Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

17 ans je fais pipi au lit

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 3129 lectures | ratingStar_119717_1ratingStar_119717_2ratingStar_119717_3ratingStar_119717_4

Je m'appele lucas, 17ans, et je fais pipi au lit depuis l'age de 6 ans. Mes parents m'ont toujours soutenus dans cette dure entreprise qu'est celle d'un enuretique. Entre 6 et 14ans je moullais toutes les nuits. On a essayer plusieurs médicaments, donc le minirin spray, qui a marcher a merveille pour moi. J'évitais de le prendre toutes les nuits pour me forcer a combattre cette "maladie" (si l'on puis dire) mais sans aucuns resultats. Chaques nuits passées sans minirin était un échec. Ce médicament m'a été grandeent utile pour par exemple, passer la nuit chez un (e) ami (e). A partir de 14 ans, ça a commencer a s'espacer, quand je ne prenais plus le minirin, je ne faisait plus que 2 fois sur 3. C'etait pour moi deja une immense victoire. Comme si j'avais grimpé le mont everest sans equipement. 9a m'a redonner confiance, que je perdais au fur et a mesure du temps. J'ai fais une cure thermale, pour mes 12ans qui n'a pas été un succès. Mais le fait d'avoir été en contact avec des personnes enurétiques, comme moi, m'a permis de reprendre confiance en moi, une fois de plus. J'ai garder contact avec d'anciens camarades de la cure. Mais en elle meme, cette cure a été inutile pour moi. Boire de l'eau salée, passé 30minutes dans une salle avec des vapeurs d'eaux salées etc… Etant donné que je suis difficile en nourriture, j'ai quasiment pas mangé des 3 semaines. Ce qui n'etait, bien entendu, pas du tout favorable au programme de la cure. Des la cure terminée, je suis rentrée chez moi, avec aucuns changements. J'ai décidé par moi même d'arreter le minirin, les cures et autres, que ce n'etait pas aux inhibiteurs ou aux autres de s'occuper de mon problemes. Toutes les personnes qui voulaient me soutenir étaient la bienvenue, mais je me dsais que seul moi meme pouvait me sortir de ce probleme. Je n'utilisait du minirin que lorsque j'etait a l'exterieur de ma famille. Je ne le prenais cependant pas quand j'allais voir mes oncles et tantes, et grands parents. Ils étaient au courant. J'ai toujours caché mon énurésie, et meme maintenant, seuls mes véritables amis sont au courant. A mes 15 ans, je suis entré au lycée. Et par le meme biais, a l'internat. J'appréhendais, j'avais peur, j'avais aucune confiance en moi, de plus je ne connaissais personne ! J'ai préféré reprendre le minirin pour ça, et je le laisserais de coté le week end, chose que je faisais. Et c'est a partir de ce moment la que j'ai commencé a réduire mes fuites. Je passais parfoir 3 weekends sans faire pipi au lit, (sans médicaments bien entendu). Ke n'en revenais pas au fur et a mesure des week ends. Parfois je ne faisais pas des vacances (15 jours) alors que les vacances suivantes, je faisait tout les jours. Pour moi c'etait majoritairement une question d'humeur je pense. J'entre cette année en terminale, et je ne fais pipi plus que quelques fois par mois !! Je prefere cependant, garder le minirin cette année, par précaution. Je me verrais mal avoir une fuite a l'internat. Pas vis a vis de mes amis, mais plutot du regard exterieur, de tout le reste de l'internat, garcons comme filles. Bref, durant ces 3 mois de vacances, je n'ai fais que 5 fois au lit. Et je suis vraiment heureux que ce probleme commence a s'estomper. J'avais vu un pedo psychiatre, un psychiatre, urologue, j'avais aussi fait des echographies pour voir mes reins et ma vessie. J'ai tujours eu du mal a digerer ce probleme. Aucuns de mes deux parents n'a eu de problemes enuretiques, la seule personne de la famille qui a eu le meme probleme est une de mes tantes. Ce probleme m'a pourri la vie pendant un bon momment. Un conseil que je peux donner, qui moi m'a aider, c'est d'être parti en internat, ou je connaissait personne, c'etait a pripori un milieu "hostile" mais c'est ici que j'ai fait les meilleurs rencontres, que j'ai appris pas mal de choses, et surtout, d'être dans un endroit ou tu te refuse de le faire. En avoir parler avec mes amis les plus intimes m'a vraiment aider et je l'ai sentie des ma premiere année d'internat. Je suis passé par hasard sur ce forum et lire tout les posts m'ont beaucoup touchés. Je souhaite du courage a tout ceux qui ont ce probleme. Que l'on soit jeunes, ou plus agés, ce probleme nous pourri l'existence. J'ai eu de la chance de trouver un medicament qui me stoppe completement ce probleme le temps d'une nuit, ce qui m'a permis de sortir. Je compatie a toute les personnes qui ne sont pas dans le meme cas que moi. J'espere sincerement our eux, qu'ils gueriront au plus vite. C'est vraiment penible comme maladie.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


119717
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages