Histoire vécue Santé - Maladies > Autres      (5028 témoignages)

Préc.

Suiv.

les franchises médicales, une mesure affreuse

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 508 lectures | ratingStar_61140_1ratingStar_61140_2ratingStar_61140_3ratingStar_61140_4

 perso je trouve que   c'est une mesure dégueulasse  

   faire payer  les malades  et les culpabiliser… et de l'autre côté  alléger l'impôt sur la fortune…  Mais  Les gens ont voté  en conscience   ils le savaient  

 

 alors   il faut attendre  des jours meilleurs  … je salue ici  les malades qui ont le courage  d'arrêter leurs traitements pour alerter  l'opinion  

 

Parmi les personnes en grève de soins, Bruno-Pascal Chevalier, malade du SIDA, a lancé le mouvement pour protester contre le principe de la franchise médicale. L'Association française des diabétiques a de son côté été "informée par mail la semaine dernière par un patient traité à l'insuline qu'il avait cessé son traitement pour dénoncer les franchises", a-t-on appris vendredi auprès de l'AFD.

 

Le principe de la franchise médicale prévoit que les 45 millions d'assurés sociaux doivent prendre en charge 50 centimes par boîte de médicaments et par acte paramédical, et deux euros par transport sanitaire. Tous les médicaments sont concernés, l'homéopathie aussi. Le montant total de la franchise ne peut pas dépasser 50 euros par an.

 

Mais les personnes souffrant d'une affection de longue durée (ALD) , qui pâtissent d'importants restes à charge, doivent l'acquitter, ce que dénoncent les malades en grève de soins dont Bruno-Pascal Chevalier.

 

Ce dernier a écrit Nicolas Sarkozy, qui lui a répondu dans une lettre datée du 14 janvier rendue publique par Aides et le Point.fr, dans laquelle le chef de l'Etat affirme que "les franchises sont assurables par les organismes complémentaires, dans le cadre des contrats responsables ce qui offre un niveau de protection supplémentaire". Or, observe "Le Monde" daté de samedi, la loi 2008 de finances de la Sécurité sociale exclut le remboursement des franchises dans le cadre des "contrats responsables" représentant la quasi-totalité de l'offre des mutuelles et des complémentaires santé.

 

Le porte-parole de l'Elysée David Martinon a indiqué vendredi que "pour être conformes à la logique des contrats, les mutuelles ne remboursent pas les franchises, mais en droit les mutuelles peuvent rembourser les franchises médicales". Or, "elles perdent en ce cas les avantages liés aux contrats responsables", à savoir certaines aides fiscales.

 

Dans un communiqué, Act Up, qui exige le retrait des franchises médicales et du forfait à un euro, a jugé la réaction de Roselyne Bachelot "lamentable", estimant qu'elle n'était "qu'un rabâchage d'arguments déjà connus, partiels, et totalement inadaptés à la situation de crise actuelle"
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


61140
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Piler les medicaments reduit ieur efficacite? - medecine veterinaire

image

Coucou jeanine. Je pense qu'en fin de compte c'est la seringue qui serait le plus pratique. C'est ce que je fais et moi aussi je me suis posée la question si les médicaments gardaient la même efficacité en les écrasants donc j'ai posé la...Lire la suite

Bebe de 2 mois brule a la tempe - sante de l'enfant

image

Bonjour, Voilà je viens ici car j'ai besoin de parler de ce qui nous est arrivé hier soir… comme le titre l'indique notre petit bébé de 2 mois a une brûlure au niveau de la tempe droite, mon mari l'avais dans les bras et a voulu retirer une...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Greffé du coeur
Voir tous les  autres témoignages