon assurance, le pot de terre contre le pot de fer devant leur toute puissance. Tout cela m'a rongée, j'ai culpabilisé, je me suis rendue responsable de la situation. J'avais fini par me taire puisque personne ne me croyait. J'ai fini par plonger dans la solitude et l'isolement. Les consultations au centre de la douleur ont tout changé. Enfin des médecins m'écoutaient et surtout me croyaient. J'ai pu mettre des mots sur mon mal être, expliquer ce que j'avais vécu. Le psy est arrivé dans ma vie au bon moment pour m'aider. Finalement je me suis rendu compte que la rancoeur que j'éprouvais envers les responsables je la retournais contre moi et qu'en agissant comme ça je me faisais du mal, je me consiédérais comme coupable d'une faute que je n'ai pas commise. Pour avancer j'ai besoin de comprendre le pourquoi des traitements, l'impact des "chocs psychologiques" sur le corps, c'est ma façon de me prendre en charge et de participer à une amélioration. J'ai aussi eu la chance de voir mon dossier accepté par la CRCI et ça me booste. L'expertise est pour le 1er avril. J'y vais seule sans avocat même si je sais que j'aurai en face de moi un avocat chargé de défendre les intérêts des 2 chirurgiens et de la kiné. Il y aura aussi l'expert de la cie d'assurance de la kiné, celui que j'avais vu à la première expertise et qui m'avait dit que je serai entendue en même temps qu'elle, sauf que ça n'a pas été fait. Ca tombe bien, j'ai des choses à lui dire. Je me sens prête à les voir, ce genre de situation ne me coupe pas la parole, bien au contraire. Je connais mon histoire par coeur, qui d'autre que moi pourrait la raconter sans rien oublier ? En attendant je passe un scanner cervical mardi, il y aura peut-être enfin une réponse au mal de dos qui ne me quitte pas.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


223125
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Conflit anterieur de hanche

image

Bonjour à tous, Apparemment c'est peut-être banal, mais ça fait des années que je consulte des topics de doctissimo et c'est aujourd'hui que je vais laisser mon premier message ! Même si rien ne remplace la consultation de spécialistes, c'est...Lire la suite

Probleme de coude - accidents sportifs

image

Bonjour bonjour, voilà je me présente j'ai 13 ans, je commence à grandir de plus en plus. Il y a quelques mois, je me suis cogné au coude. Après ça, dés que je bougeaais le bras je me faisais souvent très mal à l'articulation. Le mal est...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages