Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le décodage biologique, c'est quoi ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 5401 lectures | ratingStar_149162_1ratingStar_149162_2ratingStar_149162_3ratingStar_149162_4

Moi, je suis très en phase avec tout ça (c'est ce que l'on appelle le décodage biologique) , je l'ai constaté sur moi et sur mes enfants, j'ai lu des bouquins sur le sujet. Quelques exemples : - je devais avoir une conversation très sérieuse avec ma mère concernant un secret de famille caché : j'avais tellement peur de ce que j'allais entendre, au moment d'aller la chercher pour discuter, j'en senti un "clic" dans mon oreille droite, comme si elle se bouchait. Le lendemain, j'ai fait un otite aigue hyper douloureuse (sans aucune infection bactérienne, ni fièvre) - les infections urinaires sont souvent symbole d'une difficulté à se sentir à sa place, à trouver son territoire : quand mon père a été à la retraite et qu'il a du retrouver sa place à la maison (surtout qu'il ne rentrait que les week-ends avant) , il a enchaîné les infections. J'ai une amie qui suite à un dégâts des eaux chez elle se retrouve à vivre chez ses beaux-parents et elle vit ça très mal : pour la 1ère fois de sa vie, elle fait des infections urinaires. Autre amie qui, quand elle était étudiante, a du se retrouver à vivre sur un campus, loin de sa famille et ne s'y est pas du tout plus, a aussi fait ses premières infections urinaires.- mon fils, suite à une régression évacuatoire liée à des émotions bloquées depuis sa naissance, a fait une gastro de 5 jours, il s'est nettoyé dans tous les sens du terme. Et j'en ai plein d'autres… Et oui, quand les conflits ne sont pas réglés et perdurent, si la personne ne prend aucune conscience de tout ça et enfonce au fond d'elle des émotions, cela peut dégénérer en cancer. Je copie/colle un de mes messages sur le sujet : Même psychosomatiques, toute les maladies sont vraies et doivent être soignées. L'antibiothérapie n'est pas la seule façon de le faire. Discuter un peu avec ses enfants, leur permettent de s'exprimer sur leurs symptômes et leur ressenti, être à l'écoute n'empêche pas de donner des médicaments, naturels ou autres. Ce sont de bons compléments. Il ne faut pas non plus faire un tel raccourci de mes propos ! Avec mes enfants, j'envisage tout : la simple otite virale et bénigne autant que le reste. Chercher une origine psy ou émotionnelle à une maladie doit être une piste parmi d'autres, à envisager et à ne pas nier. Les maladies et les symptômes sont souvent liés à un ensemble de choses, physiques, nutritionnelles, émotionnelles, psychologiques. Il y a une différence entre culpabilité et responsabilité. Je me sens personnellement responsable de la santé de mes enfants et pour moi, de mon expérience et de ce que j'ai lu et qui me semble juste, envisager une origine émotionnelle possible à un symptôme est indispensable (ça ne veut pas dire qu'on trouvera la réponse non plus). J'ai d'ailleurs donné un exemple dernièrement dans le post sur l'éducation consciente, concernant mon fils et ses yeux et ça, ça a été tellement flagrant que ça ne peut que me confirmer qu'il faut toujours envisager cette piste autant que les autres. De plus en plus, les scientifiques démontrent l'importance de cette approche, à tous les âges, et ça, on ne peut pas le nier. Culpabiliser à ce sujet ne sert pas à grand chose : je pense que c'est toute la société qu'il faut savoir remettre en cause et notamment notre système médical. Tout ce qui est psy est souvent, dans notre culture, associé aux graves problèmes psychiatriques, aux "fous", aux dépressifs et suicidaires,… alors que notre psychisme régit en grande partie notre vie, notre relation au monde et aux autres 24h/24, et notre corps aussi (donc forcément, en partie, les maladies également). Ensuite, il faut aussi savoir faire face à ses responsabilités de parent. Par exemple, en médecine chinoise où cette approche émotionnelle des maladies existe depuis toujours, on ne culpabilise pas d'avoir mal au ventre parce qu'on a peur de son chef au boulot : on essaye d'y faire quelque chose, tant par la thérapie que par le reste. La prévention a bien plus d'importance qu'en médecine classique et on soigne une personne dans son entier, dans son contexte de vie à elle, et pas seulement un organe et des symptômes isolés du reste. C'est vraiment ce qui manque dans notre médecine classique. Ce ne sont pas les références qui manquent dans ce qu'on appelle le décodage biologique des maladies et des symptômes, les correspondances émotions/organes. Ça paraît nouveau chez nous, mais on pratique ça depuis depuis toujours en médecine chinoise par exemple. Nos expressions verbales sont pleines de tout ça (maladie = mal a dit) : "j'en ai plein le dos", j'arrive pas à le digérer", "ça m'est resté en travers de la gorge", "la peur au ventre",… Quelques livres (ce n'est pas ce qui manque sur le sujet : c'est la médecine occidentale du 3ème millénaire) : - "Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi" de Michel Odoul - "Dis-moi où tu as mal, Le Lexique : plus de 300 pathologies ou traumatismes décodés" du même auteur - "Décodage biologique des maladies" de Christian Flèche - "Mon corps pour me guérir : Décodage biologique des maladies" de Christian Flèche - "La maladie cherche à me guérir" de P. Dransart - "Origines et prévention des maladies" de Salomon Sellam.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


149162
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages