Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Surdité      (394 témoignages)

Préc.

Suiv.

Appareils auditifs pour faire plaisir aux parents!

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 547 lectures | ratingStar_14287_1ratingStar_14287_2ratingStar_14287_3ratingStar_14287_4

Avant de trancher pour un choix d'appareillage, pose-toi les questions suivantes :

Si ta fille parle, à qui est-ce que ça fera le plus plaisir ? A elle ou à toi ?

Qu'est-ce qui t'effraie dans la surdité ? (ne dis pas rien, c'est pas possible).

Est-ce que par exemple, tu as peur d'être un jour coupée de la communication avec ta fille ? Peur qu'elle soit tellement différente de toi que tu la perdes un jour, qu'elle t'échappe ?

Mon fils a pendant quelques années porté des appareils auditifs.

Je me suis aperçue que s'il les portait c'était parce que ça nous faisait plaisir, à nous ses parents entendants qui avaient toutes les peurs citées plus haut en eux.

Or ce n'est pas aux enfants de rassurer les parents. C'est aux parents, adultes, de prendre en charge les difficultés de leur enfant. Ta fille est sourde, elle le restera, un implant ne la rendra pas entendante. Même si elle se "débrouille" très bien avec, elle est et restera fondamentalement sourde. Et ce n'est pas la surdité qui coupe du monde, c'est la façon dont le monde la perçoit qui exclu les sourds.

J'ai vu un jour une BD (très belle d'ailleurs) , qui s'intitule "paroles de sourds", où il était question d'être au-delà des mots.

Voilà, c'est un témoignage de parent entendant d'un enfant né sourd, ni appareillé ni implanté.

Je me bats pour que sa langue, sa culture et son identité soient reconnues. Pour qu'il puisse, comme tous ceux qui comme lui ne peuvent avoir directement accès (et cela concerne TOUS les sourds profonds) au français oral, apprendre à l'école correctement. Je veux parler de la scolarisation en LSF, 5 classes en France à l'heure actuelle.

Ce que je reproche aux médecins "professionnels" de la surdité, c'est d'être capables de parler des sourds, de disserter sur eux mais de ne pas pouvoir parler avec eux.

N'étant pas linguistes, ni psychologues ils ne connaissent rien de l'intimité de leur langue et ne savent que commenter leur oreille cassée.

Or parler ce n'est pas faire du son. C'est faire du sens.

Considérer la LSF comme un frein pour le développement de l'enfant, c'est de leur part, faire une grave erreur.

Le LPC, comme je l'ai écrit plus haut, n'est pas une langue, c'est un outil qui permet de décoder une langue vocale pour désambigüiser les sosies labiaux. En l'occurrence, il permet de visualiser les sons du français oral. Il n'est pas vecteur de sens.

Pour ce qui est des témoignages, ce serait bien aussi que tu prennes ceux des sourds adultes pratiquant la LSF.

http://cis.gouv.fr/spip.php?article228

Ceci est le lien (qui j'espère fonctionne) vers le CIS Aquitaine, c'est aussi un témoignage.

http://bdrion.over-blog.net/

Ceci est le témoignage d'un médecin qui connaît, semble-t-il, bien son affaire.

Bonne lecture !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


14287
b
Moi aussi !
16 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Imagine moi...

image

Ben tu vois presque quasiment juste, car effectivement je prends pas soin de moi (sinon aussi je ne serais pas sur docti) ,je mange super mal depuis toujours et des fois je ne mange plus du tout durant 3 jours depuis que j'ai réalisé ma vie pourri...Lire la suite

Bruit sourd poste edf

image

Bonjour, Le problème du bruit ne me concerne pas personnellement. Je suis l'actualité de ce forum de par une amie concernée par le bruit. Effectivement, un lit mal placé suffit pour mal dormir. Étant praticien en Géobiologie je suis bien au...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages