Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Surdité      (394 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ce fameux essai clinique sera réalisé de toute façon.

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 292 lectures | ratingStar_276316_1ratingStar_276316_2ratingStar_276316_3ratingStar_276316_4
Jeanne, Heureux pour ton fils. Et je partage ton indignation. Ce fameux essai clinique sera réalisé de toute façon. Probablement pas en. France. Pas grave… Si les effets et l'innocuité du médicament sont. Démontrés, comme le prévoient très raisonnablement les pontes de. L'alcoologie en Europe et aux USA, ce sera la fin des galères de. Prescription et de fourniture du Liorésal ou de son générique Baclofène. La situation française est vraiment particulière. La violence des réactions. En témoigne. Partout, les travaux d'Ameisen ont soulevés un vif intérêt. Scientifique. Partout on se réjouit d'une piste nouvelle, inexplorée et. Prometteuse pour vaincre la dépendance alcoolique. Partout on veut en. Savoir plus et on se donne les moyens de poursuivre les recherches. Chez nous, c'est une autre petite musique ? Scepticisme pincé, mépris, Prises de positions embarrassées ou carrément indignes d'un médecin. Comme celle que tu cites dans ton post. Les alcoologues, les associations, même (et peut-être surtout) les. Abstinents en rémission temporaires ? Tous, à de très rares exception. Prés, rejettent l'idée même qu'un médicament puisse tout simplement ? Guérir une maladie. Il y a quelques mois, je doutais de l'efficacité de ce vieux médoc de. Confort oublié et prescrit entre autre pour soigner les torticolis chez les. Nourrissons. Comment cette molécule inoffensive pouvait vaincre la. Saloperie en moi que me tuait lentement et sûrement. Je n'y croyais pas. Plus qu'eux même aujourd ? Hui. Mais moi, je ne suis pas un scientifique. Ou un expert. Juste malade. J'avais envie de savoir, pas de croire. Question de vie ou de mort. Mais la vie et la mort, c'est aussi un peu leur job non ? Comment imaginer que des spécialistes, des médecins n'aient pas envie, Eux aussi, de savoir ? Ils ont la connaissance et le pouvoir d'en savoir. Plus ? De mettre tout le monde d'accord, d'exiger dans les plus brefs. Délais la réalisation d'un essai clinique ? Je n'ai lu ou entendu nulle part. Une démonstration sérieuse, logique et scientifique de l'inefficacité ou. Même de la dangerosité du surdosage de baclofène dans le traitement de. L'alcoolisme. Nulle part. Rien. Nada. Juste des postures, des incantations et des procès d'intentions. S'ils sont. Tellement certains d'avoir raison, ils ont là, enfin, une superbe occasion. De prouver qu'Ameisen est un charlatan mythomane et un fou dangereux. Alors qu'est-ce qu'ils attendent ? Pourquoi sont-ils à ce point gênés ? Ameisen à tord ? Génial ! On interdit son bouquin, on retire le baclo de la. Vente et on l'enferme. Un escroc en moins. Ameisen à raison ? Encore. Plus génial ! Une maladie mortelle en moins à la surface du globe. Alors. Où est le problème ? Que risquent-ils au fond ? Qu'Ameisen ai tord ou. Qu'il ai raison ? ? Evidemment ? S'il a raison ? Ça va être peut-être moins simple pour eux ? Mais je n'ose croire que des hommes sincères, ayant prêtés serment à. Hyppocrate ne soient animés par d'autres volontés que celles de. Chercher, encore et toujours, à guérir et à sauver des vies. Je croyais que tout scientifique, expert ou spécialiste faisait en. Permanence dans son travail et avec humilité l'éloge du doute et de. L'expérimentation. Avec cette histoire, j'ai la triste impression que. Certains d'entre eux, en France, alors que la souffrance et la mort sont en. Jeu, font plutôt l'éloge du dogme, du confort intellectuel ou moral, ou. Pire encore, des rentes de situations. S'il y a une anguille quelque part, ce n'est pas tant sous le bouquin. D'Ameisen qu'il faut la chercher, mais derrière les raisons plus glauques. Qui motivent leur bien étrange position sur la question : "On ne sait pas. ?Mais surtout, on ne veux pas savoir" . Curieux, irrationnel et pour tout. Dire inquiétant. Je vis dans ma chair tous les jours l'efficacité de ce médicament contre. Ma maladie. Je ne laisserai personne dire que ce que je vis n'est pas réel. Je ne laisserai personne prétendre que je suis un affabulateur ou un fou. Furieux. J'ai le droit de savoir si Ameisen joue avec le feu et avec ma santé où s'il a. Raison. J'ai le droit d'exiger de la communauté scientifique qu'elle ne ricane pas. Sur ma maladie et sur ma vie, mais qu'elle cherche les moyens de me. Guérir. J'ai le droit de lui demander, de réagir autrement aux travaux d'Ameisen. Que par le mépris, la condescendance ou un silence assourdissant. J'ai le droit de lui demander de faire simplement son travail en prenant. Publiquement position pour la réalisation urgente d'un essai clinique. Alors, je saurai. Pardon pour la tartine ! Mais bon… pas obligés de vous la goinfrer non. Plus ; -). Et si on parle d'éthique ? Un petit rappel pas idiot sur ce lien : Article. Php&id=111. Tout médecin, lors de son inscription au tableau, doit affirmer devant le. Conseil départemental de l'ordre qu'il a eu connaissance du présent code. Et s'engager sous serment et par écrit à le respecter. Article 109 (article. R.4127-109 du code de la santé publique). PS : Vivie, Clémence ? J'ai p ? Têt des news pour vous ?
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


276316
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Imagine moi...

image

Ben tu vois presque quasiment juste, car effectivement je prends pas soin de moi (sinon aussi je ne serais pas sur docti) ,je mange super mal depuis toujours et des fois je ne mange plus du tout durant 3 jours depuis que j'ai réalisé ma vie pourri...Lire la suite

Bruit sourd poste edf

image

Bonjour, Le problème du bruit ne me concerne pas personnellement. Je suis l'actualité de ce forum de par une amie concernée par le bruit. Effectivement, un lit mal placé suffit pour mal dormir. Étant praticien en Géobiologie je suis bien au...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages