Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le phimosis avait gâché ma vie, mes études et tout le reste

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 6603 lectures | ratingStar_38205_1ratingStar_38205_2ratingStar_38205_3ratingStar_38205_4

C'était aujourd'hui mon rendez-vous chez l'urologue pour mon phimosis. Je crois bien que c'est la PIRE jour de ma vie !

Ma vie sécroule d'un coup, j'ai perdu tout espoir là… mais pour comprendre, petite explication :

J'arrive à l'heure au rendez-vous mais j'attends au moins 20 min dans le couloir sous une chaleur qui met mal à l'aise (merci l'hopital). Ensuite vient l'osculation : il regarde si tout est bien cicatrisé (ablation du frein et entaille du prépuce pour faciliter le décalotage).

Je lui explique que mon problème n'est pas réglé : le décalotage n érection me fait souffrir horriblement. Je lui ai expliqué aussi que depuis 2 semaines environ une zone de la peau tout autour de l'entaille était devnu blanche. Et à ce momnt là il a eu un sursaut de peur (mais je ne sais vraiment pas si c'est à cause de ctte zone blanche…).

À peine ai-je eu le temps de me rhabiller qu'il me lance un "je vais vous prescrir un traitement au "bip" et on se revoit dans 1 an". J'étais sidéré : j'étais même pas là depuis 2 minutes qu'il faisait tout pour m'expédier rapidement !

Mais comme notre ami MELMACK m'a conseillé de ne pas me laisser faire cette fois et de gueuler, c'est ce que j'ai fait. Je lu ai clairement exprimé le fond de ma pensée : pour moi je décalotage difficile en érection n'est JAMAIS venu du frein trop court, mais bien du prépuce (chose que personne n'a jamais vraiment voulu comprendre dans cet hopital…). Je lui dis " comme je ne suis pas le spécialiste, je laisse faisse les spécialistes faire leur boulot" (il commence à me regarder d'un mauvais oeil).

Là il commence à s'énerver gentillement, il me rappelle que l'entaille du prépuce était une technique qui ne marchait que rarement (j'en étais conscient et je l'ai accepté). De plus il ne se souvenait même plus qu'il m'ait fait cette entaille au prépuce (il a du regarder sur son ordinateur pour s'en convaincre…).

Il me rappelle aussi que lors de la 1ère consultation il m'avait proposé la circonsition, chose que j'avais refusé catégoriquement à l'époque. Et à le voir aujourd'hui il n'a pas l'air d'avoir apprécié ce refus (aurait-il gagné plus d'argent avc une circonsition ? J'en sais rien).

Je lui explique que depuis que j'ai internet, j'ai fais des rcherch sur le phimosis. Je lui dis que la circoncision c'est l'ablation TOTALE du prépuce (prépuce entièrment découvert donc) et que la posthectomie (je sais pas is je l'écris bien) c'est l'ablation PARTIELLE du prépuce (prépuce à moitié découvert donc). Et là il me sort un magnifique "… mmfff… ça c'est un problème d'interprétation des mots… "

Il me recommande de suivre son traitement pendant 3 semaines et qui permettra au prépuce de se détendre UN PEU (oui, il a dit un peu… mais moi je veux être comme avant merde ! ). Il ne voit pas aussi l'obligation d'une 3ème opération car il me dit "pour moi, 2 opérations (du prépuce) en 1 an c'est beacoup trop". Je vous rappelle que la dernière opération datait de juin 2005 et que tout était (mal) cicatrisé depuis longtemps…

Et là, c'est la drame : il m'achève avec ces paroles assassines : "si vous estimez que l'hopital n'a pas bien fait son travail… (je vous épargne tous les détails) , vous pouvez demander à être pris en charge par un autre spécialiste".

J'étais sidéré pour la 2ème fois : c'était la formule politiquement correcte pour me de dire "si t'es pas content de notre boulot, tu dégages voir quelqu'un d'autre".

Là j'ai sentis que ce n'était plus la peine de continuer. J'ai pris son ordonnance, nouveau rendez-vous dans 3 mois (c'es mieux que 1 an ! ) il me dit bon retour et là, incroyable : il se tire de son bureau sans même m'accompagner jusqu'à la sortie (bon même si ce bureau fait 10m2 c'est la moindre des politesses). Il me laisse donc dans son bureau. Je suis partis sur le champs mais je suis sûr que j'aurais pu rester longtemps dans son bureau sans que personne dans l'hôpital ne s'en aperçoive…

Là j'étais dans un état de stress extrème (déjà ce rendez-vous à été repoussé de 45 jours car je pouvais pas arriver à l'heure). La vie s'écroulait devant moi : ce putain de phimosis avait gâché ma vie, mes études et tout le reste. J'avais plus goût à rien, j'étais vraiment déprimé à l'extrême. Dans le train du retour j'ai chialé en silence (oui, les hommes pleurent aussi, ils sont humains).

Arrivé à la voiture je me suis dis qu'au lieu de rentrer de suite à la maison je passerais au AxxxxN du coin (sauras-tu retrouver le nom de ce supermarchéé ? ) pour acheter de la bouffe, pour me changer les idées. Mais voila ce rendez-vous me revient continuellement à l'esprit. À cause de tout ce stress et de la chaleur dans ce magsin, j'ai bien faillis tomber dans les pommes. J'arrivais plus à tenir debout.

Voila, maintenant je suis rentré chez moi et je me retrouve encore tout seul comme tous les jours.

En fait cette journée m'aura aider à comprendre certaines choses : le fait que je joue 24h/24h aux jeux vidéos (hou lala… melmack se fache quand je parle de ça) , c'est pas par addiction, mais c'est pour oublier tous mes problèmes (et surtout mon phimosis de merde).

Après cette journée, je crois que je peux faire un trait sur ma future éventuelle vie sexuelle (tant d'années de rêves pour se réveiller dans le merde.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


38205
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages