Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Autres      (192 témoignages)

Préc.

Suiv.

Grâce aux oligo-éléments, ses sifflements ont diminué

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 12408 lectures | ratingStar_103795_1ratingStar_103795_2ratingStar_103795_3ratingStar_103795_4

Je me présente, j'ai 21 ans et suis étudiant. Je n'ai jamais eu de problèmes aux oreilles avant mai de cette année à ce que je me souvienne sauf certainement otite ou oreillons quand j'étais petit. Mon histoire est un peu longue mais elle peut intéresser les gens qui ne savent pas d'où proviennent leurs acouphènes ou leur hyperacousie.

En mai, j'ai l'oreille gauche qui soudain a sifflé quelques secondes en plein milieu de la journée. Je n'avais jamais eu ça auparavant et j'ai donc pensé que c'était passager, que ça allait passer, du à la fatigue ou autre chose. Le lendemain le même sifflement, même durée mais à l'oreille droite, en plein milieu de la journée. Le 3ème jour idem mais à l'oreille gauche. Le 4ème jour a été moins drôle. J'ai eu au cours de cette journée deux fois un sifflement qui m'a envahit toute la tête à m'en faire mal mais qui à chaque fois a cessé au bout de quelques secondes. L'après-midi un sifflement bas, constant, a commencé à m'envahir la tête. Ne cessant pas au bout de quelques heures, j'ai pris un rendez-vous avec un ORL qui m'a pris en charge le lendemain matin. Je me souviens que cette nuit-là je voulais me taper la tête contre les murs tellement ce sifflement m'obsédait.

Le lendemain matin, plus de sifflement. Je vais voir l'ORL qui me fait un audiogramme et un test de compréhension vocale et me dit qu'il y a juste une petite perte à gauche et que je devrais récupérer cette perte sans problème. Il m'a quand même dit d'éviter les endroits bruyants et comme j'étais allé en boite 4 jours avant le premier sifflement je me demandais si ça pouvait venir de là. Bref, il me conseille de boire plus et me prescrit de l'aspirine cardio pour 3 mois.

Je téléphone à ma mère à qui j'avais raconté ce qui m'arrivait et elle m'a conseillé par précaution d'aller voir l'ORL qu'elle voyait pour être sur qu'il n'y ait rien de grave, j'ai eu un rendez-vous avec ce-dernier 2 semaines après. Je lui raconte ce qui m'arrive, il me prescrit du vastarel et me dit que c'est un traumatisme sonore, et comme je lui avais dit que je faisait de la batterie il m'a dit que ça venait de là. Il me fait un audiogramme et voit que j'ai une perte billatéral sur le 2000 Hz de 25dB à gauche et 20 dB à droite. Il me dit que je peux continuer l'aspirine cardio.

Je commence le vastarel et je reviens le voir 15 jours après pour un PEA (savoir si j'ai une tumeur sur le nerf auditif) , le PEA est négatif. Je lui dis que je n'ai plus de sifflements mais j'ai comme un grésillement dans l'oreille gauche très bas (comme du morse en fait). Il me prescrit alors du zymafluor pour deux mois. Commençait alors les vacances, pendant juillet et août j'avais ce grésillement dans l'oreille gauche point final. J'ai oublié de dire que dés le premier sifflement j'ai arrêté toute exposition au bruit (boîte, batterie…). Ce grésillement ne m'inquiétait pas, tous les autres acouphènes étaient partis et donc je me disais qu'il n'y avait pas de raison que celui-ci ne parte pas avec le traitement. Ce n'était que le commencement…

Début septembre, du jour au lendemain, mon tympan de l'oreille droite s'est mis à vibrer des fois dans la journée et je ne comprenais pas pourquoi, j'ai compris rapidement qu'il vibrait à chaque fois que j'entendais de l'eau couler ou remuer. 3 semaines après, j'ai un rendez-vous avec mon ORL, je lui explique que j'ai toujours ce grésillement à gauche et que mon oreille droite vibre au son de l'eau. Il me dit que c'est un problème d'oreille interne que l'on ne peut pas expliquer et me prescrit du vastarel à nouveau.

N'étant pas content de son diagnostic je vais sur internet et découvre comme beaucoup l'on déjà fait que ces problèmes ne se traitent pas etc. En lisant le message d'une personne qui a mal aux oreilles quand il entend des assiettes s'entrechoquer ou d'autres sons comme celui de l'eau je comprend que j'ai aussi de l'hyperacousie à l'oreille droite (j'avais aussi mal au son des assiettes). J'ai un nouveau un rendez-vous avec l'ORL 15 jours après et lui explique et il me dit que j'ai effectivement de l'hyperacousie douloureuse et me prescrit du lectyl. 2 semaines passent, l'hyperacousie augmente et mon oreille droite se met à siffler par pulsions et à taper quand je suis fatigué et quand je dors. Un souffle, comme le son des cygales s'installe dans l'oreille gauche, puis le même grésillement que j'ai à gauche apparaît à droite un beau soir. J'ai oublié de dire que les sifflements de quelques secondes étaient revenus durant octobre ainsi que les sifflements constant dans toute la tête. J'avais donc début novembre ces symptômes : sifflements de quelques secondes de temps à autre et grésillement en permanence dans les deux oreilles, son de cygales à gauche en permanence, vibration du tympan au son de l'eau / hyperacousie douloureuse / sifflements pulsatiles et coups de marteau quand je dors ou que je suis fatigué dans l'oreille droite. J'ai oublié se sifflement strident qui m'envahit toute la tête pendant quelques secondes que j'ai de nouveau eu courant octobre. J'étais allé voir mon ORL à nouveau qui m'a prescrit du bétaserc puis du tanakan toujours sans résultat. Il m'a alors envoyer faire un examen d'otoémissions acoustiques dont j'attend les résultats.

Ne pouvant plus d'endurer cette situation, n'arrivant plus à me concentrer en cours… ma famille m'a conseillé de faire une pause niveau cours et de m'occuper vraiment de ma santé, ce que j'ai fais. C'est sur que c'est difficile d'expliquer la douleur qu'on ressent quand on entend quelqu'un parler, quand on entend des couverts s'entrechoquer, quand on entend un crayon tomber sur une table, quand on manipule un sachet plastique. J'avais même parfois mal quand je tournais les pages d'un livre. Et c'est aussi un peu la galère quand vous vous couchez et qu'à gauche ça grésille, à droite aussi, que les cigales sont là à gauche, qu'un sifflement envahit votre tête et que votre oreille droite commence à jouer de la mitraillette.

C'est fou le temps qu'on a quand on va plus en cours. Après avoir discuté avec un ami qui a eu un traumatisme sonore et vu ce que j'avais lu sur les forums et articles, j'ai compris que ce n'était certainement pas un trauma sonore que j'avais eu (pas de perte sur le 4000Hz, pas d'acouphènes juste après s'être exposé à un son fort et multiplication des symptômes 4 mois après ne plus s'être exposé au son, en plus à droite alors que cette oreille allait très bien de tout l'été) mais que l'origine pouvait être tout autre : dentition, cervicales, stress, anxiété etc. J'ai donc pris rendez-vous avec un osthéopathe et un chirugien-dentiste spécialiste de l'occlusion dentaire tout en essayant de penser à autre chose (facile à dire) car étant un anxieux de nature, le problème pouvait tout à fait venir de là.

L'ostéopathe que j'ai vu m'a débloqué 3 cervicales à droite et prescrit des oligo-éléments (magnésium, lithium, manganèse, cuivre). Résultats : en trois jours, hyperacousie (qui s'aggravait depuis un mois et demi) / vibration du tympan (qui avait commencé il y a 2 mois et demi) / sifflements pulsatiles durant la nuit ou lors de fatigues (qui durait depuis un mois) ont diminués à 90 %. De plus depuis ce jour (j'ai eu mon rendez-vous il y a 15 jours) je n'ai plus de sifflements qui m'envahi0.ssent toute la tête. Oligo-éléments ou remise en place des cervicales qui ont fait ça ? Je pencherai plutôt pour les cervicales vu la rapidité des résultats mais j'ai rendez-vous lundi avec l'ostéo, on verra ce qu'il me dira.

L'ostéopathe m'a également dit que j'avais apparemment une malocclusion de la mâchoire.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


103795
b
Moi aussi !
19 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les neuroleptiques atypiques, pire salopperie du monde

image

Il faut trouver le bon antipsychotique qui nous correspond, celui qui va à l'un ne va pas forcément à l'autre. Le truc, c'est qu'il faut les tester sur une période de plusieurs mois au moins. Et tout dépends aussi de l'évolution de la maladie,...Lire la suite

Xanax (ou alprazolam) 0.25. quels effets secondaires ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour , En fait je voulais aussi apporter mon temoignage au sujet de l'exomil que j'avais pris pendant 03 à 04 mois associé à un bétabloquant (Temerit) à cause de manifestations physiques genre dystonie apparues suite à une période de gros...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages