Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bi-polarité

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 571 lectures | ratingStar_271975_1ratingStar_271975_2ratingStar_271975_3ratingStar_271975_4
Bonjour à tous, Je souhaiterais vous apporter mon témoignage en tant que proche de malade. Depuis quelques mois, cette maladie est apparue dans notre famille. Mon papa suite à un traitement à base de cortisone a commencé à ne plus dormir, à parler de projets pharaoniques. Des projets, tout le monde en a, mais à 71 ans ceux-ci paraissaient un peu extravagants. Par ailleurs, il ne faisait que parler sans ne plus écouter personne, il en bavait même. Il est devenu agressif, ne dormait plus, il était hyperactif, tous les jours un nouveau projet. Il était devenu incontrôlable, racontait sa vie intime, voulait divorcer, tout était dit dans la bonne humeur, sauf si on le contrariait. Ma mère ne sachant que faire, a mis au courant les quatre enfants. Mon père étant de nature autoritaire, et exubérante, nous voulions éviter les rapports de force et conflit. Nous avons donc contacté le médecin traitant qui a convaincu mon père d'aller passer un scanner en urgence, car on le trouvait tous nerveux. Une fois arrivé à l ? Hôpital, mon frère, ma mère et mon père ont attendu 3 heures. Mon père ne tenait pas en place, et insultait mon frère ? Puis une infirmière psy s'est présenté à eux, elle conseillé à mon frère de demander une hospitalisation à la demande d'un tiers. Nous n'avons pas compris ce qui se passait, car si effectivement nous souhaitions qu'il soit hospitalisé, nous n'avions pas mesuré l'ampleur et pensions qu'il irait au service neurologique et non en psychiatrie ! Ça a été un choc pour tout le monde, et d'autant plus pour mon père qui s'est réveillé le lendemain enfermé au service psychiatrique. Nous avons passé des journées à pleurer et à nous inquiéter, mais nous devions laisser faire la médecine qui nous avait convaincus que c'était la meilleure chose à faire pour tout le monde. Ensuite, la psychiatre a posé le diagnostic de bipolarité. Certains internes quant à eux, une fois la psychiatre en vacances, ont dit à mon père qu'il n'était pas malade et qu'il n'avait nul besoin d'être hospitalisé. Imaginez sa colère et sa rage envers nous, sa famille. Il nous en veut et la seule chose qu'il retient, c'est que nous l'avons piégé, et enfermé alors qu'il n'en n'avait pas besoin. Il a revu la psychiatre il y a 15 jours, elle lui a dit qu'il avait de la chance d'avoir des enfants et une femme comme il avait. Elle lui a supprimé son tranxene, et laissé ses 2 dépakote du matin et du soir. Il semble qu'il ait arrêté de prendre le dépakote du matin. Il s'est remis à trembler et devient de plus en plus nerveux. Ça vient du fait je pense qu'il a arrêté son tranxene et un dépakote d'un coup, il doit y avoir un effet de manque. Le problème est qu'on ne peut pas trop parler avec lui de sa maladie car il dit ne pas être malade ? C'est une situation qui n'est pas facile à gérer pour les proches surtout quand l'intéressé refuse sa maladie, il n'y alors aucune discours possible.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


271975
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages