Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Acouphènes      (142 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les échecs de l'acuponcture

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 50 ans
Mail  
| 1105 lectures | ratingStar_119376_1ratingStar_119376_2ratingStar_119376_3ratingStar_119376_4

La médecine traditionnelle chinoise, je l'ai vécu au travers de l'acuponcture. Il y a juste un an, alors que je traversais ce que j'appelle une crise "larvée" (oreille bouchée et acouphènes très fort pendant plusieurs semaines à gauche) j'en ai eu marre devant l'innéficacité des traitements traditionnels et j'ai tenté l'acuponcture. La nounou de nos enfants en avait fait l'expérience avec grand succès pour des problèmes de migraines. J'en lisais du bien sur internet. Alors je me suis lancé. Le hasard à voulu que 3 jours avant ma première séance, mon oreille gauche s'est dégagée par une crise de ménière très forte (vertiges vomissements, etc). Le temps de récupérer de cette crise et tout allait formidablement mieux. J'entendais de nouveau quasi normalement sur l'oreille et les acouphènes étaient de nouveau assez faible. Quel bonheur !! Je vais donc à ma première séance en étant prévenu par le médecin que cela pouvait déclencher des crises… Sur le coup, rien ne se passe. Mais moins de 48h après, je commence à avoir une espèce de bruit d'aspirateur dans la tête. Le lendemain matin, je me réveille complètement détruit ! Les deux oreilles font énormément de bruit et j'entends très très mal. Cela va rester comme ça 5 jours avant de refaire une grosse crise de ménière toujours sur la gauche. Sur le coup, j'entendais nettement mieux sur cette oreille, mais cela n'a duré que 2 jours et j'en suis revenu au stade initial. 3 jours plus tard, nouvelle crise, nouvelle amélioration et nouvelle rechute… Je vous passe tous les détails, mais en fait et après analyse de 4 mois d'acuponcture et une bonne douzaine de crises majeures tant à gauche qu'à droite et trois mois d'arrêt, j'en ai conclu que ce sont les séances qui me déclenchaient ces crises !! J'en ai eu la preuve lors de la dernière séance où, ayant arrêté tous les autres traitements quelque temps avant, j'étais un peu mieux et 48h après la séance j'étais reparti en vrille. J'en ai discuté avec le médecin acuponcteur (pourtant réputé dans notre coin) et il m'a simplement dit que j'étais un cas atypique, il n'arrivait pas à me maintenir à un bon niveau énergétique, et chaque séance m'amenait trop haut (d'où les crises) puis au fil du temps je repassais en dessous du niveau idéal qu'il cherchait à me faire atteindre. On a donc arrêté sur un constat d'échec. Aujourd'hui, je dirai même que c'est principalement l'acuponcture qui m'a mis dans l'état où je me trouve aujourd'hui de par le déclenchement des crises qui affectent un peu plus l'oreille à chaque fois. Et à force d'en faire, et bien le résultat est ce qu'il est aujourd'hui : audition mauvaise et fluctuante voire sourd certains jours, bruits incessants et insupportables, vertiges, hyperacousie prononcée, diplacousie,… Bien sûr avec les conséquences que vous connaissez vis à vis de l'entourage et du milieu professionnel. Alors que faut-il en conclure ? Difficile à dire, je pense que chaque cas est différent et que chacun peut réagir différemment à un traitement. Donc mon avis sur l'acuponcture n'engage que moi bien sûr ! Les certitudes que j'en ai aujourd'hui : - c'est que l'on ne guérit pas de cette maladie, les dégâts sont fait mais par contre je pense qu'on peut se stabiliser. Et espérer un jour un miracle de la médecine… - c'est qu'il faut éviter le stress qui est un formidable catalyseur pour cette maladie (facile à dire ça…) - c'est qu'il faut absolument avoir du soutien autour de soi, et donc en parler ! Pas à tout le monde, mais à des personnes ciblées, proches, et qui auront la patience et l'écoute pour vous aider. Pas facile, mais moi j'ai la chance d'en avoir avec ma petite femme chérie (même si au début elle ne supportait pas mes problèmes et leurs conséquences) , mes enfants, mes parents, ma chère belle soeur "titite", ma belle-mère, un ami au boulot. A eux je leur dois d'être sans doute encore accroché à ce monde, car quand on est au fond du trou, on en ressort pas tout seul. Et quand bien même on en est sorti, il faut des mains pour vous empêcher de rechuter. - ne pas abdiquer ! Et c'est là le plus dur, car la maladie, elle, n'abdique jamais.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


119376
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La vie apres la mort, vue sientifique par la medecine.

image

[… ] n-6826.htm. L'âme humaine capturée, scientifiquement mesurée, prouvée. Âme humaine âme humaine reconnue et mesurée par la science. Extrait du journal belge "La Meuse" édition du 6 novembre 2007. Pour plus de lisibilité, j'ai retapé...Lire la suite

Sterilet mirena et beaucoup de questions... - contraception

image

Bonjour , Je viens témoigner ici après avoir eu le mirena pendant 13 ans ! J'ai demandé à me le faire retirer il y a quelques semaines. Je ne supporte rien d'autre et ma gynéco m'a donc proposé le mirena. Au début j'ai trouvé ça génial,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages