Histoire vécue Santé - Maladies > Autisme      (760 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma fille est autiste modérée

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 3981 lectures | ratingStar_65415_1ratingStar_65415_2ratingStar_65415_3ratingStar_65415_4

Ma fille de 11 ans et demi est autiste "modérée", disons qu'elle parle et on ne voit pas tout de suite que qque chose cloche dans son comportement. J'adore ma fille et je n'ai pas pris sa différence comme un drame, je ne sais pas pourquoi, je me doutais que mon enfant serait différent. Pour moi ce qui était le plus important c'était comprendre pour savoir comment l'aider ! Et là, le bras de fer avec les "spécialistes", médecins, psychobidules, directeurs d'établissements, instits, etc… j'ai eu la totale ! Et quand en plus on est seule avec une tite poulette qui en plus d'être autiste est hyperactive ! On n'a pas fini !

J'ai également un gros souci c'est que j'ai du attaquer la MDPH car avec le décret de 2002, ils m'avaient maintenu une allocation inférieure (2ème catégorie) au lieu de la 5ème que je prétends (et que j'ai depuis environ 4 ans). Je suis tombée sur un Juge odieux et mesquin ! Il n'a même pas motivé le refus de payer le rétroactif, alors que ni la CAF ni la MDPH elle même ne voyait d'objection à me le verser. Et même après un rapport du médecin expert évident ! J'ai donc fait appel, mais malgré les pièces apportées et une circulaire qui imposait aux commissions de la CDES (nouvellement MDPH) de réviser les dossiers et d'attribuer les allocations même si les familles n'en faisaient pas la demande (car probable qu'elles ne sachent même pas que ce décret était passé) … je suis en attente de la décision écrite de la Cour d'appel pour faire un pourvoi en cassation (parce que je suppose qu'ils réfléchissent encore à la façon dont ils vont justifier le refus et donner raison à ce juge ignoble). Mon avocate a bien défendu mon dossier, elle y croyait, cela ne pouvait être autrement, tout était évident. Clair comme de l'eau de roche. Et pourtant, elle m'a dit qu'ils avaient confirmé le refus sans donner de justification, il faut attendre la décision écrite à présent. J'ai envie de médiatiser cette affaire, je suis en train d'écrire mon histoire. Et je cherche des personnes qui ont fait cette même démarche et d'aider des familles à réclamer leurs droits. Ce n'est pas du vol. J'ai du m'endetter lourdement et la banque me traite comme une criminelle parce que je suis en surendettement alors que je n'aurais pas du avoir à m'endetter vu qu'aucune solution scolaire ne m'était proposée et étant seule à m'en occuper depuis le début, j'ai été privée du droit de travailler, mais aussi d'avoir une vie sociale, et privée, mais là j'en parle même pas ! Aujourd'hui, j'ai un petit ami, mais nous ne vivons pas ensemble et je n'envisage même pas cela possible car je risque de devenir dépendante financièrement de lui (car étant RMIste). J'ai pas envie de rester en galère, ma fille mérite d'avoir une maman autrement qu'en colère, en rébellion et fatiguée, contrariée, vite irritable. D'autant que je cumule des problèmes thyroïdiens.

A présent, ma poulette est suivie par un SESSAD spécialisé dans l'autisme et elle a pu aller en CLIS et va l'année prochaine dans une UPI, mais on ne sait même pas où ! Encore pris en otage, j'ai déjà du la fermer car la directrice de cet établissement est immonde d'hypocrisie et de méchanceté (école privée, pas eu d'autre choix, c'était ça ou 1 jour de scolarité par semaine dans l'école du coin). Bref, ras le bol de devoir me bagarrer constamment pour tout, mais je crois que ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. Mais c'est la rage qui me tient en vie et l'humour. Heureusement, j'en manque pas et je ne rate pas une occasion de rire et de bondir ! ??

Il n'y a pas de raison de se laisser enterrer vivants par ces administrations et ces bien penseurs… ma fille évolue favorablement, j'ai eu du bol de tomber au moment de la création de ce SESSAD dans le quartier, c'était vraiment par hasard, j'ai surfé sur un forum "austisme France" je crois, et j'ai eu l'info comme ça, sinon, si je devais compter sur la CDES pour trouver une école (pareil, c'est le SESSAD qui m'a donné l'info qu'une place se libérait et qu'il fallait que je me précipite pour l'inscrire) , un centre de soins… je pouvais toujours compter ! La seule orientation était vers un IME dont la liste d'attente était de plus de 2 ans… et avec une gosse de déjà 7 ans à l'époque… pas question d'attendre encore ! Eh oui le diagnostique était tombé à peu près à cette époque là… avant je l'ai eue chez moi à temps plein durant 3 ans et demi et avant ça encore 2 ans et demi de jardin d'enfants privé hors de prix (pas le choix, elle n'était pas propre et l'école du quartier c'était l'enfer, j'ai du la retirer après 3 mois de maltraitance ! ). Ah oui j'oubliais presque une autre orientation vers un EMP où le directeur de l'établissement me disait que mon enfant n'était pas handicapé, mais qu'on avait besoin d'un mâle dominant dans notre vie ! (mot pour mot ! ) J'ai rappelé la CDES en disant que je ne voulais plus être envoyée vers ce genre de guignol et nous faire perdre notre temps ! Bref… à part ça, j'ai du bricoler moi même notre quotidien, avec à peine 200 euros de plus que le RMI. Vous imaginez ! Le rêve ! A part ça, pas de possibilité de monter même un projet professionnel, alors j'ai écrit un roman, j'ai du le suspendre provisoirement bien que j'ai eu la possibilité de l'adapter avec un scénariste… car mon ex mari qui ne me verse pas de pension, jamais, ne participe en rien à la vie de notre enfant a eu en plus le bon goût de me coller ses dettes sur le dos car en attendant de lui décider (pour lui c'est facile, on lui a carrément effacer ses dettes ! ) un rétablissement personnel, les créanciers cherchaient de mon coté pour voir si je pouvais payer, car il en a commencé alors qu'on était mariés !

Moi j'ai un plan de recouvrement, je paye tous les mois… j'ai du me battre aussi et passer devant un Juge pour diminuer la mensualité que la Banque de France voulait me saisir sur les allocations de ma fille !
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


65415
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rapport scientifique sur le cortex prefrontal des psychotiques !! - psychose

image

Comme vous le savez tous, le terme dysharmonique veut rien dire… Ce n'est que un type d'être supérieur qui est en train d'évoluer de la pensée qui partant du TED nous mène vers une autre race !!!!!! C'est la période de transition...Lire la suite

Asperger besoin d'aide - autisme

image

Bonjour, Notre expérience en quelques lignes. J'ai 29ans, je me sentais différente sur mon fonctionnement depuis petite, j'ai grandis comme ça. Quand j'ai eu mon fils, là j'ai tiquer. Parce que je me reconnaissais en lui sur certains...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
L'amour d'un enfant autiste: Le Cheminement de Justin
Sur le même thème
Mon fils Alexis 4 ans, TED
Autisme de mon fils lucien
Voir tous les  autres témoignages