Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Acouphènes      (142 témoignages)

Préc.

Suiv.

Acouphène répétitif

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 45 ans
Mail  
| 1199 lectures | ratingStar_114976_1ratingStar_114976_2ratingStar_114976_3ratingStar_114976_4

J'ai 45 ans, je suis aveugle de naissance et demi-sourde, comme disent les médecins, depuis fin 1989, déficit auditif évolutif même si les diagnostics diffèrent tous les spécialistes consultés s'accordent sur le caractère évolutif. Les accouphènes, eux, ne sont arrivés qu'au printemps 1998 ; là, les vertiges ont beaucoup augmenté et l'audition dégringolé brutalement (mais la baisse a continué après et peut continuer encore ! À Dans un premier temps, j'ai d'abord pris un produit naturel qui m'a soulagée au niveau accouphènes : Ginkobiloba (non remboursé). Puis j'ai consulté un grand spécialiste dans une clinique très connue près de Bézziers. Lui m'a prescrit entre autres du Tanakan (qui n'est plus remboursé maintenant) , ce médicament avait fait un temps disparaître complètement les accouphènes des deux côtés mais ensuite c'est revenu… Le spécialiste m'a alors dit que la seule solution pour atténuer notablement les accouphènes, voire les faire partir, serait les appareils auditifs, (à l'époque un seul était devenu de toute façon nécessaire, maintenant j'ai les deux…) Il est vrai qu'à droite, j'ai beaucoup plus rarement l'accouphène ; mais à gauche, souvent quand j'enlève l'appareil ou quand je m'allonge, et DDieu satit que j'ai souvent besoin de m'allonger à cause d'une maladie gynécologique invalidante et de problèmes rénaux, alors l'accouphène revient le plus souvent… De toute façon, sans connaître vraiment la cause de cette "demi-surdité", je sais quand même qu'à la base il y a un problème de circulation dans l'oreille interne, donc a priori non opérable. Quant aux vertiges, cela peut me prendre n'importe où n'importe quand. Alors, quand on ne voit rien, qu'on entend mal et que le risque de tomber est réel, cela devient très difficile de sortir seule ; pourtant, je ne voudrais pas perdre le peu d'autonomie qui me reste, ou alors le plus tard possible ! Maintenant, je ne peux plus aller à Bézziers car je n'ai plus d'accompagnateur ou trice (quand onest aveugle, difficile de circuler seul en milieu inconnu et plus encore dans un grand espace genre clinique ou hôpital) et ce n'est que l'an dernier que j'ai enfin trouvé un spécialiste qui me convient dans ma propre ville, Marseille. Maintenant, j'ai bien un autre traitement mais c'est surtout pour les vertiges. Pour les accouphènes, je pense que je devrai vivre avec, je n'ai pas vraiment le choix… Cela s'intensifie dès la moindre fatigue ou si je prends des antibiotiques ; mais que faire ? Je l'ai "intégré" et considère que désormais cela fait partie de mavie et demes caractéristiques "médicales"…
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


114976
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La vie apres la mort, vue sientifique par la medecine.

image

[… ] n-6826.htm. L'âme humaine capturée, scientifiquement mesurée, prouvée. Âme humaine âme humaine reconnue et mesurée par la science. Extrait du journal belge "La Meuse" édition du 6 novembre 2007. Pour plus de lisibilité, j'ai retapé...Lire la suite

Sterilet mirena et beaucoup de questions... - contraception

image

Bonjour , Je viens témoigner ici après avoir eu le mirena pendant 13 ans ! J'ai demandé à me le faire retirer il y a quelques semaines. Je ne supporte rien d'autre et ma gynéco m'a donc proposé le mirena. Au début j'ai trouvé ça génial,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages