Histoire vécue Santé - Maladies > Audition > Surdité      (394 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le protocole médical pour traiter une surdité brusque

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 2501 lectures | ratingStar_226440_1ratingStar_226440_2ratingStar_226440_3ratingStar_226440_4
Je ne suis pas médecin. Ce qui suit ne sont que les constatations d?une personne ayant traversé l?épreuve d?une surdité brusque. Pendant mon traitement j?ai eu l?occasion de voir pas mal de spécialistes et de gens souffrant des mêmes symptômes que moi. J?ai donc tiré mes propres conclusions parmi le flux d?informations plus ou moins exactes disponibles ici ou là. Lorsque je passais des nuits blanches sur Internet à lire différents témoignages plus ou moins alarmistes, j?aurai voulu trouver un condensé des informations qui auraient pu m?aider a faire la part des choses entre les différents sons de cloches. ***Une surdité brusque est une urgence médicale. Il est clair que plus vite un traitement est mis en place et plus les chances de récupérer l?audition perdue sont importantes. L?âge du patient est aussi un facteur important dans l?espoir d?une guérison. Le protocole habituellement mis en place est de mettre le patient sous perfusions ou injections de vasodilatateurs et de corticoïdes. Suivant les régions et « écoles », certains services optimiseront ce traitement en y ajoutant des séances d?oxygénation hyperbare et/ou d?inhalation de carbogène pour nourrir les cellules touchées et tenter de les sauver. Ce traitement doit être prescrit dans les 10 premiers jours. Au delà, son efficacité est moindre. Mais il peut être prescrit dans les trois premières semaines. A propos de la cortisone, il faut compter 1mg par kilo. Certains spécialistes estiment que 20 mg par jour sont suffisants, mais la majorité fonctionnent selon la règle des 1 mg par kilo. ***Avant de se prendre de la cortisone il faut faire une prise de sang pour écarter une infection d?origine virale (la cause probablement la plus répandue) par un virus de la famille de l?Herpes ou du Zona. En effet la cortisone peut faire flamber une infection de cette origine. ***Réclamer un IRM rapidement (les délais sont très longs) permet d?écarter la probabilité d?un neurinome de l?acoustique (une sorte de kyste du conduit auditif) où d?une tumeur. Il ne faut pas paniquer en pensant à cette possibilité, mais il faut en avoir le c?ur net, même si cette cause est plus rare, il faut le faire. Prévoir des boules quiès, l?IRM est un examen bruyant. ***Les test VNG et PEA permettent de voir si vous avez un Méniére et si c?est le nerf auditif ou la cochlée qui est touchée. Informations précieuses dans la suite du traitement. ***Les orl ont tendance à voir un début de maladie de Méniére dès qu?ils peinent a trouver une explication à une baisse d?audition. La vérité c?est que cette maladie les arrange bien et leur évite de dire « nous ne pouvons pas vous donner l?origine de votre problème ». Ce qu?il faut savoir est que le principale symptôme d?un Méniére est la présence de vertiges ou de nausées ainsi qu ?un perte d?audition sur les fréquences graves ou médiums Si vous n?avez pas ces symptômes, il y a plus de 90% de chances que ce ne soit pas cette maladie. *** Une guérison partielle ou totale est possible dans un délai compris entre une semaine et 8 mois. Mais la plupart se soigne en 3 mois. Personnellement l?audition est remontée le jour marquant les 8 semaines après l?apparition de ma surdité brusque. Tout cela est encore très frais donc je prends des précautions lorsque je le dis, mais je pense être guéri. Ne pas écouter les personnes vous disant que c?est fini ou je ne sais quoi? j?en ai entendu des histoires de cellules mortes ou je ne sais quoi? Les spécialistes ne sont pas foutu d?expliquer précisément les causes d?une surdité brusque, alors ne leur donnez pas l?occasion de vous bousiller le moral alors qu?ils n en savent pas plus sur vos capacité de guérison. La phrase « je ne sais pas » est une torture pour quelqu?un qui se sent supérieur dans sa petite tunique de sultan blanche, la phrase « ça fait 75 euros » beaucoup moins, ne l?oubliez pas. On m?avait dit que c?était terminé pour moi. Et à plusieurs reprises. J?ai tout récupéré. Et je connais d?autres personnes qui ont récupéré elles aussi leur audition. Internet fourmille de témoignages alarmistes et négatifs, mais il ne faut pas oublier que les gens ne reviennent pas sur les sites lorsqu?ils n?ont plus de problème. *** Le caisson hyperbare : Sujet polémique chez les orl. Je ne sais pas ce que les spécialistes de l?oreille ont comme crainte à propos du caisson mais il est toujours intéressant d?observer leur réaction lorsque l?on aborde ce sujet avec eux. Certains sont carrément pour et admettent que le caisson peut apporter des choses positives (si il est mis en place dès les premiers temps de la maladie, encore une fois la précocité du traitement déterminerait son efficacité) et le prescrivent systématiquement lorsqu?ils se trouvent confrontés à une surdité brusque ? D?autres sont quasiment hostiles et disons le clairement, le dénigrent complètement. Ils affirment que rien ne prouve son efficacité, et ils ont raison. Mais lorsque l?on dit « rien ne prouve son efficacité », il ne faut pas oublier de tourner la phrase dans l?autre sens. Et oui, si rien ne prouve que le traitement marche, rien ne prouve que cela ne marche pas! On ne peut pas priver un patient d?une chance de récupérer. Les risques existent, mais comme dans tous les traitements. Un des seuls que présente le caisson hyperbare est un accident sans grande incidence au niveau de l?oreille moyenne lors de la compression ou de la décompression du caisson. Il suffit de bien avaler sa salive lorsque la pression se fait sentir dans les oreilles ou d?effectuer un salsalva et on ne risque vraiment pas grand chose du tout. J?ai même vu des gens dormir pendant les moments de montées ou de descentes et ils n?ont pas eu l?air d?avoir d?accident en tout cas. Certains caissons sont bruyants, ce qui n?est pas idéal pour les oreilles, mais on peut se protéger les oreilles, d?autres sont silencieux. Donc dans certaines villes il faut se battre pour en bénéficier, dans d?autres pas du tout. Certaines cliniques privées veulent remplir leur caisson, s?en méfier autant que ceux qui ne veulent surtout pas vous y envoyer. Je pense a Freiburg par exemple. Personnellement je ne peux pas dire si le caisson a été un des éléments de ma guérison. Je peux seulement affirmer qu?il ne m?a pas fait de mal. Je ne le saurais jamais, mais je n?aurais pas voulu avoir le doute toute ma vie en cas de non guérison. Le caisson est remboursé dans le cas d?une perte d?audition. Les médicaments que l?ont m?a fait avaler *** Les vasodilatateurs sont divers et variés. Chaque spécialiste a son produit préféré. Certains laboratoires savent avoir les bons arguments niveau petits cadeaux avec les médecins pour leur faire prescrire leurs médicaments (j?ai des représentants médicaux dans ma famille). Les vasodilatateurs ont surtout une efficacité dans le traitement de surdités brusques d?origine vasculaire. Le plus courant est le Vastarel. Il peut être prescrit sous forme de Vastarel 20 (3 comprimés par jour) ou en Vastarel 35 (2 comprimés par jour). Ce médicament est utilisé pour prévenir les crises d'angor (angine de poitrine). Il est également utilisé dans certains vertiges ou baisses d'acuité visuelle d'origine vasculaire. D?après la majorité des personnes ayant utilisé ce médicament, il ne faut pas s?attendre à un résultat miraculeux. Mais il demeure le produit le plus prescrit. Il existe un autre produit appelé Iskedyl fort. C?est aussi un vasodilatateur mais il ne fonctionne pas de la même façon. Dérivé de l'ergot de seigle, il augmente le débit sanguin cérébral. Certains orl estiment que son effet est plus efficace que celui du Vastarel. Personnellement on m?a associé les deux produits. Le Tanakan est constitué d?extraits de Ginkgo biloba. Il agit par dilatation des vaisseaux sanguins. Il serait un des seuls produit conçu à partir de recherches sur les acouphènes. Beaucoup de spécialistes sont sceptiques sur les effets réels de ce médicament. Le rapprochant volontiers de l?homéopathie, la plupart préfèrent prescrire du Nootropyl en combinaison avec un autre vasodilatateur. Je ne suis pas un exemple car j?ai fait de l?automédication et j?ai pris ces 4 produits en même temps. Auparavant j?avais tout de même appelé mon généraliste qui m avait qu'il n'y a pas de contre indication entre ces médicaments, mais il n'a pas su me répondre quand à la possibilité de combiner les 2 voire les 3. Un orl m?a combiné le Vastarel et l?Iskedyl, un autre le Nootropyl et l?Iskedyl. J?ai donc pris les 3 en même temps. Beaucoup de personnes pensent que cela ne sert a rien de prendre 3 vasodilatateurs différents. Mais mon raisonnement était que si ils agissent tous différemment alors il était hors de question de me priver d?un des fonctions de ses produits. Je n?encourage personne à faire de l?automédication, il est préférable de demander conseil à un médecin avant de combiner plusieurs médicaments. Mais je n?en suis pas mort, la preuve. *** Un traitement vitaminique peut aussi augmenter les chances de guérison suite à une surdité brusque. En ce qui concerne les troubles auditifs, les vitamines à prendre sont les vitamines B1, B6 et B 12. Efficace si c?est le nerf auditif qui est touché. Ce n?est pas remboursé par la sécurité sociale. Les acheter dans une parapharmacie permet de les acheter un peu moins cher, les pharmaciens s?en mettent plein les poches avec ce genre de produits. Mais personnellement j?ai voulu mettre toutes les chances de mon coté. *** Le Rivotril est prescrit lorsqu?un patient n?arrive pas à faire abstraction de l?acouphène qui accompagne souvent une perte d?audition. C?est un anti-épileptique à prendre avec beaucoup de précautions. Personnellement je l?ai vite arrêté car il me donnait des effets secondaires. Mes rêves étaient devenus très intenses et une somnolence accompagnait souvent la prise de ces gouttes dont on augmente progressivement la dose jusqu?à trouver la quantité idéale. Son effet est de mettre l?acouphène au second plan. On l entend toujours mais il gêne moins, c?est assez difficile à décrire. Une personne que j?ai rencontré dans un caisson hyperbare m?a raconté que le Rivotril lui avait fait un effet positif pendant quelques temps mais qu?il était devenu plus sensible aux maladies virales courantes. Et surtout GARDER ESPOIR et si possible le moral? même si c?est dur, c?est important. Tenter de dormir convenablement car c?est pendant votre sommeil que le corps travaille.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


226440
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Imagine moi...

image

Ben tu vois presque quasiment juste, car effectivement je prends pas soin de moi (sinon aussi je ne serais pas sur docti) ,je mange super mal depuis toujours et des fois je ne mange plus du tout durant 3 jours depuis que j'ai réalisé ma vie pourri...Lire la suite

Bruit sourd poste edf

image

Bonjour, Le problème du bruit ne me concerne pas personnellement. Je suis l'actualité de ce forum de par une amie concernée par le bruit. Effectivement, un lit mal placé suffit pour mal dormir. Étant praticien en Géobiologie je suis bien au...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages