Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Acouphènes      (142 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pertes d'audition liées au métier de téléconseiller

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2112 lectures | ratingStar_104309_1ratingStar_104309_2ratingStar_104309_3ratingStar_104309_4

En communication téléphonique, un casque sur les oreilles 6 à 7 heures par jour depuis plusieurs années, je commence à sérieusement m'inquiéter des conséquences sur mon audition.

On entend souvent parler des dommages consécutifs à l'exposition à un volume sonore trop important, mais qu'en est-il de l'exposition prolongée impliquée par ce type de métier ?

En dehors de la fatigue physique et morale inhérente à cette activité, je constate la multiplication de symptômes de plus en plus désagréables.

Tout d'abord, cela s'est manifesté par la sensation permanente d'oreilles bouchées, comparable à cette gène qui peut survenir en train, à la sortie d'un tunnel. Seulement, il s'agit là pour ma part d'un état permanent : si le fait d'avaler provoque sur l'instant une sorte de "clac" ou de craquement dans l'oreille, la sensation de pression (d'avoir une bulle ? ) perdure.

Je peux donc indéfiniment avaler, grimacer et me contracter la machoire dans tous les sens, les " clacs " se succèdent, sans fin.

Ensuite sont apparus les acouphènes, essentiellement à l'oreille droite, à des fréquences exponentielles : une première fois, puis toutes les semaines, tous les jours, et enfin plusieurs fois par jours.

Je les décrirais comme un bourdonnement relativement court, la sensation d'un tremblement du conduit auditif. A l'exception d'une matinée où, sans raison apparente, j'ai trainé mon acouphène 4 heures durant, je dirais que ça reste pour le moment peu handicapant et l'affaire d'une paire de secondes.

Seulement, au regard d'une pratique extrême, qui consiste à forcer son oreille à porter un écouteur (unilatéral) toute la journée, et à se prendre le son comme il veut bien arriver des heures durant (parfois fort, parfois avec de sérieux larsens provoqués par le combiné de mon interlocuteur) , j'y ai vu une alerte (quoi de plus clair qu'un signal sonore me direz-vous ! ).

Davantage attentif à l'état de mon audition, je me suis alors aperçu d'une chose : que paradoxalement, si j'avais le sentiment d'entendre moins bien, j'étais devenu ultra-sensible à certains bruits.

Ce que j'avais pris pour une simple fatigue consécutive à mes journées de travail, et qui me faisait rechercher le silence, s'est avérée être une baisse significative de mon seuil de tolérance au bruit.

Ce que mon entourage avait remarqué et que jusque-là "j'ignorais" était que des sons que je percevais excessifs s'avéraient en réalité tout à fait modérés. Régulièrement donc je grimaçais de couverts qui s'entrechoquaient, d'un baiser trop près de mon oreille, de papiers qu'on froisse… Bref, plein de sons divers que d'autres ne font qu'entendre, sans autre gène, et qui pour ma part m'agressent, comme s'ils me tapaient directement dans les tympans.

J'ai appris par la suite qu'on parlait d'hyperacousie ; et en lisant certains témoignages, il m'est très vite apparu que c'était là un mal à endiguer absolument. En effet, au stade où j'en suis actuellement, si ça reste désagréable, et si je me passerais bien à l'avenir de souffrir d'entendre mes enfants jouer, il reste que je n'ai pas comme certains atteint le stade où cela devient carrément invivable, au point de finir par s'isoler totalement tant le seuil de tolérance est bas.

Et c'est bien cela que je veux éviter…

A l'heure qu'il est, et pour abréger, je suis au point d'analyse suivant :

En terme médical, un audiogramme a révélé un perte bilatérale modérée notamment sur les aigües. Je sais aussi que je n'ai pas de réflexe stapédien du côté droit.

Il s'agit là donc d'hypoacousie ; auquel viendrait donc se greffer, paradoxalement, de l'hyperacousie, elle aussi axée sur les aigües.

Quant à l'origine, en dehors de mon métier, je ne vois pas… Aussi loin que je cherche, pas de traumatismes, pas de concert, pas de walkman à fond…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


104309
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La vie apres la mort, vue sientifique par la medecine.

image

[… ] n-6826.htm. L'âme humaine capturée, scientifiquement mesurée, prouvée. Âme humaine âme humaine reconnue et mesurée par la science. Extrait du journal belge "La Meuse" édition du 6 novembre 2007. Pour plus de lisibilité, j'ai retapé...Lire la suite

Sterilet mirena et beaucoup de questions... - contraception

image

Bonjour , Je viens témoigner ici après avoir eu le mirena pendant 13 ans ! J'ai demandé à me le faire retirer il y a quelques semaines. Je ne supporte rien d'autre et ma gynéco m'a donc proposé le mirena. Au début j'ai trouvé ça génial,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages