Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Autres      (192 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai réduit mes médicaments contre la maladie de Ménière

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 431 lectures | ratingStar_225822_1ratingStar_225822_2ratingStar_225822_3ratingStar_225822_4
Moi, j'ai décidé de réduire mes médocs en ne prenant plus que la moitié de la dose et ça, sans avoir pris l'avis du médecin. Mais je ne sais pas si c'est la meilleure idée que j'ai eu là, car depuis deux jours mon moral vire au gris foncé comme la couleur du ciel. Peut-être vais-je devoir reprendre un peu plus de lexomil pour ne pas sombrer, car je ne voudrais pas sauter les pieds joints dans une dépression et ne plus savoir comment en ressortir. Bon, j'attends de voir comme ma tête va réagir d'ici demain et selon, je repasse à la dose supérieure. Didi pour la mise en invalidité, en France je ne sais pas trop s'il y a des beaucoup médecins de la sécu qui reconnaissent cette maladie comme invalidante, toujours est-il que personnellement je n'avais même pas obtenu une mise en longue maladie alors que je travaillais avec des enfants de trois ans et où il y a du bruit et de l'action en permenance. Je devais me battre d'une part avec la sécu (là, pas de problème, j'étais tombée sur un médecin conseil qui connaissait parfaitement le sujet et pour lui, mon travail n'était pas compatible avec un Ménière) , mais j'avais aussi à répondre au médecin conseil des fonctionnaires et là? je me suis battue contre un mur. Et là, au lieu de pouvoir essayer à gérer au mieux mes vertiges, ce médecin m'a poussée dans la déprime comme si la maladie en elle-même ne nous poussait pas déjà dans cette voie là. J'espère que tous ceux qui sont bien atteints, ne connaîtront pas mon parcours, car cette période était très difficile à vivre. (Je ne voudrais offenser personne) mais ce toubib m'a vraiment poussée dans le vide au lieu de me tendre la main pour me retenir de tomber. Si mon mari n'avait pas été là pour m'aider, je ne serais certainement pas là à vous écrire. Comme quoi, le réconfort est une aide précieuse pour tous ceux qui vont mal 
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


225822
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les neuroleptiques atypiques, pire salopperie du monde

image

Il faut trouver le bon antipsychotique qui nous correspond, celui qui va à l'un ne va pas forcément à l'autre. Le truc, c'est qu'il faut les tester sur une période de plusieurs mois au moins. Et tout dépends aussi de l'évolution de la maladie,...Lire la suite

Xanax (ou alprazolam) 0.25. quels effets secondaires ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour , En fait je voulais aussi apporter mon temoignage au sujet de l'exomil que j'avais pris pendant 03 à 04 mois associé à un bétabloquant (Temerit) à cause de manifestations physiques genre dystonie apparues suite à une période de gros...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages