Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai rêvé de sarkozy

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 23/11/10 | Mis en ligne le 10/06/12
Mail  
| 187 lectures | ratingStar_265995_1ratingStar_265995_2ratingStar_265995_3ratingStar_265995_4
Merci pour ta réponse, Titanite. J'accepte désormais que mon frère est malade, ce qui était loin d'être évident encore il y a quelques jours. Pour ce qui est de mon environnement professionnel, je m'ennuie. Cela fait trois semaines que je viens de commencer, et mes donneurs d'ordre n'ont toujours pas de temps à me consacrer, et le peu qu'ils me consacrent, c'est pour du travail que je boucle dans l'heure qui suit. Donc rien de passionnant, mais ça devrait repartir dans le courant de la semaine, et je devrais me sentir occupé au moins jusqu'à la fin de l'année. Disons que je me contente de me réveiller le matin, d'aller au travail, de faire ce que je peux, et de rentrer chez moi. De toute façon, il est clair qu'avec ou sans la maladie de mon frère, j'ai une tendance à culpabiliser pour un rien qui me rend malade, j'ai l'impression que cela fait partie de mon mode de fonctionnement. S'il était possible de le changer, je n'hésiterai pas. J'en ai marre de me faire du mauvais sang pour un rien. Je me plains, mais mon frère malade est dans une situation bien plus critique que moi : il interprète tout de manière négative, comme si une catastrophe allait arriver. Cela fait partie de sa maladie. Alors que moi, je ne suis pas sensé être malade, et c'est comme si je le regrettais. C'est troublant, mais je me cherche une maladie derrière laquelle je pourrai expliquer mon inaction, mon inertie dans ma vie sentimentale, affective. Je me cherche une maladie pour excuser un peu mon mal-être, le sentiment de passer à côté de ma vie de jour en jour. Alors que la réalité, c'est que je suis aussi sain que n'importe qui, donc je ne peux que mettre mon isolement affectif, ma tristesse permanente sur le compte de mes mauvaises décisions, de mes mauvais choix. Je sais, c'est pas très glorieux de se plaindre de ne pas être malade, mais je ne peux pas m'empêcher de fonctionner comme ça. J'ai parlé de méthode à sarkozy dans mon rêve. Est-ce que mon inconscient me dirait de changer de méthode ? Bien à vous, Alifarka.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


265995
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages